Critique de La daronne

La daronne

9.1

Scénario

9.0/10

Casting

9.7/10

Réalisation

9.0/10

Bande originale

8.7/10

Les pour

  • Une histoire qui tient en haleine
  • Un casting incroyable
  • Très bon rythme

Twitter : #LaDaronne

Titre VO :

Réalisateur : Jean-Paul Salomé

Acteurs : Isabelle Huppert, Hippolyte Girardot, Farida Ouchani, Liliane Rovère, Jade-Nadja Nguyen

Durée : 1h46

Date de sortie : 9 septembre 2020

Jean-Paul Salomé est un nom reconnu dans le milieu du cinéma et pour cause, le monsieur propose souvent de très bons films (Le petit lieutenant) ou ose prendre même des risques (Belphégor).

L’idée de le voir diriger l’incroyable Isabelle Huppert dans une comédie avait donc absolument tout du projet alléchant et excitant même.

Nous arrive donc cette semaine La daronne et si le film comprend quelques défauts mineurs, il n’en reste pas moins un très bon film.

Porté évidemment par Isabelle Huppert qui ne cesse de devenir de plus en plus séduisante avec l’âge (elle n’a jamais été aussi belle que dans ce film), La daronne nous offre en premier un casting parfait où les seconds rôles explosent littéralement au point même, en termes de jeu, à faire part égale avec Isabelle Huppert. On pense évidemment à Liliane Rovère, exquise en mère de famille qui perd la tête, Farida Ouchani qui a à nouveau a ce côté doux d’une maman incroyable, à Hippolyte Girardot qui n’a absolument plus rien à prouver et tient son rôle à la perfection et puis enfin il y a Jade-Nadja Nguyen qui pour un premier rôle porte pratiquement tout l’humour sur elle, joue parfaitement et parvient à faire que lorsque l’on quitte le cinéma, c’est son personnage qui reste en tête : Une prouesse pour un petit rôle !

Du côté du scénario, c’est ici que l’on va rencontrer le tout petit défaut du film. Bien que bien écrit, ne manquant pas de rythme et avec une fin très très satisfaisante, on a malgré tout ce sentiment de film un peu coupé en deux avec un début très sérieux avant que ce dernier ne bascule principalement dans la comédie. Cela n’est pas gênant, mais on dirait qu’il manque quelques scènes entre les deux si bien que la conversion d’Isabelle Huppert de femme droite en daronne de la drogue semble trop soudain. Comme si elle changeait rapidement de personnalité.

Néanmoins, cela reste un tout petit détail qui n’entache en rien le film qui se veut être bien plus un thriller policier tinté d’humour qu’une grosse comédie comme pouvait le laisser faire croire le marketing de Le Pacte.

Pour ce qui est des autres aspects du film et bien il n’y a absolument rien à redire. La bande originale est moderne, entrainante et, comme signalé plus haut, la réalisation est de qualité avec aucune perte de rythme et un petit suspens qui tient en haleine jusque la fin.

La daronne n’est pas une GROSSE comédie malgré les apparences, mais une très bonne comédie policière où la partie « police » a finalement bien plus sa place que l’humour.

Une réussite.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :