Cette semaine dans les salles

base sorties 16 septembre 2015

Cette semaine beaucoup (trop) de films. Il ne reste plus qu’à choisir.

 

  • MARGUERITE (Memento Films Distribution ~279 copies) Xavier Giannoli a rencontré le succès avec QUAND J’ETAIS CHANTEUR (958.5k) et A L’ORIGINE (372.5k) mais SUPERSTAR son dernier film est resté en-deça des attentes (208k).

Le Paris des années 20. Marguerite Dumont est une femme fortunée passionnée de musique et d’opéra. Depuis des années elle chante régulièrement devant son cercle d’habitués. Mais Marguerite chante tragiquement faux et personne ne le lui a jamais dit. Son mari et ses proches l’ont toujours entretenue dans ses illusions. Tout se complique le jour où elle se met en tête de se produire devant un vrai public à l’Opéra.

 

 

  • MUCH LOVED (Pyramide Distribution ~113 copies) Le film a été primé au dernier Festival du Film Francophone d’Angoulême : valois d’or pour Nabil Ayouch et valois d’or de la meilleur actrice pour Loubna Abidar. Le meilleur score de Nabil Ayouch en France est pour ALI ZAOUA PRINCE DE LA RUE (109.8k) et seulement 28.9k pour LES CHEVAUX DE DIEU son dernier film.

Marrakech, aujourd’hui. Noha, Randa, Soukaina et Hlima vivent d’amours tarifées. Ce sont des prostituées, des objets de désir. Vivantes et complices, dignes et émancipées, elles surmontent au quotidien la violence d’une société qui les utilise tout en les condamnant.

 

  • AGENTS TRES SPECIAUX CODE U.N.C.L.E. (Warner Bros France ~448 copies) Encore un film d’espionnage, en attendant SPECTRE, l’année a déjà été très fournie : SPY (784.3k), KINGSMAN SERVICES SECRETS (1.6M) et MISSION IMPOSSIBLE ROGUE NATION (2.4M toujours à l’affiche). Guy Ritchie reste sur le succès de SHERLOCK HOLMES JEU D’OMBRES sorti en 2012 (2.3M).

Au début des années 60, en pleine guerre froide, Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E. retrace l’histoire de l’agent de la CIA Solo et de l’agent du KGB Kuryakin. Contraints de laisser de côté leur antagonisme ancestral, les deux hommes s’engagent dans une mission conjointe : mettre hors d’état de nuire une organisation criminelle internationale déterminée à ébranler le fragile équilibre mondial, en favorisant la prolifération des armes et de la technologie nucléaires. Pour l’heure, Solo et Kuryakin n’ont qu’une piste : le contact de la fille d’un scientifique allemand porté disparu, le seul à même d’infiltrer l’organisation criminelle. Ils se lancent dans une course contre la montre pour retrouver sa trace et empêcher un cataclysme planétaire.

CRITIQUE

 

  • LA VIE EN GRAND (Gaumont Distribution ~126 copies) Premier long de Mathieu Vadepied auparavant directeur de la photographie notamment sur INTOUCHABLES.

Adama est un adolescent de 14 ans. Il vit avec sa mère dans un petit deux-pièces en banlieue parisienne. Il est en échec scolaire même si c’est un élève prometteur. Avec Mamadou, plus jeune que lui, ils vont inverser le cours de leurs vies. 

 

  • BORUTO NARUTO LE FILM (Eurozoom ~34 copies) NARUTO THE LAST également distribué par Eurozoom avait attiré 68.1k fans de mangas.

Après un conflit qui a déchiré toute la région, Konoha connait enfin la prospérité et le progrès. C’est dans ce contexte paisible que Naruto est nommé 7e Hokage à la tête du Village des Feuilles. Il prépare la tenue du prochain examen de sélection des Ninjas de Moyennes Classes afin de détecter de nouveaux talents. Seule ombre au tableau : son fils Boruto, qui lui en veut terriblement car il se sent délaissé. Mais voilà que Sasuke rentre brusquement au village avec des informations inquiétantes… Boruto, en admiration devant le seul rival sérieux de son père, prend son courage à deux mains et supplie le dernier des Uchiwa de l’accepter comme disciple. Pendant les épreuves de l’examen, deux sombres individus s’attaquent à Naruto ! Boruto est tétanisé et ne doit la vie sauve qu’à l’intervention de Sasuke. Il découvre stupéfait que Naruto a disparu avec ses mystérieux agresseurs au cours de l’attaque éclair

 

  • LE PRODIGE (Metropolitan FilmExport ~141 copies) Par Edward Zwick dont les plus grands succès sont LE DERNIER SAMOURAI (2.2M), LEGENDES D’AUTOMNE (1.4M) et BLOOD DIAMOND (1.3M). Son dernier film LOVE & AUTRES DROGUES a attiré 687.2k spectateurs.

L’histoire de Bobby Fischer, le prodige américain des échecs, qui à l’apogée de la guerre froide se retrouve pris entre le feu des deux superpuissances en défiant l’Empire Soviétique lors du match du siècle contre Boris Spassky. Son obsession de vaincre les Russes va peu à peu se transformer en une terrifiante lutte entre le génie et la folie de cet homme complexe qui n’a jamais cessé de fasciner le monde.

CRITIQUE

 

  • THE PROGRAM (StudioCanal ~200 copies) Les fans de vélo iront-ils voir ce « biopic » sur Armstrong ? Quand à Stephen Frears, il a connu des succès avec THE QUEEN (932.8k), PHILOMENA (730.5k) ou TAMARA DREWE (600k).

Découvrez toute la vérité sur le plus grand scandale de l’Histoire du sport : le démantèlement du programme de dopage qui a fait de Lance Armstrong une légende. De la gloire à l’humiliation, The Program retrace le parcours de la star du Tour de France. Véritable thriller, le film nous plonge au cœur de la folle enquête qui a conduit à sa chute.

CRITIQUE

 

  • NWA STRAIGHT OUTTA COMPTON (Universal Pictures International France ~275 copies) Biopic de F.Gary Gray à qui l’on doit notamment BRAQUAGE A L’ITALIENNE (640.2k), BE COOL (270.7k) et QUE JUSTICE SOIT FAITE (243.7k)

En 1987, cinq jeunes hommes exprimaient leur frustration et leur colère pour dénoncer les conditions de vie de l’endroit le plus dangereux de l’Amérique avec l’arme la plus puissante qu’ils possédaient : leur musique. Voici la véritable histoire de ces rebelles, armés uniquement de leur parole, de leur démarche assurée et de leur talent brut, qui ont résisté aux autorités qui les opprimaient. Ils ont ainsi formé le groupe de rappeur des N.W.A. en dénonçant la réalité de leur quartier. Leur voix a alors déclenché une révolution sociale qui résonne encore aujourd’hui.

CRITIQUE

 

  • TRUE STORY (Twentieth Century Fox France ~11 copies) Une sortie technique ?

Récemment renvoyé du New York Times, pour avoir falsifié des informations, un journaliste se voit offrir une chance de rédemption lorsqu’un tueur en série assure s’être fait passer pour lui pendant des années

 

  • FOU D’AMOUR (Alfama Films ~80 copies)

1959, Coupable d’un double meurtre, un homme est guillotiné. Au fond du panier qui vient de l’accueillir, la tête du mort raconte : tout allait si bien ! Curé admiré, magnifique amant, son paradis terrestre ne semblait pas avoir de fin.

 

  • LE GRAND TOUT (Ombres Production ~1 copie)

La mission ‘Glaz TN1’ et ses 5 membres d’équipage, partent à 50 années lumières de la terre, observer l’un des piliers de l’univers : un trou noir. Un accident les propulse à 10 000 années lumière, à 20 000 ans de leurs vies, de leurs cultures. Ils tentent de se reconstruire, en explorant un Univers beau, riche de couleurs, d’endroits improbables… et peut-être, de sens.

 

  • NOUS VENONS EN AMIS (Le Pacte ~27 copies)

Après Le cauchemar de Darwin, Hubert Sauper nous embarque dans une vertigineuse aventure au coeur du plus grand pays d’Afrique. Divisé en deux nations, le Soudan est devenu une proie de choix que se disputent avidement les plus grandes puissances: la Chine et les Etats-Unis. Et sous couvert d’amitié, les vieux démons du colonialisme et de la domination étrangère ressurgissent !

 

  • L’ORACLE (Jupiter Communications ~4 copies)

Martin Armstrong, ancien conseiller financier richissime (1 billion de dollars), basé aux États-Unis, a mis au point un modèle informatique basé sur le nombre pi, et d’autres théories liées aux cycles, capable de prédire les tournants décisifs de la vie économique mondiale, et ce avec une précision frappante.

 

  • LES CHEMINS ARIDES (Adalios ~3 copies)

Arnaud Khayadjanian entame un périple en Turquie, sur la terre de ses ancêtres, rescapés du génocide arménien. À partir d’un tableau, de ses rencontres et de témoignages familiaux, il explore la situation méconnue des Justes, ces anonymes qui ont sauvé des vies en 1915.

 

  • LES FABLES DE MONSIEUR RENARD (Kmbo ~94 copies)

Un programme de 6 courts métrages d’animation explorant les bois ou la ville, six renards partent en quête de nourriture, d’amis et d’aventures.
L’oiseau et l’écureil
C’est l’automne. Oiseaux et écureuil s’occupent de leurs provisions. Mais un renard les guête…

Chanson pour la pluie Alors qu’il pleut, un petit garçon rencontre un renard bien mystérieux, il l’aide à récolter de l’eau de pluie…

Le renard et la mésange Une mésange se fait prendre au piège d’un renard. Mais avant qu’il ne la mange, elle lui propose un marché : l’aider à trouver à manger pour l’hiver plutôt que de lui servir de casse-croute.

Brume, cailloux et métaphysique Au coeur d’une forêt, un renard médite, assis près de l’eau. Sur la rive opposée, un canard s’amuse à faire des ricochets.

Le renard et la musique Les bois et ses habitants carillonent, tintent, résonnent. Un petit renard silencieux remonte jusqu’à la source de cette musique.

Les amis de la forêt En chassant dans les sous-bois, Beopup, un renard, tombe nez à nez avec des ombres inquiétantes.

 

  • CLAUSTROPHOBIA (L’Agence Du Court Métrage ~12 copies)

Le cinéma sud coréen bénéficie d’une reconnaissance internationale dans le domaine du film de genre. Thriller, horreur, suspens, gore, films de zombies, de vampires ou d’exorcisme : tous les sujets sont un prétexte à l’expression débridée et talentueuse des réalisateurs coréens contemporains. Claustrophobia est une sélection de cinq films représentatifs de cette vitalité et virtuosité d’un cinéma encore méconnu en France.

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :