On a écouté Astoria de Jochen Tiberius

Autant le dire directement… Le prologue en allemand a de quoi dérouter et les non initiés auront facile de zaper. Pourtant ce serait se priver ensuite d’un album magnifique et essentiellement musical (pour ceux qui vraiment n’accrochent pas à l’allemand).

Album très varié entre électro et musique plus classique, Astoria offre un joli voyage musical à qui sera à même de se laisser embarquer.

Du côté des belles pistes, on peut aisément citer Behind the backdrop, Uplifting monument, After the war, le très joli Lost Place ou encore l’envoutant The lobby boys.

Astoria est un plaisir pour les oreilles, mais un plaisir qui se mérite et qui touchera les plus curieux d’entre nous.

A noter que cet opus s’inspire de l’Hôtel Astoria, hôtel qui a connu de belles heures de gloires, résisté à la guerre, devenu le repère de hauts placés et de fin gastronomes avant de finir à l’abandon après le rachat par la Maritim Hotel Company

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :