Critique de Every Thing will be fine

Every thing will be fine

5

Scénario

4.0/10

Acteurs

7.0/10

Musique

1.0/10

3D

8.0/10

Les pour

  • Une superbe 3D
  • De bons acteurs

Les contre

  • Scénario mal écrit
  • Musique atroce
Avis:

Twitter : #EveryThingWillbefine @BAC_FILMS

Acteurs : James Franco, Charlotte Gainsbourg, Marie-Josée Croze

Réalisateur : Wim Wender

Date de sortie : 22 avril 2015 (1h55min)

Everything will be fine - Critique2De bonnes idées , de bons acteurs, une histoire avec un fort potentiel, une utilisation de la 3D intéressante  et pourtant Wim Wenders plombe son film par de gros défauts vraiment difficiles à excuser, à commencer par la longueur inutile du film.

S’étalant sur pratiquement 2h00, il est très difficile de rester concentré si longtemps sur une histoire qui traîne en longueur à coup de scènes sans importances là où il ne fait aucun doute que le film aurait gagné à perdre 30 minutes à la salle de montage.

Ensuite le film comprend une bande originale des plus pénibles servant à créer une sorte de suspens quand il n’y en a aucun. On a tout le long du film cette impression que le producteur s’est rendu compte de la platitude des scènes et que le moyen de tenir en éveil le spectateur aura été d’ajouter une musique pratiquement identique sur les deux heures du film afin de créer un faux suspens. Le souci est que si les 3 premières  fois on a envie d’y croire (que quelque chose va se passer) on ne mord plus les 12 fois suivante.

Enfin le 3ème gros problème du film est son montage parfois incohérent. Ainsi au début du film,

James Franco renverse un enfant… On a un gros plan sur la voiture et le dessous de celle ci. L’enfant n’a rien, il le ramène chez lui. Là, surprise, la mère interprétée par Charlotte Gainsbourg hurle car en réalité il y avait 2 enfants. Elle retourne à la voiture et au loin on comprend qu’elle voit son second fils renversé et tué. Là on se dit qu’il était tout simplement impossible pour James Franco de ne pas voir ce second enfant (second enfant que nous, spectateur, n’avons même pas vu sur la longue séquence passée juste avant.)

Everything will be fine - Critique3

Autre bug de montage se déroulant dans la même scène James Franco demande le prénom de l’enfant qu’il ramène chez lui et qui ne lui répond jamais. 10 secondes plus tard il l’appelle par son prénom… Pendant 1h00 on va chercher à comprendre comment il a deviné celui ci… La réponse arrivera pratiquement en fin de film quand le personnage de Charlotte Gainsbourg laissera entendre qu’elle a brodé le nom de ses enfants sur la veste de ceux ci. C’est seulement à ce moment là que l’on comprend comment éventuellement  James Franco a deviné le prénom du petit garçon. Bref le seul suspens du film était là « comment a-t-il deviné le prénom du petit… » Très léger donc. 

Everything will be fine - Critique4Mais le film n’est pas que défauts heureusement et il faut saluer le casting qui joue plutôt bien, notamment James Franco qui après son atroce « the interview » montre combien il est bon quand il est bien dirigé et non en roue libre.

Les autres acteurs sont également bons si ce n’est Charlotte Gainsbourg qui fait du « Charlotte Gainsbourg« 

Enfin le dernier atout positif du film est sa 3D qui se fait rapidement oublier et qui montre qu’elle peut être utilisée autrement que simplement pour faire de l’effet dans les blockbusters. Ici c’est joli, posé et permet de vivre le film différemment.

Vous l’aurez compris, le film avait tout pour être excellent mais au final déçoit de par sa longueur.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :