On a écouté Rendez-vous de la lune au soleil de Najoua Belyzel

Il est des retours qui semblent inespérés et heureusement la persévérance de certains artistes finissent par payer.

C’est clairement le cas de Najoua Belyzel qui n’a plus publié d’album depuis 2009. Victime de l’effet Zapant de la jeunesse des années 2000 qui après l’avoir placée au sommet avec son premier opus « Entre deux mondes… En équilibre«  en 2006 n’était clairement plus au rendez-vous 3 ans plus tard pour la sortie du pourtant réussi « Au féminin« .

10 longues années pendant lesquelles Najoua n’a rien lâché, proposant de temps à autre des inédits De-ci de-là et annonçant un retour qui n’arrivait jamais. Mais ceci est du passé puisque aujourd’hui arrive sous peu (le 12 avril 2019) son nouvel opus « Rendez vous de la lune au soleil » que j’ai eu la chance de pouvoir écouter avec un peu d’avance.

Est-ce que l’attente est récompensée… La réponse est oui et les fans qui sont restés fidèles à Najoua seront ainsi satisfait bien que secoués parfois !

En effet Najoua Belyzel mélange sur cet opus les sonorités qui ont contribué à son succès en 2006 tout en cherchant à surprendre et à secouer son auditoire comme le montre le grand écart entre « Cheveux aux vents » en ouverture et « Je suis seule » en clôture.

En effet le titre « Cheveux aux vents » est assez proche de ce que Najoua nous a proposé jusqu’ici, à savoir des sonorités surprenantes portées par une voix douce et des effets dans sa manière de chanter qui, avec le temps, sont parvenus à la définir, faisant d’elle une chanteuse unique dans le paysage musical français.

Du côté des grosses bombes et des gros coups de coeur, le second titre « Tu me laisses aller » est calibré pour être un tube si parfaitement exploité en radio et dans les boites. Un bon morceau électro, vraiment agréable. le break est également très efficace et devrait permettre un grand moment en live !

Je parlais de surprises et Najoua n’aura pas attendu la fin de l’album pour surprendre puisque arrive rapidement « L’amour en vrac » et son côté variété des années 80. Mais là où Najoua a été intelligente est qu’elle a agrémenté son titre de sifflements, transformant cette petite chanson sympathique en petit tube que l’on siffle déjà avec elle dès le second refrain… Là aussi on sent un gros potentiel pour la scène.

« Curiosa » est une autre belle surprise musicalement. une de ces pistes surprenantes et vraiment agréables. Le texte est aussi très réussi. Et si Curiosa était Najoua ?

Le titre « SOS » propose à nouveau quelque chose de différent vis-à-vis des pistes précédentes. Pas certain que ce soit un hasard, mais ce titre a quelque chose de ABBA du début des années 80, ce même groupe qui avait lui aussi un titre nommé SOS. Pas la meilleure piste de l’album, mais en rien désagréable, « SOS » est ce que l’on peut considérer comme ces titres sympa sur un album mais qui en rien ne marqueront une ère musicale.

Place maintenant à « Le con qui s’adore » et son très bon texte. Musicalement c’est aussi très agréable et très dans la mouvance actuelle à l’image de ce que pourrait proposer Major Lazer, Zedd ou Frankmusik pour les connaisseurs. Moins énergique que les autres pistes, ce n’est pas non plus une ballade (elle arrive juste après), mais une de ces chansons plus cool que l’on appréciera écouter à plusieurs reprises.

Et voici la ballade de l’opus. « Rendez-vous » joue du piano et permet de mettre en avant la jolie voix de Najoua, capable de proposer d’autres choses que des tubes calibrés pour les Dancefloor (même si ça, on le savait déjà). Une bien jolie petite pause musicale pour reprendre son souffle. – A noter que la version présente sur l’album est quelque peu différente de celle parue en single

Surtout qu’arrive ensuite « Je bombe » qui mélange très bien la pop et ce petit quelque chose de Cabaret. Difficile en effet d’expliquer le sentiment perçu sur cette chanson, mais visuellement on imagine bien Najoua en smoking, un chapeau haut de forme et une canne pour une mise en scène où cette dernière prendrait clairement le pouvoir sur les hommes.

Autre petite pépite électro présente sur cet opus, l’excellent « Le fléau » assez proche des tubes dance de la fin des années 90, début 2000. ce titre plaira évidement aux fans du genre.

Je parlais de surprises, « Les papillons du ciel » en est une aussi avec un côté électro sentant bon l’été. Pas désagréable, même s’il a un côté un peu daté et variété avec les choeurs qui surprennent. Loin d’être la meilleure piste de l’album, c’est surtout que l’on avait du mal à imaginer Najoua aller vers cet univers où l’aspect négatif du mot « variété » pour le coup prend le dessus. Ce n’est jamais simple de surfer sur la ligne entre très bon titre pop et variété un peu dépassée et si jusqu’ici Najoua y est parvenue, cela a du mal à passer par ici, la faute notamment à ces choeurs. A côté de cela, le texte est très bon.

Heureusement le tout est vite oublié avec « Il était une fois comme autrefois » où à nouveau la voix de Najoua est mise en avant (et c’est très bien). je parlais de chœurs juste avant et combien cela pouvait vite tourner au drame, mais quand bien utilisés, cela apporte au contraire quelque chose de réussi à un titre. C’est le cas avec « Il était une fois comme autrefois » où cela apporte un véritable soutient à la musique plutôt simple, mais efficace avec ses beats puissants. A l’image de « SOS » plus tôt, on a ici un très bon titre d’album agréable à écouter.

« Ana » reste dans ce côté rétro qui jalonne l’album avec un aspect électro / disco plutôt agréable même si l’on aurait apprécié une prise de risque plus importante.

« Je suis seule » est la dernière surprise de l’album. Comme pour marquer une sorte d’évolution ou une direction à suivre, on se rend compte avec ce titre combien la Najoua des premiers titres de l’album est différente de celle que l’on entend sur ce titre. Chanson très agréable rappelant les chanteuses de variétés des années 80 (à nouveau) avec un twist world music vraiment réussi, on a ici une superbe chanson. Imaginez Jakie Quartz sur de la variété tintée de sons électro saupoudrés d’un soupçon de world music. Très bon !

Sachez également qu’une édition spéciale de l’album comprendra le très bon « Luna » et surtout mon titre préféré à ce jour de Najoua, l’excellent « Que sont-ils devenus ?« 

Vous l’aurez saisi, ce retour est clairement réussi et si certaines pistes sont un peu moins fortes que d’autres, on retiendra essentiellement les bons aspects de cet opus d’autant qu’ils sont majoritaires.

Du côté des gros coups de coeur : L’amour en vrac (qui a tout pour devenir notre piste préférée), Cheveux aux vents, Curiosa, Le con qui s’adore, Je suis seule, Le fléau et évidemment Que sont-ils devenus ?

Sachez que Najoua Belyzel viendra défendre son nouvel opus en concert le 29 juin prochain au Café de la danse et les places sont déjà en ventes ! On s’y retrouve ?

Pour ce qui est de l’album.. Il est aussi en précommande.

Édition limitée et numérotée.

Coffret collector de l’album « Rendez-vous… », inclus :
– Boite 30×30 cm
– Digipack 3 volets, 13 titres, livret 16 pages
– Double Vinyle couleur, 13 titres
– Un CD bonus exclusif comprenant « Luna » et « Que sont-ils devenus? »
– Livret géant (30×30 cm)
– Une affiche (40×60 cm)
– Un tote bag

– UNE PLACE DE CONCERT* offerte pour toute précommande de ce coffret avant le 15 mars
– EXCLUSIF : Si vous recevez un coffret contenant des plumes, vous serez alors l’heureux(se) gagnant(e) d’une rencontre avec Najoua !

2 commentaires sur On a écouté Rendez-vous de la lune au soleil de Najoua Belyzel

  1. La pochette de l’album est superbe ! Sinon, les chansons les plus mémorables de cet album sont pour moi « Ana » (jolie prestation vocale sur un titre poignant qui aborde l’anorexie), « Rendez-Vous » (très bien écrite et très touchante), « Tu me laisses aller » (la piste la plus Dance de l’album, très énergique), « SOS », « Cheveux au vent » et « Curiosa ». J’aurai cela dit aimé retrouver sur ce nouvel album des chansons aussi marquantes que sur le premier album, comme l’inoubliable « Rentrez aux USA » ou « Des maux mal soignés ». Bravo Najoua pour ce retour après 10 ans de silence médiatique !

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :