Critique de Le Kiosque

Le Kiosque

8.3

Réalisation

8.0/10

Scénario

8.5/10

Les pour

  • Documentaire tendre et émouvant
  • La mise en avant d'un lieu de rencontres parfois oublié

Twitter : #LeKiosque #CEFF2020 @CEfilmFestival

Réalisatrice : Alexandra Pianelli

Casting : Marie-Laurence Fay, Gérard Jacq, Christiane Rémoleur, Marcel Cierniak, Damien Fourmeau

Durée : 1h18

Date de sortie : Vu lors du Champs Elysées Film Festival 2020

Belle petite surprise que ce documentaire ! Le Kiosque nous embarque dans le quotidien d’une marchande de journaux et plus précisément celui d’une fille de marchande de journaux venue aider sa mère. Dans la famille d’Alexandra, les générations se succèdent depuis un siècle pour maintenir le kiosque à flot mais cela devient de plus en plus difficile.

Jeune plasticienne, Alexandra Pianelli n’a pas prévu de reprendre l’affaire familiale mais ayant besoin d’un job alimentaire et voulant aider sa maman, elle a décidé de profiter de l’occasion pour réaliser un journal filmé de son aventure. Depuis la petite case d’à peine deux mettre de large derrière la caisse où elle se place, elle nous montre son quotidien rythmé par le passage des clients. Parfois, lorsqu’elle a un peu de temps libre, lors d’une parenthèse sans passager, elle nous raconte l’histoire du lieu, ses origines, son fonctionnement et ses difficultés adjacentes.

Pour illustrer, l’artiste plasticienne construit des maquettes en carton et papier, nous montre les dessins des personnes qu’elle côtoie et pour argumenter les événements de l’actualité nous placarde des titres de journaux. Mais le plus plaisant dans le film, c’est ce contact avec la clientèle et plus particulièrement les habitués qui sont très diversifiés. Des retraités à la jeune danseuse étoile en passant par le SDF et le réfugié de guerre, les sujets de conversations sont vastes et la part d’humanité en chacun ressort. De belles émotions parcourent le documentaire et nous offre un nouveau regard sur Le Kiosque à journaux qu’on croise parfois dans les rues de Paris ou d’ailleurs sans forcément y prêter attention.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :