Critique de The French Dispatch

The French Dispatch

9.9

Scénario

9.5/10

Réalisation

10.0/10

Casting

10.0/10

Musique

10.0/10

Les pour

  • L'univers de Wes Anderson dans toute sa splendeur
  • Un casting de talents
  • Musique rythmée qui suit bien l'action

Twitter : #TheFrenchDispatch @SearchlightFR

Titre VO :

Réalisateur : Wes Anderson

Acteurs : Timothée Chalamet, Léa Seydoux, Bill Murray, Tilda Swinton, Adrien Brody, Benicio Del Toro, Frances McDormand, Lyna Khoudri, Jeffrey Wright, Owen Wilson, Mathieu Amalric, Cécile de France, Guillaume Gallienne

Durée : 1h48

Date de sortie : 27 octobre 2021

Alors que le rédacteur en chef d’un grand magazine américain vient de mourir, ses employés de l’antenne basée dans la petite ville française d’Ennui-sur-Blasé décident d’écrire sa nécrologie. C’est alors qu’on va découvrir à travers 4 histoires les articles qui devaient paraître dans le magazine.

Voilà le pitch de base de The French Dispatch et ce qu’on peut directement souligner dès les premières secondes c’est qu’on assiste bien à un film signé Wes Anderson. Son univers tellement particulier et sa façon à lui de mettre en scène ses films est bien là dès les premiers plans.

Le format 4/3 est prédominant durant tout le film ce qui permet des juxtapositions quand il veut comparer des époques mais permet aussi de centraliser ses sujets et nous offrir de magnifiques tableaux. On se croirait comme au théâtre. Il n’y a pas beaucoup de véritable champ contre champ et les mouvements sont principalement latéral de droite à gauche ou inversement et parfois vers l’avant ou l’arrière.

Comme souvent dans les films d’Anderson il y a un travail sur la couleur et d’ailleurs ici quelques bouts de scènes seront proposés en noir et blanc comme pour souligner une émotion brut que seul cette colorimétrie permet.

Côté casting, c’est encore un florilège de talents. On retrouve des habitués comme Tilda Swinton, Adrien Brody ou encore Bill Murray. Puis certains qui ont déjà croisé Wes comme Owen Wilson et Saoirse Ronan. On adore la palette qui complète le film. De Timothée Chalamet à Frances McDormand en passant par Benicio Del Toro et Jeffrey Wright. On appréciera aussi beaucoup la présence de pleins d’acteurs et actrices francophones comme Mathieu Amalric, Guillaume Gallienne et Cécile de France. L’histoire se déroule en France après tout et il est fort appréciable d’entendre les passages dans la langue française de façon impeccable et non une pâle copie écrasée par un accent qui gâcherait le tout.

Au niveau du scénario, les histoires sont assez folles, plus ou moins crédibles, on sent que l’esprit de Wes Anderson est passé par là pour nous offrir un beau spectacle cinématographique accompagné d’une très belle bande originale rythmée signée de notre frenchie Alexandre Desplat. Un autre très bon film donc à découvrir en salles dès le 27 octobre prochain.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :