Cette semaine dans les salles

Une semaine variée mais sans film d’animation malgré une période de vacances. Bons choix et bonnes séances.

  • Le Cas Richard Jewell (Warner Bros. France) Nouveau long de Clint Eastwood dont les meilleurs scores sont Gran Torino (3.41M), Million Dollar Baby (3.16M), Un Monde Parfait (3.14M), American Sniper (3.13M) et Invictus (3.11M). Après un score mitigé pour Le 15H17 Pour Paris (402.6k), le réalisateur reste sur le score de La Mule (1.84M).

En 1996, Richard Jewell fait partie de l’équipe chargée de la sécurité des Jeux d’Atlanta. Il est l’un des premiers à alerter de la présence d’une bombe et à sauver des vies. Mais il se retrouve bientôt suspecté… de terrorisme, passant du statut de héros à celui d’homme le plus détesté des Etats-Unis. Il fut innocenté trois mois plus tard par le FBI mais sa réputation ne fut jamais complètement rétablie, sa santé étant endommagée par l’expérience.

CRITIQUE
  • L’Appel De La Forêt (The Walt Disney Company France) Nouveau long de Chris Sanders après Lilo & Stitch (1.33M), Dragons (2.31M) et Les Croods (2.35M). Le réalisateur adapte le roman éponyme de Jack London.

La paisible vie domestique de Buck, un chien au grand cœur, bascule lorsqu’il est brusquement arraché à sa maison en Californie et se retrouve enrôlé comme chien de traîneau dans les étendues sauvages du Yukon canadien pendant la ruée vers l’or des années 1890. Buck va devoir s’adapter et lutter pour survivre, jusqu’à finalement trouver sa véritable place dans le monde en devenant son propre maître…

  • 10 Jours Sans Maman (StudioCanal) Nouvelle réalisation de Ludovic Bernard après L’Ascension (1.13M), Mission Pays Basque (146.3k) et Au Bout Des Doigts (389.8k).

Antoine, DRH d’une grande enseigne de bricolage, est en passe de devenir le numéro 1 de sa boîte. C’est le moment que choisit sa femme, Isabelle, pour faire une pause et prendre l’air quelques jours pour s’occuper d’elle. Antoine se retrouve alors seul à devoir gérer la maison et leur quatre enfants. Il est vite dépassé par les événements ! 10 jours sans maman qui risquent bien de faire capoter sa nomination.

  • Lettre A Franco (Haut Et Court) Nouveau long d’Alejandro Amenabar après Tesis (44.2k), Ouvre Les Yeux (25.9k), Les Autres (1.56M), Mar Adentro (246.5k), Agora (280.8k) et Regression (148.9k).

Espagne, été 1936. Le célèbre écrivain Miguel de Unamuno décide de soutenir publiquement la rébellion militaire avec la conviction qu’elle va rétablir l’ordre. Pendant ce temps, fort de ses succès militaires, le général Francisco Franco prend les rênes de l’insurrection. Alors que les incarcérations d’opposants se multiplient, Miguel de Unamuno se rend compte que l’ascension de Franco au pouvoir est devenue inéluctable.

  • Wet Season (Epicentre Films) Deuxième long d’Anthony Chen après Ilo Ilo (122.1k).

Des trombes d’eau s’abattent sur Singapour. C’est la mousson. 
Les nuages s’amoncellent aussi dans le cœur de Ling, professeur de chinois dans un lycée de garçons. Sa vie professionnelle est peu épanouissante et son mari, avec qui elle tente depuis plusieurs années d’avoir un enfant, de plus en plus fuyant. 
Une amitié inattendue avec l’un de ses élèves va briser sa solitude et l’aider à prendre sa vie en main.

  • Des Hommes (Rezo Fiilms) Documentaire de Jean-Robert Viallet et Alice Odiot.

25 jours en immersion dans la prison des Baumettes. 30 000 mètres carrés et 2 000 détenus dont la moitié n’a pas 30 ans.
Une prison qui raconte les destins brisés, les espoirs, la violence, la justice et les injustices de la vie. C’est une histoire avec ses cris et ses silences, un concentré d’humanité, leurs yeux dans les nôtres.

  • Une Mère Incroyable (Ad Vitam) Deuxième long de Franco Lolli après Gente De Bien (33.7k).

À Bogota, Silvia, mère célibataire et avocate, est mise en cause dans un scandale de corruption. À ses difficultés professionnelles s’ajoute une angoisse plus profonde. Leticia, sa mère, est gravement malade. Tandis qu’elle doit se confronter à son inéluctable disparition, Silvia se lance dans une histoire d’amour, la première depuis des années.

  • Sortilège (Potemkine Films) Nouveau long d’Ala Eddine Slim après The Last Of Us (1.6k).

Dans une caserne en Tunisie, un jeune soldat informé du décès de sa mère se voit accorder une permission. Il déserte et s’enfonce dans une mystérieuse forêt…

  • Jinpa Un Conte Tibétain (Ed Distribution) Nouveau long de Pema Tseden après Tharlo Le Berger Tibétain (10.1k).

Sur une route solitaire traversant les vastes plaines dénudées du Tibet, un camionneur qui avait écrasé un mouton par accident prend un jeune homme en stop. Au cours de la conversation qui s’engage entre eux, le chauffeur remarque que son nouvel ami a un poignard en argent attaché à la jambe et apprend que cet homme se prépare à tuer quelqu’un qui lui a fait du tort à un moment donné de sa vie. A l’instant où il dépose l’auto- stoppeur à un embranchement, le camionneur ne se doute aucunement que les brefs moments qu’ils ont partagés vont tout changer pour l’un comme pour l’autre et que leurs destins sont désormais imbriqués à jamais.

  • D’Etoile En Etoile (Les Découvertes Du Saint-André) Un long d’Antonio Amaral.

Pedro voudrait comprendre pourquoi et comment le cinéma éveille chez lui des émotions, qu’il ne rencontre jamais dans la vie réelle. En effet, depuis toujours le contact avec les humains le laisse froid et indifférent. Il décide de faire un film, sans moyens et savoir au juste comment s’y prendre.
Il fait appel à Aya, une réalisatrice débutante. Elle lui parle de l’importance de trouver les bons comédiens. Elle évoque son admiration pour Vincent Cassel. 
Ensemble, ils se lancent dans le casting. Au fil des jours, Pedro se révèle être un obsessionnel compulsif : il n’en démord plus de vouloir rencontrer Vincent Cassel. Aya découvre en outre que Pedro est un SDF, qu’il est malade et qu’il est persuadé d’être un alien, venu du cosmos. Peu à peu, elle se demande dans quoi elle s’est laissée embarquer…

  • Tout Peut Changer Et Si Les Femmes Comptaient A Hollywood (Alba Films) Documentaire de Tom Donahue.

Tout peut changer est un documentaire qui révèle ce qui se cache derrière l’une des aberrations de l’industrie du cinéma américain : la sous-représentation des femmes à Hollywood. Le réalisateur Tom Donahue met en avant des décennies de discrimination à l’égard des femmes derrière et devant la caméra, grâce notamment à une méthode inédite d’étude des données chiffrées, avec, à l’appui, des centaines de témoignages accablants. Plus important encore, le film cherche et propose des solutions qui vont au-delà de l’industrie du cinéma et bien au-delà des frontières américaines, à travers les témoignages de nombreuses voix d’Hollywood, dont Meryl Streep, Cate Blanchett, Natalie Portman, Reese Witherspoon, Sandra Oh, Jessica Chastain, Chloë Grace Moretz, Shonda Rhimes, ou encore, Geena Davis, également productrice exécutive du film ; pour mettre en exergue ce qui peut et doit changer.

  • Amare Amaro (DHR Distribution / A Vif Cinémas) Premier long de Julien Paolini.

Gaetano, jeune homme taciturne, vit au chevet de son père dont il gère seul la boulangerie. Malgré le succès de ses baguettes, le jeune français né de mère sicilienne n’a jamais été intégré par la communauté du petit village sicilien. Lorsque son frère aîné, truand notoire, décède au cours d’un crime vengeur qu’il provoque en causant la mort de deux personnes, Gaetano choisit d’assumer ses responsabilités familiales et de l’enterrer près de sa mère. Mais sur l’île, le poids de la tradition est omniprésent. La maire, Enza, fait régner la loi comme une baronne de la pègre. D’après la tradition les gens de mauvaise nature ne peuvent être enterrés près des honnêtes gens. Elle refuse l’accès au corps à Gaetano. Un différend envenimé par l’amour fou qu’éprouve Anna, la fille d’Enza, pour Gaetano. Embrassant sa cause, elle encourage son petit-ami à aller au bout de sa mission, quitte à se mettre en danger lui et les siens.

  • Shubh Mangal Zyada Saavdhan (Friday Entertainment) Film indien de Hitesh Kewalya.

Présentant la vie de deux hommes gays amoureux, Shubh Mangal Zyada Saavdhan décrit leur lutte pour convaincre leur famille d’accepter cette relation. Mais les choses ne sont jamais aussi faciles qu’elles le paraissent puisqu’un des membres de la famille du garçon décide de le marier à une femme. Leur amour  » non conventionnel  » va-t-il l’emporter ?

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :