Critique Camille redouble

Camille Redouble

6.9

Scénario

7.0/10

Acteurs

7.0/10

Réalisation

6.5/10

Musique

7.0/10

Les pour

  • Petite comédie sympathique du dimanche soir

Twitter: @GaumontPathe

Acteurs: Noémie Lvovsky, Samir Guesmi, Judith Chemla, India Hair, Denis Podalydès, Yolande Moreau, Michel Vuillermoz, Julia Faure, Vincent Lacoste, Mathieu Amalric

Réalisateur: Noémie Lvovsky

Bande annonce : 

Voilà une petite comédie légère qui démarre sur une base classique et peu originale, à savoir quelqu’un qui retourne dans le passé, se retrouve dans le corps d’une personne plus jeune et revit sa vie… Fort heureusement cette base vue et revue est très bien utilisée et permet de poser certaines questions telles que «Dois-Je refaire tout comme avant sachant que ma vie est moche aujourd’hui», «est-ce que l’on peut éviter un amour inévitable», est-il possible d’éviter la mort d’un proche» et ainsi de suite…

Camille redouble critique2

En fait le film exploite de vieilles idées pour permettre la réflexion et c’est assez bien foutu, car on se pose pratiquement les mêmes questions que l’héroïne principale et ce film nous donne quelques fragments de réponses.

En fait ce film ressemble à mes yeux à un jeu d’enfant, celui où l’on fait des bulles de savon. On souffle dans quelque chose de léger, certaines sont superbes, d’autres un peu moins belles. Certaines sont vite oubliées, d’autres résistent un bon moment. Certaines peuvent même être triste quand elles éclatent et plus tristes encore quand une fois reproduites, on sait qu’inévitablement elles vont à nouveau éclater et le fait d’être préparé à ça est encore plus douloureux.

Camille redouble critique3

Si je compare le film à ce jeu, c’est parce que c’est le sentiment qui se dégage de ce film. Certaines choses sont superbes à revoir et à revivre (son histoire d’amour) alors que l’on se passerait bien de quelques autres (les moqueries des autres sur son physique) Certains passages de notre passé méritent d’être gravés par peur qu’ils éclatent et disparaissent et enfin, la plus grosse bulle ici caractérisée par la mort brutale de sa mère, magnifiquement interprétée par Yolande Moreau, semble inévitable et encore plus douloureuse à revivre.

Camille Redouble donc sa vie avec les bonnes choses comme les mauvaises et parfois en connaissance de cause ce qui n’est pas simple du tout. Finalement revivre son passé en sachant son avenir est-il une bonne chose, chacun se fera son opinion là dessus mais n’est-ce pas plus douloureux encore de connaître ses futurs drames à l’avance…

Comme je vous disais ce film d’apparence simple fait réfléchir tout en nous distrayant et si vous voulez uniquement voir de belles bulles colorées et rien de plus, alors ce film ne sera que ça pour vous, un moment léger qui permettra de passer un bon moment et rien de plus…

Camille redouble critique1

petit plus: Quand même deux petites choses un peu loupées… Camille retourne en 1985 et a dans sa chambre le vinyl de l’album True Blue de Madonna. Sauf qu’il est sorti en 1986. Et la chanson The reckonig qui passe à la radio alors qu’elle date des années 2000.

C’est des détails mais j’aime quand ces choses là sont respectées

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Camille redouble: Avant-première – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :