Critique de « Juliette »

Avis:

Twitter: #Juliette

Acteurs: Astrid Bergès-Frisbey, Féodor Atkine, Yannick Landrein

Réalisateur: Pierre Godeau

Date de sortie: 17 juillet 2013 (1h21)

Premier film du jeune réalisateur Pierre Godeau (fils du producteur et réalisateur Philippe Godeau), « Juliette » est également le premier rôle en tête d’affiche d’Astrid Bergès-Frisbey, révélée par Daniel Auteuil dans « La fille du puisatier » et présente au casting du dernier « Pirates de Caraïbes ».

Juliette (Astrid Bergès-Frisbey) aux côtés de sa grande soeur Louise (Elodie Bouchez)

Juliette a 25 ans. Elle a fini ses études depuis plusieurs mois, mais ne travaille pas et ne cherche pas non plus de travail. Son père est là pour payer les factures et ne semble pas lui mettre la pression. Jeune, jolie, insouciante, elle prend la vie comme elle vient, enchaînant les sorties entre amis, les soirées, les rencontres d’un soir… Juliette n’a pas un fond méchant mais fait du mal à la majorité des personnes qui s’attachent à elle. De sa grande soeur, qui essaie de la mettre sur le droit chemin, à son amoureux de toujours – bien qu’elle l’ait méchamment quitté, Antoine, en passant par son amie Lou ou encore son nouvel amant Gaétan, tous essuient les caprices et l’égoïsme de la jeune fille. Tous souffrent plus ou moins mais essaient néanmoins de l’apprivoiser, par amour. Lorsque son père tombe malade, Juliette réalise à quel point sa situation peut devenir précaire et compliquée, et se lance dans l’écriture d’une histoire qu’elle invente depuis des années. L’histoire d’une petite fille…

Astrid Bergès-Frisbey a grandi, mûri, son personnage de Juliette est bien loin de la jeune ingénue de « La fille du puisatier ». Et elle s’en sort très bien, réussissant à être à la fois touchante et tête à claques. Cette actrice a indéniablement du talent. Le reste du casting est également convaincant, de Yannick Landrein à Elodie Bouchez en passant par le trop rare Féodor Atkine (voix de Dr House en VF). La bande-son est excellente. Voilà pour les aspects les plus positifs du film. Après l’histoire est intéressante, mais parfois un peu plate/longuette, sur certains passages les choses se mélangent un peu et on ne sait pas tout à fait où l’on en est de l’histoire de Juliette. Mais si l’on pardonne ces petits défauts, on peut reconnaître facilement que pour un premier film, Pierre Godeau laisse entrevoir de bonnes choses !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :