On a écouté l’album Parallèle de Romain Muller

Chaque nouvelle sortie de Romain Muller nous enchante et forcément quand on a eu l’occasion d’écouter en avant-première son album attendu d’ici quelques jours (le 21 avril), autant vous dire que l’on s’est précipité.

Et de la chance on en a eu puisque cela fait plusieurs mois maintenant qu’on écoute ce dernier qui entre notre première écoute et sa sortie aura évolué un peu et ce entre autre au niveau de la présence ou non de pistes.

Parallèle s’ouvre sur deux singles déjà connus des aficionados de Romain, à savoir les excellents et si différents Réverbère et Un parapluie pour deux. On peut dire qu’il y a pire comme entrée en la matière…

On a ici deux chansons magnifiques de par la musique bien entendu, mais aussi de part les textes avec notamment une poésie subtile et sublime sur « Un parapluie pour deux« . Définitivement une des plus belles chansons de ces dernières années.

Soleil Levant laisse un peu plus de place à la musique avec la voix en retrait et confirme clairement que Romain Muller va nous embarquer dans un univers varié et original, preuve en est les sonorités world music mixées à une électro étrange old school par ici.

« La flemme » qui arrive ensuite est aussi un morceau déjà dévoilé précédemment et c’est un réel plaisir que de le retrouver par ici. Il faut dire que ce titre est en tout point excellent, idéal pour danser et apprécier l’humour de Romain Muller.

A peine remis de La flemme, nous voilà embarqué sur les Dancefloor au temps du disco via le titre « Un pas de deux« . Excellent morceau, dansant, on aurait bien imaginé ce titre en duo avec Corine tant les deux univers se rapprochent ici. Qui sait peut-être un jour sur une date de concert. En attendant on a ici une petite bombe.

Autre bombe, l’excellent titre « En attendant« . Sur ce morceau qui débute avec le mot « Confinement » répété en boucle, Romain Muller nous invite à nous lever et à danser tout en laissant la partie chantée à Mélodie Boubel. C’est aussi une des forces de Romain Muller, celle d’être capable de se mettre en retrait pour le bien d’une chanson et la petite voix douce de Mélodie est juste parfaite pour ce morceau.

Petite pause détente ensuite avant de repartir de plus belle sur les Dancefloor, « Metz plage » permet à nouveau à Romain Muller de laisser parler la musique plus que les mots pour un résultat toujours aussi séduisant et réussi.

« Sans armure » est peut-être la piste que l’on retiendra le moins de cet opus. Loin d’être désagréable, mais passer après « Metz plage » et juste avant « Au bord » n’est pas simple.

Avec « Immobile« , on retrouve tout l’univers de Romain Muller regroupé le temps d’un titre, à savoir une musique électro incroyable, un texte simple, mais efficace pour un morceau qui reste en tête pendant un bon moment. Très agréable morceau !

L’avant dernière piste se nomme « Jardin à la française » et à nouveau Romain Muller met plus en avant la musique que l’abondance de texte pour un résultat parfait. Ce morceau est vraiment fort et moderne.

« LFVDLL » clôture cet album en douceur comme si l’on était arrivé en fin de soirée, que les dernières lumières vont s’éteindre et qu’il est l’heure de rentrer doucement à la maison…

A noter ici l’absence de son single « Papillon de nuit » que l’on écoute encore très régulièrement depuis sa sortie en 2020, mais à l’heure du streaming… Rien ne nous empêche de l’ajouter nous même en « Piste bonus » (Spoiler – C’est déjà fait)

Parallèle enchaîne globalement les tubes et les morceaux incroyablement accrocheurs et je ne compte plus le nombre d’écoutes depuis ma découverte de l’album en décembre dernier. (Pour info si je regarde mon compteur Itunes, Cet album est celui que j’ai le plus écouté en 2020 malgré sa réception en fin d’année)

Clairement là pour durer, Romain Muller est un artiste complet qui sait quand utiliser ou non sa voix pour le bien d’une chanson et ça c’est très fort. Une seule hâte maintenant, celle de découvrir rapidement la suite.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :