Au Cœur de l’Océan : Notre rencontre avec Ron Howard

C’est à l’occasion de la sortie du film Au Cœur de l’Océan, que nous avons eu la chance de rencontrer le réalisateur Ron Howard en petit comité lors d’une conférence de presse. Un moment d’échange très intéressant que je vous propose de vivre ci dessous.

Au coeur de l'océan - Rencontre23

Ron Howard nous explique tout d’abord qu’il a été surpris d’apprendre que Moby Dick était tiré d’une histoire vraie et lorsqu’on lui demande qu’est ce qu’il a trouvé d’intéressant dans cette histoire, ce dernier nous répond : « Mêler l’humain, l’épique, et le politique, tout en permettant un rapprochement avec l’actualité, c’est cette combinaison qui m’a particulièrement attiré. »

Sous quel format a été filmé Au Cœur de l’Océan ? « Pas en cinémascope, ils sont trop hauts pour le format. J’ai même pensé à filmer dans un format carré, mais impossible de vendre ça aux studios. J’ai ajouté un élément de fiction, qui est la rencontre entre l’auteur de Moby Dick, Herman Melville, et Thomas Nickerson, un des survivants du naufrage. Le premier cherche à savoir la vérité sur cette histoire, pour en tirer un roman. Créer un élément de fiction, je l’avais déjà fait dans Frost/Nixon ou encore Rush. Un coup de fil imaginé, un dialogue qui n’a pas eu lieu, ou une rencontre fictive. », nous a-t-il répondu.

De son précédent film, Rush, on sait que Ron Howard n’a pas seulement gardé Chris Hemsworth, mais aussi son directeur de la photographie, Anthony Dod Mantle. « Il arrive à connecter les personnages avec la nature, à travers son travail sur la lumière. L’aspect graphique du film devait exprimer l’état émotionnel des personnages. Et puis, la grande force d’Anthony, c’est d’arriver à cacher des caméras dans des recoins, dans des endroits totalement inhabituels. Son travail est à la fois très personnel et d’une forte intensité. » Lorsqu’on lui demande s’il imaginerait bien un remake d’Happy Days, Ron Howard répond avec humour « qu’il faut laisser ça au passé. Sauf si Justin Bieber reprend mon rôle. »

Après « Rush », « Au Cœur de l’océan » marque sa deuxième colla­bo­ra­tion avec Chris Hemsworth.

« C’est lui qui m’a proposé le scénario, je n’al­lais donc pas faire le film sans lui ! L’in­ves­tis­se­ment physique des acteurs m’a impressionné. Pour parfaire leur spectaculaire perte de poids, j’avais demandé conseil à Tom Hanks, qui m’avait suggéré de les faire suivre par un nutritionniste. Sur le plateau, ils se contentaient d’un snack composé d’une tranche de tomate, une carotte et quelques noisettes. Si un technicien passait à côté d’eux avec un sandwich, il s’en prenait une sévère ! Moi-même, je me cachais pour manger, j’avais si peur de les froisser. »

Ron Howard termine par nous dire « Je me demande souvent ce que j’aurais fait à la place de mes personnages. Mais je n’explore la thématique du courage que lorsqu’elle existe. »

Au Coeur de l'Océan-Image critique(2)

Bande-annonce (VOST)

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :