Critique de Shakespeare’s Shitstorm

Shakespeare's Shitstorm

6

Scénario

6.0/10

Réalisation

6.0/10

Casting

6.0/10

Les pour

  • Du gore à l'état pur

Les contre

  • Pour un public averti

Twitter : #ShakespeareSShitstorm #EtrangeFestival @etrangefestival

Titre VO :

Réalisateur : Lloyd Kaufman

Acteurs : Lloyd Kaufman, Erin Patrick Miller, Abraham Sparrow, Kate McGarrigle

Durée : 1h30

Date de sortie : Inconnue (Vu à L’étrange Festival)

Quand on se rend à l’Etrange Festival, il faut s’attendre à tout et la plupart du temps à voir tout le gore possible et inimaginable allant des créatures fantastiques dégueulasses à la merde de mammifères marins.

Lloyd Kaufman, depuis déjà 46 ans avec sa société Trauma, propose des films ultra délurés pour le plaisir d’un public averti. Dans son nouveau long métrage Shakespeare’s Shitstorm, il ne déroge pas à la règle. Partant du récit de la pièce de théâtre datant du 17ème siècle, La Tempête, le scénario se modernise. Prospero est un brillant scientifique qui a été trahi par les dirigeants d’un grand lobby pharmaceutique. Des années plus tard, alors que ses ennemis entreprennent une croisière de luxe en Corée du Nord, Prospero va utiliser science, magie et laxatif d’orques pour créer une véritable tempête de merde poussant l’équipage du bateau à échouer à Tromaville.

Sexe, mutations et violence, il y en aura à chaque seconde du film. Un véritable délire où on ne manquera pas de se moquer des médias et réseaux sociaux qui interviennent dans l’histoire.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :