Victor et Celia : critique du film

Victor et Celia

7.7

Musique

7.0/10

Réalisation

7.0/10

Acteurs

9.0/10

Les pour

  • Comédie réaliste
  • Sujet simple mais bien écrit
  • Acteurs au top

Les contre

  • Début un peu bancale

Twitter : #VictorEtCelia

Titre VO : Victor et Célia

Réalisateur : Pierre Jolivet

Acteurs : Arthur Dupont, Alice Belaidi, Bruno Bénabar, Adrien Jolivet

Durée : 91 min

Date de sortie : 24 Avril 2019

Après Les Hommes du Feu sorti en 2017, Pierre Jolivet décide de nous raconter l’histoire de Victor et Célia ; deux professionnels de la coiffure qui se sont connus pendant leurs études. Suite à la mort de son ami avec qui il avait prévu d’ouvrir un nouveau salon de coiffure, Victor va alors contacter son ancienne amie Célia. Va alors s’en suivre tout un processus long dans le but d’ouvrir ce salon de coiffure et de se mettre à leurs compte. Entre difficultés administratives et troubles amoureux, Victor et Célia feront tout leurs possible pour ouvrir ce salon et vivre une plus belle vie.

Interprété par Arthur Dupont et Alice Belaidi, Pierre Jolivet dit à ce sujet : « Je leur ai envoyé le scénario et dès le lendemain, ils m’appelaient pour me dire : “je le fais”. Nous sommes allés déjeuner tous les trois et très vite, entre eux deux, ça fusait. Je les regardais rire et je savais que j’avais Victor, j’avais Célia, j’avais mon film. Ils ont chacun quelque chose de leur personnage ; entre eux, il y a cette même complémentarité. C’était assez magique… » en effet, il y a une certaine dynamique entre ces deux acteurs qui donnent leur meilleur et qui permet au film d’être agréable à regarder.

Malgré une histoire assez basique, le réalisateur nous raconte comment il a eu l’idée de ce film : «  Je suis allé me faire couper les cheveux, et j’ai discuté avec les deux jeunes propriétaires qui venaient d’ouvrir leur salon de coiffure. Ils m’ont raconté leur histoire, celle de ce salon : leur désir, si fort, d’avoir un endroit à eux, de prendre leur destin en main ; les peurs et les mises en garde de leurs proches ; les épreuves qu’ils ont traversées pour y arriver. » finalement il en sort une comédie française appréciable, puisque simple. Malgré un début assez bancale, la comédie prend le dessus rapidement puis en vient la romance, ce qui n’est pour le coup pas surprenant mais pas pour autant détestable.

Il est agréable de voir l’évolution des personnages, de leurs relation mais aussi du salon, du lieu en lui-même. Alice Belaidi parle justement des personnages :  » Victor et Célia, c’est aussi l’histoire de jeunes qui veulent s’en sortir, qui y croient, mais qui galèrent parce qu’il n’ont pas les armes, pas l’argent, pas la famille qu’il faut. « 

Finalement Arthur Dupont n’a pas tord : « C’est une vraie comédie romantique comme on les aime. On s’attache à Victor, à Célia, à leur duo. On a envie qu’ils se mettent ensemble, on est frustrés quand ça ne marche pas. »

A voir si on aime les films de ce genre, les comédie romantiques finalement très réaliste.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :