Cette semaine dans les salles

Une nouvelle semaine de sorties avant le grand barnum cannois. Bons choix et bonnes séances.

  • Pokémon Détective Pikachu (Warner Bros. France ~466 copies) Nouveau long de Rob Letterman après Monstres Contre Aliens (1.26M), Les Voyages De Gulliver (648.7k) et Chair De Poule Le Film (325.2k). L’Univers Pokemon a déjà été adapté au cinéma avec PokémonLe Film Mewto Contre-Attaque (2.22M), Pokémon 2 Le Pouvoir Est En Toi (740k) et Pokémon 3 (162.8k).

Après la disparition mystérieuse de Harry Goodman, un détective privé, son fils Tim va tenter de découvrir ce qui s’est passé.  Le détective Pikachu, ancien partenaire de Harry, participe alors à l’enquête : un super-détective adorable à la sagacité hilarante, qui en laisse plus d’un perplexe, dont lui-même. Constatant qu’ils sont particulièrement bien assortis, Tim et Pikachu unissent leurs forces dans une aventure palpitante pour résoudre cet insondable mystère.  À la recherche d’indices dans les rues peuplées de néons de la ville de Ryme – métropole moderne et tentaculaire où humains et Pokémon vivent côte à côte dans un monde en live-action très réaliste –, ils rencontrent plusieurs personnages Pokémon et découvrent alors un complot choquant qui pourrait bien détruire cette coexistence pacifique et menacer l’ensemble de leur univers.

 CRITIQUE 
  • Les Crevettes Pailletées (Universal Pictures International France) Un long de Cédric Le Gallo et Maxime Govare. On doit à ce dernier Toute Première Fois (426.1k) et Daddy Cool (265.6k). Le film est reparti du festival international du film de comédie de L’Alpe D’Huez 2019 avec le prix spécial du jury.

Après avoir tenu des propos homophobes, Mathias Le Goff, vice-champion du monde de natation, est condamné à entraîner « Les Crevettes Pailletées », une équipe de water-polo gay, davantage motivée par la fête que par la compétition. Cet explosif attelage va alors se rendre en Croatie pour participer aux Gay Games, le plus grand rassemblement sportif homosexuel du monde. Le chemin parcouru sera l’occasion pour Mathias de découvrir un univers décalé qui va bousculer tous ses repères et lui permettre de revoir ses priorités dans la vie

  • Petra (Condor Distribution ~80 copies) Sixième long de Jaime Rosales après Las Horas Del Dia (11.7k), La Soledad (22.1k), Un Tir Dans La Tête (1.3k), Rêve Et Silence (1.2k) et La Belle Jeunesse (8.2k).

Petra, jeune artiste peintre, intègre une résidence d’artiste auprès de Jaume Navarro, un plasticien de renommée internationale. Très vite, Petra découvre un homme cruel et égocentrique qui fait régner parmi les siens rancoeur et manipulation. Malgré les mises en garde, la jeune femme persiste, bien décidée à se rapprocher de cette famille. Petra avouera-t-elle la véritable raison de sa présence ?

  • Hellboy (Metropolitan FilmExport ~410 copies) Nouveau long de Neil Marshall après Dog Soldiers (67.8k), The Descent (382.2k), Doomsday (147.1k) et Centurion (3.9k). Il s’agit du troisième film issu des comics de Mike Mignola après Hellboy (586.2k) et Hellboy II Les Légions D’Or Maudites (669.2k).

Hellboy est de retour et il va devoir affronter en plein cœur de Londres un puissant démon revenu d’entre les morts pour assouvir sa vengeance.

 CRITIQUE 
  • Les Météorites (KMBO) Premier long de omain Laguna.

Nina, 16 ans, rêve d’aventure. En attendant, elle passe l’été entre son village du sud de la France et le parc d’attractions où elle travaille. Juste avant de rencontrer Morad, Nina voit une météorite enflammer le ciel et s’écraser dans la montagne. Comme le présage d’une nouvelle vie.

  • Fugue (Arizona Distribution) Un long de Agnieska Smoczynoska.

Alicja a perdu la mémoire et ignore comment elle en est arrivée là. En deux années, elle parvient à se reconstruire et ne souhaite plus se remémorer le passé. Quand sa famille la retrouve enfin, elle est contrainte d’endosser les rôles de mère, de femme et de fille auprès de parfaits inconnus. Comment réapprendre à aimer ceux que l’on a oubliés.

  • Matar A Jesus (Bobine Films) Un long de la réalisatrice colombienne Laura Mora.

Paula était présente lors de l’assassinat de son père, professeur à l’université de Medellín. Alors que l’enquête officielle est déjà classée, Paula fait la connaissance de l’assassin, Jesús. La relation qui se noue entre eux, malgré le désir de vengeance de Paula, va ébranler les certitudes de cette dernière. Inspiré par une tragédie autobiographique de la réalisatrice.

  • Le Chant De La Forêt (Ad Vitam) Un long de Renée Nader Messora et Joao Salaviza. On doit à ce dernier Montanha Un Adolescent A Lisbonne (3.5k). Le film a obtenu le prix spécial du jury au festival de Cannes 2018 dans la section un certain regard.

Ce soir, dans la forêt qui encercle ce village au nord du Brésil, le calme règne.
Ihjãc, un jeune indigène de la tribu Krahô marche dans l’obscurité, il entend le chant de son père disparu qui l’appelle.
Il est temps pour lui d’organiser la fête funéraire qui doit libérer son esprit et mettre fin au deuil.
Habité par le pourvoir de communiquer avec les morts , Ihjãc refuse son devenir chaman.
Tentant d’échapper à son destin, il s’enfuit vers la ville et se confronte alors à une autre réalité : celle d’un indigène dans le Brésil d’aujourd’hui.

  • Retour De Flamme (Eurozoom) Premier long de Juan Vera.

Marcos et Ana ont 50 ans et sont mariés depuis 25 ans. Après une grosse crise existentielle, le couple décide de se séparer. D’abord fascinant et intense, le célibat se révèle bientôt monotone pour elle et presque un cauchemar pour lui. 

  • Astrid (ARP Sélection ~55 copies) Nouveau long de Pernille Fischer Christensen après Soap (1.9k) et Someone You Love (9.1k). Le film est reparti du neuvième festival 2 cinéma de Valenciennes avec le prix d’interprétation féminine pur Alba August.

En 1920, Astrid Lindgren a 16 ans et des rêves plein la tête.
Elle décroche un travail de secrétaire dans un journal local, tombe amoureuse de son patron, se retrouve fille-mère.
Talentueuse et résiliente, libre et déterminée, elle inventera des héroïnes à son image, dans des romans qui la rendront célèbre.

  • Black Is Beltza (Gabarra Films) Un long d’animation de Fermin Muguruza.

Octobre 1965, New York. Les traditionnels géants des Fêtes de Pampelune sont invités à défiler sur la 5ème avenue. Mais les autorités américaines interdisent la participation des deux géants noirs dans le contexte de la ségrégation raciale. C’en est trop pour Manex qui, fidèle à ses convictions et son tempérament rebelle, fausse compagnie à ses collègues. Il part à la découverte du New York de la lutte pour les droits civiques et de la contre-culture. Il est alors loin de s’imaginer que c’est le début pour lui d’un périple loin de son Pays Basque natal, entre Cuba et Mexico, en passant par Alger et Montréal. Il y croisera des militants de tous bords, des agents de la CIA, des femmes passionnées et révolutionnaires… Entre voyage initiatique et odyssée libertaire, Manex traverse le monde en ébullition de cette fin des années 60, celui de la Guerre Froide et des mouvements de libération des peuples.

  • The Reports On Sarah And Saleem (Bodega Films ~45 copies) Nouveau long de Muayad Alayan après Amours Larcins Et Autres Complications (1.7k).

Sur fond de conflit politique, une jeune israélienne, Sarah, et un jeune palestinien Saleem, s’éprennent l’un de l’autre. Leur aventure déclenche un jeu dangereux de duperie entre ceux qui détiennent le pouvoir et ceux qui ne le détiennent pas.

  • Quand Nous Etions Sorcières (Les Bookmakers/Capricci Films) Un long de Nietzchka Keene datant des années 90 avec Björk au casti ng et d’après « le genevrier » des Frères grimm.

À la fin du Moyen-Âge, la jeune Margit et sa soeur aînée Katla fuient dans les montagnes après que leur mère a été brûlée pour sorcellerie. Elles trouvent refuge chez Jóhann, un paysan veuf qui élève son petit garçon Jónas. Tandis que Margit et Jónas se lient d’amitié, Katla entreprend de séduire Jóhann. Persuadé qu’elle a ensorcelé son père, Jónas nourrit une haine profonde envers Katla. Pendant ce temps, Margit a des visions de sa mère défunte et se réfugie peu à peu dans un monde imaginaire…

  • Ultravokal (Visiosfeir) Un long de Christophe Karabache.

Erwan, un jeune déserteur croise sur son chemin, Célia, une femme paumée, qui le rejoint dans sa fuite. Tous deux se font traquer par un vétéran, Institoris, envoyé par le système pour les rattraper, morts ou vifs.

  • Drôles De Cigognes (Malavida) Film d’animation d’Hermina Kyrlova à qui l’on doit Les Contes De La Ferme (70k), L’Atelier Enchanté (33.6k), Ferda La Fourmi (1.3k), Les Nouvelles Aventures De Ferda La Fourmi (7.1k) et La Révolte Des Jouets (2.7k).

Après Ferda la fourmi, retrouvez 5 courts métrages inédits, magiques et facétieux, mélangeant des techniques d’animation originales pour les plus petits !
« potes en pelote » Une jeune femme en train de tisser ne remarque pas que les bouts de laine qu’elle met de côté s’animent et prennent vie. Il y a des pelotes fille et des pelotes garçons… Inévitablement, les histoires s’emmêlent et il est difficile de distinguer qui a raison de qui a tort…
« drôles de cigognes ! » Les cigognes sont chargées d’amener les petits bébés tout justes nés dans leur famille. Mais un de ces oiseaux a du mal à transporter ses deux bébés si bien qu’ils vont tomber dans la nature…
« le mirliton fripon » Dans le château du roi barbu, rien ne va plus : la princesse est triste, voire inconsolable. Rien n’y fait… Alors on cherche de quoi la distraire, et on trouve une merveilleuse boule magique. Cependant on s’aperçoit bien vite que la boule obéit à un mirliton, qui lui-même appartient à un simple berger. Que faire ?
« le cavalier dezingue » Dans son atelier, un ébéniste sculpte de petits personnages, hommes et animaux, qui cohabitent en harmonie. Mais dès qu’il a le dos tourné, une branche s’improvise fronde malicieuse et met le bazar parmi tous ces petits habitants, notamment un cavalier tout juste terminé…
« panique à la basse-cour » Un enfant joue tranquillement au milieu de la basse-cour avec des balles de couleur. D’abord, ce sont les souris qui aimeraient bien jouer avec. Puis le chat qui veut s’amuser avec les souris, puis le chien avec le chat… Jusqu’à l’irruption d’un nouvel arrivant… 

  • Versus (Wayna Pitch) Premier long de François Valla.

Achille, un bel adolescent parisien issu d’une famille aisée, est victime d’une agression violente. Envoyé en vacances en bord de mer pour se reconstruire, il rencontre Brian, un jeune homme en colère. De leur confrontation va jaillir leur vraie nature.

  • A Cœur D’Avocats (Les Découvertes Du Saint-André ~1 copie) Documentaire de Mika Gianotti.

2017 : en pleine période de déménagement du Tribunal de Grande Instance, de l’Ile de la Cité à la porte de Clignancourt dans le nord de Paris des avocats pénalistes, commis d’office, perpétuent la vieille tradition française de la Défense d’homme à homme. Entre leurs devoirs si loin ancrés dans l’Histoire, les forts liens affectifs qui les relient, ces jeunes avocats de la défense d’office nous rendent témoins  de leurs rituels  d’extravagance,  qui se mêlent  au sérieux de leurs tâches, sous l’œil complice de leurs grands anciens. Avec Henri Leclerc, Thomas Heintz, Rachel Lindon, Karim Laouafi, Merabi Murgulia, Soraya Nouar.

  • Lourdes (Mars Films) Nouveau documentaire de Thierry Demaizière et Alban Teurlai après Relève Histoire D’Une Création (49.2k) et Rocco (12.7k). Le film est reparti du neuvième festival 2 cinéma de Valenciennes avec le prix du public et la mention spéciale du jury presse.

Le rocher de la grotte de Lourdes est caressé par des dizaines de millions de personnes qui y ont laissé l’empreinte de leurs rêves, leurs attentes, leurs espoirs et leurs peines. A Lourdes convergent toutes les fragilités, toutes les pauvretés. Le sanctuaire est un refuge pour les pèlerins qui se mettent à nu, au propre – dans les piscines où ils se plongent dévêtus – comme au figuré – dans ce rapport direct, presque charnel à la Vierge.

  • Student Of The Year 2 (Night Ed Films) Film indien de Punit Malhotra.

Après l’énorme succès de Student of the Year, c’est au tour des étudiants, Rohan, Mia et Shreya de se rencontrer dans la fameuse St. Theresa College. Amitié, sport, amour et rivalité seront au rendez-vous…

  • The Dead Don’t Die (Universal Pictures International France) Nouveau long de Jim Jarmusch don’t les meilleurs scores sont Broken Flowers (1.03M), Down By Law Sous Le Coup De La Loi (634.4k), Ghost Dog La Voie Du Samourai (591.6k), Paterson (408.1k) et qui reste sur le score de Gimme Danger (94.3k). Le film est en sélection et compétition officielle du soixante douzième festival international du film de Cannes et en fait l’ouverture.

Dans la sereine petite ville de Centerville, quelque chose cloche. La lune est omniprésente dans le ciel, la lumière du jour se manifeste à des horaires imprévisibles et les animaux commencent à avoir des comportements inhabituels. Personne ne sait vraiment pourquoi. Les nouvelles sont effrayantes et les scientifiques sont inquiets. Mais personne ne pouvait prévoir l’évènement le plus étrange et dangereux qui allait s’abattre sur Centerville : the dead don’t die – les morts sortent de leurs tombes et s’attaquent sauvagement aux vivants pour s’en nourrir. La bataille pour la survie commence pour les habitants de la ville. 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire