Paramout veut bouleverser le monde du cinéma et de la vidéo !

Et si 17 petits jours seulement après la sortie en salle d’un film, ce dernier était disponible à la location et en digitale ?

Voilà l’expérience que Paramount va essayer aux Etats-Unis avec deux films d’horreurs dont le prochain Paranormal Activity.
Paranormal Activity The Ghost Dimension

Le concept est de proposer dans un premier temps le film en sortie nationale classique et de le laisser vivre. Ensuite et selon les décisions des responsables salle, dès que le film vient à chuter sous les 300 écrans, alors le compte à rebours et enclenché et 17 jours plus tard, le film est rendu disponible sur les différentes plateformes de streaming.

Mais Paramount qui sait pertinemment qu’il va couper l’herbes sous le pied de petits cinémas qui aiment laisser longuement les films en salle malgré le faible nombre de tickets vendus a pensé à une solution et décidé de partager les revenus générés par le streaming et le téléchargement légal avec les cinémas jouant le jeu et donc partenaires.

No définitif évidemment, un pourcentage des revenus liés au streaming et aux téléchargements seront versés aux cinémas dans une fenêtre de 90 jours après la date de mise en ligne. Quant au partage de revenus, il sera décomposé et reversé selon les revenus générés par le film lors de sa sortie salle. Ainsi si AMC est responsable de 35% des revenus salles contrairement à Cineplex qui en aura généré seulement 15%, alors AMC bénéficiera d’un plus gros bonus issu des téléchargements. Le principe est bien entendu de pousser les salles à mettre en avant un film et pas simplement attendre la sortie digitale.

Une technique assez concurrentielle quand on y pense mais qui pourrait ainsi pousser à la fois les Multiplexes à pousser à fond la promo d’un film sur une petite période pour grappiller des parts des marchés sur la sortie digitale par la suite.

Cette décision est expliquée par un concept simple lié au Marketing. Selon les responsables de Paramount (et à juste titre) cela coûtait des millions en marketing pour rappeler aux gens… 3 mois plus tard qu’un film venait de sortie en digital ou en Bluray étant donné que le public était passé à autre chose entre la sortie salle et la sortie digitale. Avec seulement 17 jours après la baisse d’écrans disponibles, cela permettra à Paramount d’économiser sur le marketing digitale dans la mesure où le film sera encore frais dans l’esprit des gens surtout s’il a été un succès en salle.

Autre raison avouée, le piratage. On l’a vu les gens sont prêt à télécharger légalement un film qu’ils aiment et en bonne qualité mais entre la sortie salle et 90 jours comme maintenant séparant la sortie digitale, le public est passé à autre chose et a parfois même trouvé un trip d bonne qualité sur le net. En rendant rapidement le film disponible légalement, le public devrait dès lors se tourner plus rapidement vers une solution légale pour regarder le film.

Mais alors quand est-il des petits cinémas… Et bien c’est selon moi là le gros point faible de cette technique car même si un petit cinéma venait à être partenaire, il lui serait sans doute impossible de booster et mettre en avant certains films dans plusieurs salles comme pourrait le faire les multiplexes blindés et ainsi espérer une grande marge de bénéfices une fois la sortie digitale enclenchée. Ainsi on a cette laide impression de voir Paramount aider les gros poissons et malheureusement laisser un peu sur le bas coté les petits cinémas, ce qui ne devrait pas plaire à tout le monde.

Et en France ? Imaginez-vous un système ainsi ?

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :