A Cure For Life : critique du film

A cure For Life

8.3

Scénario

7.0/10

Réalisation

9.0/10

Acteurs

9.5/10

Musique

7.5/10

Les pour

  • Dane DeHaan excellent
  • Musique captivante
  • Belle mise en scène
  • Histoire originale

Les contre

  • Un peu trop long
  • Quelques scènes dérangeantes

#Twitter : #ACureForLife

Titre en vo : A Cure For Wellness

Réalisateur : Gore Verbinski

Acteurs : Dane DeHaan, Jason Isaacs, Mia Goth,

Date de sortie : 15 février 2017

Durée: 2h27

Après avoir réalisé des films à succès tels que la trilogie de Pirates des caraïbes ou bien Le Cercle, Gore Verbinski se remet au film gore et nous offre cette année A Cure For Life (A Cure For Wellness) un thriller psychologique saisissant et original.

C’est typiquement le genre de film que l’on n’oubliera pas. Abordant des thèmes saisissants et qui poussent à la réflexion, A Cure For Life s’infiltra sûrement dans vos cauchemars. En effet, Gore Verbinski parvient et s’attelle – à réaliser un film avec des images qui restent en tête, une musique captivante, des acteurs charismatiques et surtout une histoire intéressante.

C’est Lockhart, un jeune courtier de Wall Street, qui a pour mission d’aller récupérer Mr Pembroke, le PDG de l’entreprise dans laquelle il travaille, parti faire une cure dans un spa en Suisse. Une fois sur place, Mr Pembroke lui annonce qu’il ne souhaite pas retourner à New-York. Lockhart arrive alors au sanatorium, lieu ou les patients sont censés recevoir un traitement miraculeux. Mais après des jours et semaines sur place, Lockhart se rend compte que ce traitement rend les gens de plus en plus malade. Il fait la connaissance d’Hannah, une belle jeune patiente et de Mrs Watkins, qui aura déjà entrepris des recherches sur la cure. Le directeur Dr Volmer va diagnostiquer à Lockhart le même mal qui ronge ses patients, il sera ainsi pris en piège dans son institution. Il se mettra alors à perdre le sens de la réalité et devra subir de terribles épreuves lors de son traitement.

Gore Verbinski propose un film aux couleurs extrêmement belles qui lui donnent une ambiance particulière, tout comme pour la bande originale comprenant cette chansons revenant plusieurs fois, chantée par la belle Hannah, interprétée par Mia Goth. En effet, le casting de ce film lui permet de gagner des points. Les acteurs principaux excellent dans leurs rôles. Dane DeHaan prouve encore une fois qu’il est capable de jouer absolument tout et de manière parfaite. Mia Goth est excellente dans son rôle également, tout comme Jason Isaacs qui n’a absolument plus rien à prouver.

Si on peut reprocher au film sa longueur, cela reste du grand cinéma avec des plans et une mise en scène travaillée qui rappellent les classiques du genre tels que Psychose d’Alfred Hitchcock ou encore Rosemary’s Baby de Roman Polanski. Le scénario a été entièrement pensé et il ne s’agît pas d’une énième adaptation d’un livre ou d’une histoire, ni d’un biopic ou autre. On se retrouve ici devant une histoire 100% originale, chose de plus en plus rare à Hollywood.

Lors de notre Q&A avec Le réalisateur, ce dernier a tenu à  affirmer ceci :  « Nous avons commencé par explorer l’idée d’un spa dans les Alpes, un centre de bien-être qui, en fait, ne vous fait pas du bien ». De cette manière, Gore Verbinski est fidèle à ce qu’il fait et propose quelque chose de très personnel.

A Cure For Life est un long-métrage qui plaira au fan du genre, et qui en dérangera d’autres, mais il reste cependant un film d’une grande qualité esthétique et d’un casting qui complète cette qualité. De plus, il donne à réfléchir sur certains points tels que le bien-être, le travail et le pouvoir.

Mais attention cependant, vous n’oserez plus boire de l’eau où entrer dans une piscine après visionnage…

Un film à découvrir dès le 17 février dans vos salles obscures.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :