Critique de Bad Cat

Bad Cat

7

Scénario

7.0/10

Acteurs / Doublage

6.5/10

Réalisation / Animation

8.5/10

Bande originale

6.0/10

Les pour

  • Un bon premier film
  • Une animation superbe

#Twitter : #BadCat #EtrangeFestival

Titre VO: Kötü Kedi Şerafettin

Réalisateur : Ayşe Ünal

Acteurs : Demet Evgar, Ahmet Mümtaz Taylan

Date de sortie : ??? (vu à l’étrange festival)

Si je devais faire un raccourci rapide, je dirais que Bad Cat est le Ted turque ! En quoi je dis ceci, simplement parce que comme Ted, ce chat est crash à souhait, grossier, ne pense qu’à s’envoyer en l’air et n’hésite pas à se moquer de tout y compris de célébrités du cinéma US.

bad-cat-critique3

Une fois passé cet aspect là, Bad Cat à sa propre identité, et notamment dans le fait que ce soit un film d’animation et quelle animation tant celle-ci est soignée et réussie.

Proposant un rythme effréné, Ayşe Ünal propose ici un film où il est impossible de s’ennuyer bien qu’il ait voulu trop mettre d’un coup. Ainsi il y a beaucoup de petites histoires en formant une grande et certaines d’entre elles semblent avoir été ajoutées uniquement pour « le gag » que pour réellement faire avancer l’histoire. On retiendra ainsi un braquage de banque très drôle mais finalement qui aurait pu être coupé pour laisser plus de places à d’autres aspect de l’intrigue. Il faut dire que Bad Cat ajoute dans le lot, la découverte d’un enfant caché, un plan drague qui tourne mal, un meurtre, une attaque de zombie récurrente, une dispute de voisinage, le braquage d’une banque etc... Cela fait beaucoup et certaines choses finissent un peu bâclée d’un point de vue scénaristique.

bad-cat-critique2

Pour ce qui est du reste, on s’amuse vraiment avec ces chats, l’animation est digne des plus grands films venus du reste du monde (La Turquie ne bénéficie pas des mêmes moyens) et la bande originale est sympathique.

Bad Cat est de ces films qui marquent de leurs empruntes l’étrange festival cette année et devrait trouver facilement son public avec un soutien chez les distributeurs du monde entier a moins qu’on ne propose directement un second projet, on l’espère aussi trash (mais non vulgaire) à Ayşe Ünal

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :