Critique de A La merveille

Avis:

@terrence_malick @Metropolitan_Fr

Acteurs : Ben Affleck , Olga Kurylenko , Javier Bardem et Rachel McAdams

Réalisé par : Terrence Malick

Date de Sortie : 6 Mars 2013

Bande-Annonce :

Avis de #Charly :

Gros coup de coeur !
Attention , nous avons là un film d’une intelligence redoutable , qui une fois qu’on est bien dedans , ne nous lâche plus jusqu’à la dernière minute , la dernière seconde , la dernière miette.
De Malick , je n’avais vu que « The Tree of Life » qui , au demeurant était passable mais beaucoup trop long et on finissait par s’endormir. Ce nouveau film est aussi un peu long mais néanmoins passionnant , ce qui explique sa note.

Avec « A la merveille » , Malick remonte une énorme pente dans mon estime. La comparaison avec TOL est quasiment impossible , car c’est une histoire complètement différente avec des acteurs poignants et vraiment doués. La mention revient bien sûr à Olga Kurylenko qui est bluffante et bouleversante. Javier Bardem est plutôt bon sans qu’on puisse avoir quelque chose de particulier à dire sur son jeu. Non , le personnage qui éveille vraiment ma réflexion est celui de Ben Affleck : Neil. Beaucoup crachent sur ce rôle pour cause qu’il n’ai qu’une dizaine de lignes dans son dialogue de tout le film. J’ai envie de dire : et alors ?

On est pas au théâtre ! Pas besoin de toujours parler pour pouvoir avoir un rôle correct. Et ceci , Malick l’a compris : presque toutes les émotions , ce qu’on ressent , ce qui fait fonctionner notre matière grise , passent par la gestuelle et l’expression des acteurs. Nul besoin de parler pendant 3 plombes de tout et de rien , et c’est ce qui fait , en grande partie le charme de ce film.

L’histoire n’est pas des plus démentes et inoubliable , mais nous fait nous poser de nombreuses questions. Pendant la projection , mais surtout après. « L’amour , comment le percevoir » est une question qui me revient souvent en tête pour ma part.
Et puis , que peut-on dire quand on peut admirer la beauté du Mont Saint Michel avec des plans comme ceux de Malick ? Une musique sublime ( du Max Richter en général si je ne me trompe pas).

Enfin je n’en dis pas plus : si vous souhaitez être ébloui visuellement et psychologiquement , foncez voir ce petit bijou en salle dès Mercredi 06 Mars.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :