Critique de Fury

Avis:

Twitter : #Fury @SonyPicturesFr

Titre Original :

Acteurs : Brad Pitt, Shia LaBeouf, Logan Lerman

Réalisateur : David Ayer

Date de sortie : 22 octobre 2014 (2h14min) 

Après le film policier tourné en caméra amateur End of Watch et le film d’action Sabotage massacré par les critiques, David Ayer se tourne cette fois vers la Seconde Guerre Mondiale avec le très intense Fury.

fury critique 01

Les affrontements sont intenses et nous placent au cœur de l’action. Nous assistons comme nos cinq héros à l’effroi et à la terreur de la guerre, alors même qu’elle arrive à son terme.

Evidemment les films se déroulant durant la Seconde Guerre Mondiale sont légions, mais de ma mémoire de cinéphile amateur, aucun film n’avait encore proposé une immersion aussi intense à bord d’un char. La reconstitution de l’époque est parfaite, la musique signée Steven Price (Gravity) est impeccable et tout cela est porté par une mise en scène à couper le souffle, qui donnera lieu à un affrontement final épique et guerrier dans une atmosphère crépusculaire et presque apocalyptique ahurissante !

fury critique 02Rarement le spectateur aura été mis autant à rude épreuve que dans ce Fury. Je ne me souviens pas avoir vu un film de guerre aussi réaliste et sanglant dans sa violence depuis Il Faut Sauver le Ryan de Spielberg.

Il est également très appréciable de voir que le film ne tombe jamais dans le piège du manichéisme, mais préfère nous montrer simplement des hommes luttant sans relâche pour leur survie. Et puis, si tous les personnages semblent  au premier abord assez archétypal, on se rend compte rapidement que c’est loin d’être le cas et que l’écriture est soignée..

Le film nous offre d’ailleurs un casting de haute volée et  je pense essentiellement à Brad Pitt dans le rôle du Sergent Don Collier « Wardaddy » vraiment parfait en commandant d’équipage un peu salopard sur les bords et Shia LaBeouf jouant dans une sobriété étonnante venant de sa part. A noter qu’il est surnommé « La Bible » car toujours enclin à réciter quelques passages de celle ci. Puis il y a également la très bonne prestation du jeune Logan Lerman (Percy Jackson, Le Monde de Charlie, Noé) dans le rôle du bleu Norman Ellison aka Machine. Au final, Fury est un film abouti qui, malgré sa simplicité scénaristique linéaire, nous offre un véritable spectacle cinématographique comme on en voit que trop rarement.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :