Cette semaine dans les salles

 

Encore de nombreux films cette semaine mais sous exposés. Bon choix et bonnes séances.

  • Pacific Rim Uprising (Universal Pictures International France) Premier long de Steven S. Deknight et second opus après Pacific Rim (1.01M).

Le conflit planétaire qui oppose les Kaiju, créatures extraterrestres, aux Jaegers, robots géants pilotés par des humains, n’était que la première vague d’une attaque massive contre l’Humanité.
Jake Pentecost, un jeune pilote de Jaeger prometteur dont le célèbre père a sacrifié sa vie pour sauver l’Humanité des monstrueux Kaiju a depuis abandonné son entraînement et s’est retrouvé pris dans l’engrenage du milieu criminel.
Mais lorsqu’une menace, encore plus irrésistible que la précédente, se répand dans les villes et met le monde à feu et à sang, Jake obtient une dernière chance de perpétuer la légende de son père aux côtés de sa sœur, Mako Mori – qui guide une courageuse génération de pilotes ayant grandi dans l’ombre de la guerre. Alors qu’ils sont en quête de justice pour leurs camarades tombés au combat, leur unique espoir est de s’allier dans un soulèvement général contre la menace des Kaiju. Jake est rejoint par son rival, le talentueux pilote Lambert et par Amara, une hackeuse de Jaeger âgée de 15 ans, les héros du Corps de Défense du Pan Pacific devenant la seule famille qui lui reste.
S’alliant pour devenir la plus grande force de défense que la Terre n’ait jamais connue, ils vont paver un chemin vers une extraordinaire nouvelle aventure.

 

  • Mektoub My Love (Pathé Distribution ~144 copies) Sixième long d’Abdellatif Kechiche après La Faute A Voltaire (82.3k), L’Esquive (535.1k), La Graine Et Le Mulet (1.01M), Vénus Noire (217.6k) et La Vie D’Adèle Chapître 1 & 2 (1.03M). Le film est adapté du livre « La Blessure » de François Bégaudeau.

Sète, 1994. Amin, apprenti scénariste installé à Paris, retourne un été dans sa ville natale, pour retrouver famille et amis d’enfance. Accompagné de son cousin Tony et de sa meilleure amie Ophélie, Amin passe son temps entre le restaurant de spécialités tunisiennes tenu par ses parents, les bars de quartier, et la plage fréquentée par les filles en vacances. Fasciné par les nombreuses figures féminines qui l’entourent, Amin reste en retrait et contemple ces sirènes de l’été, contrairement à son cousin qui se jette dans l’ivresse des corps. Mais quand vient le temps d’aimer, seul le destin – le mektoub – peut décider.

 

  • Après La Guerre (Pyramide Distribution ~43 copies) Premier long d’Annarita Zambrano.

Bologne, 2002. Le refus de la loi travail explose dans les universités. L’assassinat d’un juge ouvre des vieilles blessures politiques entre l’Italie et la France.
Marco, ex-militant d’extrême gauche, condamné pour meurtre et réfugié en France depuis 20 ans grâce à la Doctrine Mitterrand, est soupçonné d’avoir commandité l’attentat. Le gouvernement italien demande son extradition.
Obligé de prendre la fuite avec Viola, sa fille de 16 ans, sa vie bascule à tout jamais, ainsi que celle de sa famille en Italie qui se retrouve à payer pour ses fautes passées.

 

  • La Prière (Le Pacte) Nouveau long de Cédric Kahn après Trop De Bonheur (47.3k), L’Ennui (299.7k), Roberto Succo (161.2k), Feux Rouges (208.1k), L’Avion (150.9k), Les Regrets (225.6k), Une Vie Meilleure (499.8k) et Vie Sauvage (189.1k). Le film a reçu l’ours d’argent du meilleur acteur à la Berlinale 2018.

Thomas a 22 ans. Pour sortir de la dépendance, il rejoint une communauté isolée dans la montagne tenue par d’anciens drogués qui se soignent par la prière. Il va y découvrir l’amitié, la règle, le travail, l’amour et la foi…

 

  • La Finale (UGC Distribution ~351 copies) Premier long de Robin Sykes qui est reparti du festival de l’Alpes d’Huez 2018 avec le grand prix et le prix d’interprétation madculine pour Thierry Lhermitte.

Toute la famille Verdi est aux petits soins pour s’occuper de Roland, le grand-père, qui perd un peu la boule ces derniers temps. Tous sauf JB, l’ado de la famille, qui n’a qu’un seul but :  monter à Paris pour disputer sa finale de basket. Mais ses parents, bloqués ce week-end-là, lui demandent d’y renoncer pour surveiller son grand-père. JB décide alors de l’embarquer avec lui… Pendant ce voyage, rien ne se passera comme prévu…

 

  • Les Bonnes Manières (Jour2fête ~60 copies) Un long de Juliana Rojas et Marco Dutra qui a été primé au festival international du film de Locarno 2017 (prix spécial du jury) à l’étrange festival 2017 (prix du public), au festival Biarritz Amérique Latine 2017 (mention spéciale du jury) et au festival international du film fantastique de Gérardmer 2018 (prix du jury),

Clara, une infirmière solitaire de la banlieue de São Paulo, est engagée par la riche et mystérieuse Ana comme la nounou de son enfant à naître. Alors que les deux femmes se rapprochent petit à petit, la future mère est prise de crises de somnambulisme…
CRITIQUE
AVANT-PREMIERE

 

  • 9 Doigts (Capricci Films / Les Bookmakers ~10 copies) Nouveau long de F.J. Ossang après Docteur Chance (5.4k) et Dharma Guns (3.4k). Le film est reparti de Locarno 2017 avec le léopard de la meilleure réalisation.

9 Doigts commence à la manière d’un film noir : la nuit, dans une gare, un homme du nom de Magloire prend la fuite. Sans bagages et sans avenir. Comme il tombe sur un paquet d’argent, les ennuis commencent. Une bande est à ses trousses, dont il finit otage, puis complice. C’est la bande de Kurtz. Suite à un braquage raté, ils embarquent tous à bord d’un cargo dont le tonnage suspect est aussi volatile que mortifère. Rien ne se passe comme prévu – le poison et la folie gagnent le bord. Les hommes de Kurtz s’avèrent être les jouets d’une machination conduite par le mystérieux « 9 Doigts »
CRITIQUE

 

  • Prochain Arrêt Utopia (Les Films Des Deux Rives) Un long d’Apostolos Karakasis.

Lors de la fermeture de l’usine grecque de matériaux de construction, Vio.Me, à Thessalonique, 70 employés courent le risque de ne plus jamais trouver de travail. Ils décident alors d’occuper l’usine et de la faire fonctionner eux­-mêmes.
Sur les ruines de l’économie la plus ravagée d’Europe, une utopie égalitaire est en train de naître. Mais un an après l’occupation, des conflits internes surgissent.
La coopérative des travailleurs de Vio.Me décide d’orienter la production en fabriquant des savons, des détergents naturels, respectueux de l’environnement pour porter le message « d’un mode de vie radicalement différent. »
La chaine de solidarité s’étend à toute l’Europe où les produits Vio.Me sont diffusés par des collectifs, des syndicats, des coopératives … Depuis 4 ans, l’aventure continue !

 

  • Willy Et Les Gardiens Du Lac (UFO Distribution) Film d’animation de Zsolt Palfi.

Les Verdies sont de petits hommes verts. Leur mission, quand ils en ont l’âge : garder le lac ! L’un d’eux, Willy, rêve d’aventure et de devenir un Gardien. Un jour, le lac se trouve menacé par une alliance de la tribu des Bougons avec les cygnes. Willy, avec l’aide de son grand-père, de la couleuvre et des rainettes, élabore alors un plan pour aider les Gardiens à sauver la paix dans les marais…

 

  • Vincent & Moi (Next Film Distribution) Documentaire de Gael Breton et Edouard Cuel.

Vincent est né avec une trisomie, une différence qui demande du courage, de la patience et une bonne dose d’humour parfois. Tout est un peu… beaucoup… plus compliqué pour lui. Maintenant, il a grandi. Il aimerait vivre comme tout le monde, travailler, être autonome mais surtout être amoureux… Edouard, son père, va tout faire pour l’aider à trouver cette indépendance qu’il désire tant, mais Vincent sera-t-il capable de voler de ses propres ailes ?

 

  • Demons In Paradise (Survivance) Documentaire de Jude Ratman.

Sri Lanka, 1983, Jude Ratnam a cinq ans. Il fuit à bord d’un train rouge les massacres perpétrés contre les Tamouls par une partie de la population cinghalaise, avec la complicité des autorités.
Aujourd’hui, réalisateur, Jude parcourt à nouveau son pays du sud au nord. Face à lui défilent les traces de la violence de 26 ans d’une guerre qui a fait basculer le combat pour la liberté de la minorité tamoule dans un terrorisme autodestructeur. En convoquant les souvenirs enfouis de ses compatriotes ayant appartenu pour la plupart à des groupes militants, dont les Tigres Tamouls, il propose de surmonter la colère et ouvre la voie à une possible réconciliation.

 

  • Serge Pey Et La Boite Aux Lettres Du Cimetière (Ecransud Distribution) Documentaire de Francis Fourcou.

Avec Serge Pey, la poésie est debout, la poésie est le pain des pauvres… Avec lui, la poésie tape du pied et marche… et nous suivons sa marche de la poésie, de Toulouse jusqu’à la tombe du poète Antonio Machado, à Collioure, nous parcourons les chemins de sa mémoire, jusqu’à cette tombe munie d’une boîte aux lettres qui recueille les messages d’espoir, ceux que seuls les poètes peuvent ouvrir, les humanités d’espoir y répondre …

 

  • The Captain L’Usurpateur (Alfama Films) Nouveau long de Robert Schwentke après Flight Plan (793.3k), Hors Du Temps (34.6k), Red (824.3k), RIPD Brigade Fantôme (244.3k), Divergente 2 L’Insurrection (2.42M) et Divergente 3 Au-Dela Du Mur (2.10M).

1945. Le chaos se répand en Allemagne et les armées du III ème Reich commencent à se déliter. Des escadrons de soldats ivres multiplient les exécutions sommaires, sans différencier déserteurs et fantassins ayant perdu leur unité. Pour survivre, un jeune déserteur allemand, Willi Herold, va usurper l’identité d’un capitaine, entraînant dans sa fuite avec lui des soldats pour une mystérieuse «mission spéciale».

 

  • Pas Comme Lui (Les Films A Fleur De Peau) Un long de Franck Llopis.

Leo, un jeune homme d’une vingtaine d’années, quitte sa province natale pour s’installer à Paris.
Il n’a pas vu son père depuis plus de dix ans. Ce dernier habitant Paris et, après avoir repris contact, Leo s’installe provisoirement chez lui, le temps de trouver du travail. Ces retrouvailles vont s’avérer difficiles surtout que le père de Leo cache un terrible et lourd secret.

 

  • Dokhtar (Chapon Melon Distribution) Un long de Reza Mirkarimi.

Monsieur Aziz, père autoritaire et conservateur, mène une vie familiale sans incident dans une ville pétrolière du sud de l’Iran. Un jour, son équilibre est bouleversé par le comportement contestataire de sa fille, Setareh, qui préfère se rendre à Téhéran, pour participer à une fête d’adieu, plutôt que d’assister aux fiançailles de sa petite sœur.

 

  • Auzat L’Auvergnat (Le Genre Humain) Documentaire d’Alain Fournier Montgieux.

Touché par la découverte d’images tournées par son grand-père dans les années 60 à Auzat, un petit village auvergnat, le réalisateur est saisi par l’envie d’un retour aux racines. À son tour, 50 ans plus tard, il se munit d’une caméra et part  à la rencontre des  femmes et des hommes qui donnent vie à Auzat aujourd’hui. Il y est  accueilli par Bernard, paysan à la retraite qui a bien connu sa famille. Il découvre un village transformé, riche de diversité, et qui tente de répondre aux défis de notre temps, tout en préservant la  richesse de son patrimoine naturel et culturel.

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :