C comme Culte 26 : Qu’est-il arrivé à Baby Jane ?

Comme régulièrement, j’aime découvrir des films ayant marqué l’histoire ou des acteurs dans certains de leurs rôles les plus emblématiques et ce Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? dont le titre VO est « Whatever Happened to Baby Jane«  regroupe à la fois deux actrices d’exceptions en la personne de Bette Davis et Joan Crawford dans un excellent suspens marqué par une histoire dans les coulisses intéressantes.

Il faut dire que proposer à Bette Davis et Joan Crawford les rôles de deux soeurs se détestant plus que tout alors que c’était réellement le cas dans la véritable vie (le fait de se détester, pas celui d’être soeur) est un coup de génie puisque d’une certaine manière cela se ressent dans le jeu des actrices qui pour le coup n’ont pas vraiment eu de mal à interpréter les deux personnages.

La rivalité entre les deux femmes a commencé alors que Joan Crawford était déjà très populaire. Ayant la réputation pas super glorieuse d’avoir usé de ses charmes pour réussir et devenir une actrice au sommet allant jusqu’à épouser l’acteur populaire Douglas Fairbanks Jr pour se faire remarquer, l’image de Joan Crawford ne plaisait pas vraiment et ce surtout aux actrices montantes essayant de se faire une place au soleil comme la jeune Bette Davis.

Baby Jane Culte2

Bien que talentueuse, Joan Crawford gardera pendant une longue partie de sa carrière l’image de la femme qui a couché pour réussir, une image qui allait continuer quand elle va s’aguicher de Clark Gable lors d’un tournage, un homme au sommet sur lequel, Bette Davis avait jeté son dévolu. L’amour étant souvent le déclencheur de belles rivalités, cela va continuer lorsque Bette Davis va tomber éperdument amoureuse de son camarade de jeu Franchot Tone... Qui épousera Joan Crawford alors ayant annoncé son divorce d’avec Douglas Fairbanks Jr le jour d’une grande première de Bette Davis; s’accaparant toute la presse !

Baby Jane Culte5Après avoir quitté la MGM où elle enchainaît les flops, Warner va pousser le bouchon plus loin en engageant Joan Crawford avec comme unique objectif de la remettre en selle et devenir l’ennemie numéro 1 de… Bette Davis alors à son tour très populaire.

Pour ne rien arranger, elle va revenir au sommet dans Le Roman de Mildred Pierce, film rejeté par Bette Davis.

Le reste de la carrière des deux actrices va donc être une succession de tensions et de rivalité allant jusqu’au renvoi de Bette Davis de tous les cadeaux envoyés par Joan Crawford essayant un temps de faire la paix.

Et nous voici donc en 1962 avec l’adaptation de la nouvelle du même nom « Whatever Happened to baby Jane«  par Robert Aldrich.

Synopsis:

Au temps du cinéma muet, « Baby » Jane est une grande star, une des premières enfants prodiges. Sa soeur Blanche, timide et réservée, reste dans l’ombre. Dans les années 30, les rôles sont inversés, Blanche est une grande vedette, Jane est oubliée. Désormais, bien des années après, elles vivent en commun une double névrose. Blanche, victime d’un mystérieux accident, est infirme et semble tout accepter d’une soeur transformée en infirmière sadique qui multiplie les mauvais traitements…

Baby Jane Culte4

Se détestant mutuellement, les deux soeurs vont entretenir une relation à la fois vicieuse et malsaine tout le long du film et si forcément on prend rapidement pitié du personnage interprété par Joan Crawford, la fin du film n’oubliera pas d’inverser la tendance, a moins qu’il ne soit déjà trop tard.

Baby Jane Culte1

Véritable suspens psychologique, le jeu des actrices est incroyable tout comme la transformation de Bette Davis dont le maquillage lui donne un visage vraiment étrange et effrayant, elle qui pourtant si belle au naturel a accepté ici de jouer ce personnage totalement fou, violent et enlaidi.

Quant à Joan Crawford, elle porte une intensité incroyable dans son jeu nous faisant ressentir chaque minute qui passent, une peur et une souffrance à chaque fois plus intense.

Le film fut nommé pour 5 Oscars dont meilleure actrice pour Bette Davis mais en remportera uniquement un pour les meilleurs costumes en noir et blanc.

La réalisation est elle aussi somptueuse avec une manière de faire monter le suspens, vraiment réussie si bien que l’on ressent par moment la peur de Joan Crawford attachante et parfois même attachée…

Ne souhaitant pas vous dévoiler le reste du film, je ne peux que vous conseiller de le voir si vous aimez les bons suspens en noir et blanc.

En tout cas, me concernant, je ne regrette pas ma vision de ce film vraiment excellent.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :