Critique de «Mama»

Avis:

Twitter: @UniversalFR

Acteurs: Jessica Chastain, Nikolaj Coster-Waldau

Réalisateur: Andres Muschietti

Date de sortie: 8 mai 2013 (2H12)

Bande annonce:

Sortit aux Etats-Unis en même temps que Zero Dark Thirty, ce film avait permis à Jessica Chastain de réaliser un beau doublé puisque un moment n°1 et n°2 au box office, chose qui arrive très rarement pour un acteur / actrice.

mamastill2Passons maintenant aux choses sérieuses… Sans son nom, il y a peu de chances que ce film eu été un hit tant il est décevant.

Pourtant débutant avec une idée de départ prometteuse comme la crise et une vague de suicide dans une boite en difficulté, le film avance et sombre de plus en plus vers un simple film de fantômes banal et sans réelles inspirations balayant toutes les bonnes idées de départ.

mama

Seul la toute fin offrira une surprise et un twist intéressant mais entre les deux, le vide le plus complet. Si encore le film faisait peur, cela aurait pu passer mais non, la seule chose d’effrayant dans ce film est la coiffure horrible de Jessica Chastain.

N’attendez pas non plus de réel suspens puisque dés le départ on vous balance pratiquement tout à la figure avant de se rappeler vers la fin qu’il faut bien trouver une explication à Mama et nous sortir une histoire aussi vite exposée qu’oubliée.

mamaSeule quelques petites choses semblent sympa au départ même si un peu ridicules comme le fait que la plus jeune des filles ne soit pas évoluée et sa soeur oui (on se demande bien pourquoi celle ci ne lui a pas appris à parler)

 

Autrement dit, un film d’horreur sans horreur, un suspens sans suspens et une actrice au look des plus étranges, cela ne fait définitivement pas un bon film !

Dispo en Bluray import alors qu’il sort la semaine prochaine chez nous au cinéma, faites votre choix mais vous risqueriez dans les deux cas de le regretter !

1 commentaire sur Critique de «Mama»

  1. Ouhlà, t’es dur là ! Je me le suis maté hier et honnêtement, même s’il est plutôt classique, j’ai bien accroché. Le problème, c’est qu’on à l’impression que le réal s’est senti obligé de rajouter des effets « connus » du genre et des « jump-scare » foireux, mais il y’a quand même de très bonne idée comme le plan fixe dans la maison qui à l’air anodin au premier abord mais qui ne l’est pas, la scène du rêve en vue subjective, etc. Bon, c’est clair que pour la peur faudra repasser mais j’ai bien aimé. (regarde le court métrage original, franchement sympa.)

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :