Critique de Detour

Detour

8.5

Scénario

8.5/10

Acteurs

9.0/10

Réalisation

9.5/10

Bande originale

7.0/10

Les pour

  • Très bonne histoire
  • Très bons acteurs
  • Superbe réalisation

#Twitter : #Detour

Réalisateur : Christopher Smith

Acteurs : Tye Sheridan, Emory Cohen, Bel Powley

Date de sortie : ??? (Vu à l’étrange festival)

Durée: 1h30min

C’est qu’il a grandi le petit… J’avoue que cela a été ma première réaction à la vue de Tye Sheridan juste avant… Mais qu’est-ce qu’il est mince puisqu’il est souvent torse-nu dans le film.

Ok il y a plus existentielles comme remarques, mais il faut dire qu’on suit avec intérêt Tye depuis sa performance incroyable dans Mud et forcément on le voit grandir au fil des films.

detour-critique6

Puis surtout ce qui est bien et contrairement à de nombreux enfants stars, Tye Sheridan ne perd rien de ses qualités d’acteurs en vieillissant, bien au contraire. Et ce n’est pas Detour qui viendra changer cela tant il y est bon.

Malgré son visage d’ado, c’est pourtant une sorte de premier rôle d’adulte qu’il hérite dans ce film et quel rôle puisqu’il interprète un personnage pratiquement présent non stop à l’écran et accomplissant quelque chose de fort (que vous découvrirez par vous-même, sous peine de vous spoiler).

Concernant le scénario, le début du film rappelle forcément L’inconnu du nord-express d’une certaine manière où un (jeune) homme, interprété ici par Tye Sheridan dont l’avenir est radieux, émet le souhait à un inconnu (Emory Cohen) de faire « payer » son beau-père contre une somme d’argent. Deux inconnus qui se rencontrent au hasard et parlent d’un éventuel meurtre que le second protagoniste prend très au sérieux a de quoi évidemment rappeler le chef-d’oeuvre d’Hitchcock. Un postulat de départ similaire, mais qui va rapidement prendre un joli détour et proposer un film monté tel un puzzle. On va ainsi découvrir différentes scènes du film pas toujours dans l’ordre habituel des choses, mais aussi des écrans séparés avec deux visions en forme de « Et s’il se passait ceci à la place » offrant au film un montage osé, mais au combien original surtout que cela ne gâche en rien l’évolution de l’histoire, des personnages ni même son twist final surprenant puisque qu’importe nos choix, la destination semble être la même…

detour-critique5

Enfin le réalisateur propose certains plans vraiment superbes avec des prises de vues assez originales donnant un cachet particulier au film.

Pour ce qui est du  reste du casting, ce dernier est également excellent avec une Bel Powley en blonde affichant des faux airs de Tara Reid et un Emory Cohen, loin de son personnage d’amoureux dans l’excellent Brooklyn sorti en début d’année.

detour-critique4

Pour ce qui est de la bande originale, elle est très belle, mais ne marquera pas les esprits malgré tout.

Detour est un de ces films vraiment bons que l’on prendra plaisir à revoir

detour-critique3

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :