C classique : La proie nue

La proie nue

7

Scénario

6.5/10

Casting

7.5/10

Réalisation

7.0/10

Bande originale

7.0/10

Les pour

  • Un film d'une autre époque

Twitter : #LaProieNue #EtrangeFestival @etrangefestival

Titre VO : The naked prey

Réalisateur : Cornel Wilde

Acteurs : Cornel Wilde, Ken Gampu…

Durée : 1H35

Date de sortie : 1966 (Vu à l’étrange festival)

Une des choses vraiment agréables à l’Etrange festival est de pouvoir alterner des avant-premières, des exclusivités et des films ayant un peu disparu des regards.

La proie nue est de ces films qui clairement sont un peu oubliés et ne risquent clairement pas de revenir de si tôt faire parler d’eux.

En effet dans cette période où l’on essaye de combattre le plus possible le racisme, il est difficile de mettre en avant un film où des noires attaquent gratuitement (ou presque) de pauvres blancs. En effet le monde actuel préfère « oublier » ce genre de films plutôt que de les utiliser dans leur contexte et d’expliquer qu’évidemment on est sur du cinéma et que l’on pointe du doigt une population particulière et non représentative de tout un pan du monde.

En effet La proie nue nous montre une tribu zoulou comme il en a existé et qui en effet vont torturer et tuer des hommes blancs, car ceux-ci n’ont pas respectés leurs coutumes.

De fait ce film est assez fort et violent bien que visuellement il soit très sages vis-à-vis des standards actuels de l’horreur. Le film ne fait effectivement plus peur, mais reste efficace dans son aspect « Survival » souvent reproduit depuis.

Notre héros est seul face à une tribu qui cherche à le rattraper et le tuer tout en transformant tout ceci en un jeu.

Du côté du casting, Cornel Wilde n’est pas mauvais, mais n’est pas non plus extraordinaire là où sa réalisation est assez bonnes. Evidemment les effets spéciaux et meurs de l’époque n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui si bien que les meurtres s’effectuent soit hors champs soit de manière peu imagés. Le sang fait véritablement faux et notre héros supposé être nu… ne l’est pas vraiment (on voit clairement son slip couleur chair avant que ce dernier n’enfile un autre de couleur noire. A nouveau le cinéma est à replacer dans son époque et ces petites choses sont normales.

Il faut vraiment regarder ce film pour son aspect Survival et laisser de côté le reste pour l’apprécier.

La proie nue est un film a voir, car il représente un cinéma un peu disparu et taboo actuellement.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :