Critique du film « Sex tape »

Sex Tape

6.4

Scénario

6.0/10

Réalisation

6.0/10

Acteurs

7.0/10

Musique

6.5/10

Les pour

  • De bons acteurs

Les contre

  • Pas si drôle finalement

Twitter : #SexTape @SonyPicturesFr

Acteurs : Cameron Diaz, Jason Segel, Rob Corddry

Réalisateur : Jake Kasdan

Durée = 1H35

Date de sortie: 10/09/2014

Jay et Annie s’aiment, mais dix ans de mariage et deux enfants ont un peu érodé leur passion. Pour ranimer la flamme, ils décident de filmer leurs ébats lors d’une séance épique. L’idée semble bonne… jusqu’à ce qu’ils s’aperçoivent que la vidéo a été envoyée par erreur à tout leur entourage, familial et professionnel ! Pris de panique, ils sont prêts à tout pour faire disparaître le film à scandale chez chacun des destinataires. Ils jouent leur réputation, leur carrière, leur mariage et leur santé mentale…

Ce film ne faisait pas partie de mes priorités, d’autant plus que « Bad Teacher » (précédent film de Jake Kasdan avec les deux acteurs principaux de « Sex Tape ») ne m’avait pas plu… Mais le sujet me semblait prometteur et la bande-annonce m’a intrigué. Donc lorsque l’on m’a proposé d’aller le voir je n’ai pas refusé… Aurais-je du ?

Jay et Annie sont ensemble depuis longtemps. Les premières années de leur histoire étaient riches en sexe, les deux tourtereaux ne pouvant pas se passer l’un de l’autre et profitant de la moindre occasion, où et quand que ce soit, pour s’envoyer en l’air. Lorsqu’ils annoncent leur mariage prochain ainsi qu’un heureux évènement, le père d’Annie annonce à Jay, incrédule : « Et bien le sexe, c’est fini ! » Il ne croyait pas si bien dire… Quelques années plus tard, avec deux enfants à la maison, les deux vigoureux amants ont perdu de leur superbe : entre le travail, l’école des enfants, les activités des enfants et les tâches ménagères… Leurs soirées sont devenues beaucoup plus sages et chastes ! Et lorsqu’un beau jour Annie parvient à confier les enfants à sa mère pour organiser une soirée surprise en tête à tête avec Jay, ils se rendent compte qu’ils ne sont plus capables de grand chose… ils ne savent plus s’y prendre ! Annie a alors une idée lumineuse : ils vont tester chacune des positions d’une célèbre encyclopédie du sexe, et se filmer avec l’iPad de Jay. Soirée torride, vidéo de plus de 3h, et… un oubli : Jay oublie de supprimer la vidéo de sa tablette, laquelle se retrouve alors automatiquement sur le cloud… Jay travaille pour une radio, reçoit régulièrement des iPads neufs et en profite pour faire plaisir à son entourage en leur offrant les anciens, chargés de playlists musicales. Et connecté à son cloud… C’est ainsi que peu après, il reçoit un SMS d’un numéro inconnu qui le remercie pour la vidéo… Jay comprend alors, terrifié, que toutes les personnes à qui il a offert un iPad sont alors capables de voir leurs ébats filmés… Lorsqu’il l’annonce à Annie, ils font les comptes : enfants, parents, meilleurs amis, facteur, nouveau patron d’Annie… Ils décident alors en urgence d’aller récupérer l’ensemble des iPads pour éviter que leurs proches ne découvrent leurs exploits sexuels…

… avant d’en payer les conséquences !

Le sujet de ce film est prometteur, d’actualité, et surtout matière à une bonne comédie, mais je n’ai pas été pleinement convaincu par la manière dont Jake Kasdan l’a traité. Si le début du film, petit prélude présentant les deux personnages, et notamment leur forte et permanente attirance, ravira les fans de Cameron Diaz, qui ne cache plus grand chose de son corps, la suite est certes plutôt drôle, avec quelques situations cocasses et des répliques savoureuses, mais ne m’a pas convaincu. Peut-être est-ce de la déformation professionnelle, mais tout ce qui touchait au sujet « informatique / cloud » m’a tellement paru déconnecté de la réalité (c’est un comble !) que j’ai eu du mal à en rire… Les deux acteurs sont – heureusement – efficaces, tout comme les seconds rôles, mais si je me suis autant focalisé sur les invraisemblances informatiques (pourtant fréquentes dans les grosses productions) c’est peut-être aussi parce que, finalement, les scènes comiques n’étaient pas si nombreuses ni si puissantes… Bref je n’en dirai pas plus, j’ai quand-même passé un bon moment dans l’ensemble, c’est un film qui divertit, ce qui est toujours intéressant après une longue journée de travail… Mais je n’ai pas spécialement envie de le revoir… Pour ceux qui me connaissent bien, c’est un signe… Je vous laisse vous faire votre propre opinion et, que vous soyiez d’accord ou non, à commenter 😉 Par contre si vous êtes allergiques au placement de produit et/ou à Apple, attention danger ! Même si cela prête à sourire de voir un film « Apple Addict » (comme dirait Christophe) distribué par… Sony !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :