The Predator : critique du film

6.5

Scénario

6.0/10

Réalisation

7.0/10

Bande originale

5.0/10

Casting

8.0/10

Les pour

  • Action
  • bon casting
  • quelques passages limites gores

Les contre

  • Pas vraiment nécessaire
  • Musique oubliable

#Twitter : #ThePredator

Réalisateur : Shane Black

Acteurs : Olivia Munn, Boyd Holbrook, Keegan Key, Jacob Tremblay, Alfie Allen, Sterling K.Brown.

Date de sortie : 17 octobre 2018

Durée : 1h58

Nouveau long-métrage pour Shane Black après la sortie de The Nice Guy en 2016, qui revient avec ce 4ème film de la saga Predator débutée en 1987. Il choisit pour ce film un casting 3 étoiles avec Olivia Munn, Boyd Holbrook, Keegan-Michael Key, mais aussi Jacob Tremblay qu’on a tous découvert dans Room puis revu dans le magnifique Wonder, Alfie Allen connu pour son rôle de Theon Greyjoy dans Game of Thrones, ainsi que Sterling K.Brown qu’on a connu dans This Is Us.

Un long-métrage qui captive de par son casting, ses créatures qui sont plutôt bien réussies et l’action bien présente, malheureusement le film peut manquer d’un petit peu d’ambition et l’on devine facilement ce qui va se passer :  les humains vont finir par se rassembler pour détruire le dit « prédateur ». On aurait aimé un petit plus d’originalité.

Fort heureusement Shane Black n’hesite jalais à nous en mettre plein les yeux à coups d’hémoglobine, de scènes parfois proche du gore pour finalement offrir l’opus le’ plus à même de montrer la boucherie que le Predator est capable de faire.

L’humour est également présent et parfois pas loin de la parodie (sur une’ ou deux scènes) tour comme l’aspect hommage avec un retour en forêt assez sympathique.

Le personnage principal Quinn, interprété par Boyd Holbrook, est un soldat qui va se voir rencontrer une nouvelle équipe improbable, ayant chacun leurs petits soucis et apportant chacun leur touche d’humour, qu’on fini par accepter. Jacob Tremblay reste intéressant même si son personnage aurait mérité un petit peu plus de développement, tout comme la relation entre Quinn et sa femme. Le personnage de Quinn est donc moins intéressant et on ne ressent pas forcément d’empathie pour lui ou pour ce qui le concerne.

Finalement, le film n’est pas forcément nécessaire puisqu’il n’apporte rien de différent ou de spécial, sauf peut-être un aspect jeu vidéo intéressant. Il s’agît d’un film d’action pur, avec un casting plaisant et des musiques qu’on oubliera rapidement.  Un film qui ravira sûrement les fans du genre.

A découvrir au cinéma le 17 octobre.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :