Critique de : Martha Marcy May Marlene

Martha Marcy May Marlene

6.5

Scénario

6.5/10

Réalisation

7.0/10

Casting

6.0/10

Les pour

  • Casting sympa

Twitter : #MarthaMarcyMayMarlene

Titre VO :

Réalisateur : Sean Durkin

Acteurs : Elizabeth Olsen, John Hawkes, Sarah Paulson

Durée : 1H41

Date de sortie : 29 février 2012

Il y a des jours comme ça où on se décide d’aller voir 2 films et sans le savoir on se retrouve avec 2 genres différents et un point commun. Aucune fin…

Tout comme pour The Grey donc, je vais débuter ici par dire que ce film-ci n’a pas de fin et se termine de façon brutale laissant le spectateur deviner ce qui pourrait arriver…

Perso cela m’à gêné dans ce film, car arrivé à la fin on aimerait quelque chose de plus, d’en savoir plus, de voir comment l’héroïne s’en sort etc

Car au début (oui je fais à l’envers) on assiste à la fugue d’une jeune femme appelée Martha (super belle) d’une secte. En effet elle est prisonnière d’un groupe, mais plus de façon psychologique que physique et une fois la liberté retrouvée, cet emprisonnement est si fort qu’elle a du mal à ne pas confondre ses 2 réalités.

De manière générale, le film est intéressant, car il montre combien cela peut être difficile de retrouver la liberté lorsque le cerveau a été lavé et rempli de notions étranges.

A voir aussi pour l’actrice qui est la soeur des Jumelles Olsen (la plus jeune des filles dans la fête à la maison) qui livre ici une très belle prestation

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :