Robin Williams, la légende

4470346_6_b9f2_robin-williams-en-2009_b269e2bdf3cddb576024a781334396a2A l’instant où j’écris ces mots, je suis en train de pleurer parce que je viens de perdre, ainsi que toute une génération, une partie de mon enfance, une partie de moi-même, je me refuse toujours encore à y croire mais hélas il faut l’admettre, Robin Williams, celui qui était Peter Pan dans « Hook » de Spielberg, celui qui fut le marin « Popeye » dans le film d’Altman ou celui qui criait « Goooooooooood morning Viet-Nâm » dans le film éponyme de Barry Levinson, est mort hier, le lundi 11 août à 63 ans. Une disparition encore plus douloureuse, il serait visiblement mort d’un suicide par asphyxie faisant suite à une dépression que l’acteur traversait.

A chaque fois qu’on regardait un film avec lui, c’était quelque chose d’unique, on avait l’impression d’avoir un copain avec nous, tant il était drôle, attachant et souriant, on s’attachait à lui et c’est pour ça que le public l’aimait tant.

Après des études en sciences politiques, Robin Williams part étudier le théâtre à Julliard. En 1974, alors qu’il auditionne pour jouer dans la série télévisée Happy Days , le créateur de la série Garry Marshall le remarque et l’engage à partir de 1978 pour jouer le rôle de l’alien Mork. Le succès de son personnage est tel que dès l’année suivante, Garry Marshall fait de Mork le personnage principal de sa nouvelle série : Mork & Mindy. Son personnage d’extra-terrestre vaudra à Robin Williams le Golden Globe du meilleur acteur dans une série télévisée musicale ou comique en 1979. Ce premier coup d’éclat lui ouvrira les portes du cinéma.

Popeye
Popeye

Sa carrière cinématographique débute en 1980 lorsqu’il est choisi par Robert Altman pour incarner le truculent marin Popeye aux côtés de Shelley Duvall dans l’adaptation du comic-strip de E.C. Segar. Cette comédie musicale produite par Disney ne sera pas très bien accueillie par la critique mais sera un succès honorable en salles, dès lors , Robin Williams enchaîne les rôles dans des comédies : Le monde selon Garp, La dernière passe, Club Paradis jusqu’à ce qu’il soit choisi par Barry Levinson en 1987 pour tenir le rôle principal de Good morning, Viêt-Nam , une comédie narrant les aventures d’un animateur radio en poste dans une zone démilitarisée de Saïgon. Le film est un succès planétaire et montre enfin le potentiel comique et émouvant de l’acteur, dès l’année suivante il connaît la consécration avec le chef d’œuvre de Peter Weir : Le cercle des poètes disparus. Dans ce film, Robin Williams joue le rôle d’un professeur de lettres anglaises qui va apprendre, à ses élèves, tous étudiants d’une université austère et fermée, à comment refuser le conformisme établi par leur université au travers de la poésie anglaise. A sa sortie, le film consacre Robin Williams et permet à l’acteur de s’illustrer dans des rôles plus sombres et dramatiques, sa prestation de John Keating se verra nommée à l’Oscar 1989 du meilleur acteur. Les années 90 feront de Robin Williams l’un des acteurs les plus en vues d’Hollywood, en 1990 il joue dans la comédie Cadillac Man de Roger Donaldson et tourne pour Penny Marshall dans L’eveil, où, aux côtés de Robert de Niro, il joue le rôle d’un medecin souhaitant changer la vie des patients de l’hopital psychiatrique dans lequel il travaille.

10382654_10202105084941191_1619192217087139259_nEn 1991, il fait du divertissement familial une de ses spécialités en jouant le célèbre Peter Pan dans le film culte Hook où la revanche du capitaine Crochet de Steven Spielberg, qui, malgré de mauvaises critiques sera encore une fois un succès public ! En 1992, il prête sa voix au personnage du génie dans le dessin-animé Aladdin, mais lors de l’enregistrement des chansons, Robin Williams se brouille avec la direction et claque la porte à la fin de la pré-production du film. En 1993, il marque de nouveau les esprits en incarnant pour Chris Columbus : Mrs. Doubtfire. Dans cette comédie familiale, Robin Williams interprète un homme, dont la femme vient de demander le divorce, contraint de se travestir en vieille gouvernante anglaise, Mrs Iphigénie Doubtfire, pour revoir ses enfants. La encore, le succès est au rendez-vous ! La même année, il est contacté par le réalisateur Gus Van Sant pour incarner l’homme politique Harvey Milk, mais suite à des désaccords, le projet n’about pas. Tout en continuant de jouer dans des divertissements populaires : Jumanji, Flubber, La fête des pères… Il joue dans la fresque épique de Kenneth Brannagh : Hamlet et surtout dans le sublime Will Hunting de Gus Van Sant. Dans ce film, il joue certainement l’un de ses meilleurs rôles, celui d’un psychologue redonnat gout à la vie à un jeune et brillant étudiant : Will Hunting, joué par Matt Damon. Triomphe international, couvert de récompenses, le film de Gus Van Sant vaudra à Robin Williams l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, un véritable couronnement de carrière !!!

Al Pacino et Robin Williams dans Insomnia (2002) de Christopher Nolan
Al Pacino et Robin Williams dans Insomnia (2002) de Christopher Nolan

Dès les années 2000, il donne un second souffle à sa carrière. La nouvelle génération s’intéresse à lui et un jeune réalisateur britannique, un certain Christopher Nolan, le sollicite pour jouer un tueur psychopathe face à Al Pacino dans l’excellent Insomnia et dans Photo Obsession de Mark Romanek, il joue le rôle d’un employé de laboratoire de développement de photos obssédé par une famille faisant partie de sa clientèle, deux rôles de composition à l’opposé de toute ce qu’il avait pu jouer jusqu’alors. Ces contre-emplois ne l’empêcheront pas de tourner à nouveau dans des divertissements de grandes qualité comme La nuit au musée de Shawn Levy film dans lequel il joue le rôle de Teddy Roosevelt et donnera sa voix aux pingouins d’Happy Feet. En 2012, il devait retrouver Christopher Nolan pour jouer le rôle d’Hugo Strange dans The Dark Knight Rises mais finalement son rôle n’apparait pas dans le film… Recemment, on le voyait dans le rôle du président Dwight D. Eisenhower dans le film Le Majordome de Lee Daniels et dans The Angriest Man in Brooklyn qui sera malheuresement son dernier film à être sorti de son vivant. En 2011, aux côtés de sa fille Zelda, il tourne pour le réalisateur français Julien Seri une série de publicités pour la Nintendo DS à l’occasion de la sortie des jeux vidéos Zelda : Ocarina of Time et Skyward Sword. L’année prochaine nous aurons encore l’occasion de retrouver son légendaire physique dans La nuit au musée : le secret des Pharaons. Il devait reprendre son rôle culte de Mrs. Doubtfire mais, la mort l’ayant rattrapé, il a été annoncé que cette ne se ferait pas.

Bref, Robin Williams, c’est un véritable pillier d’Hollywood, une véritable légende qui nous aura fait rire, pleurer et fait passer d’incroyables moments. C’est un acteur que nous n’oublierons jamais !

Reste en paix Robin qui, pour moi, restera le Peter Pan de Spielberg ! Merci pour tout et respect à ce génie.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :