On a écouté Les « Nuits plurielles » de Bronswick

On vous a présenté Catherine Coutu et Bertrand Pouyet, plus connu sous le nom de Bronswick il y a quelques mois de cela maintenant suite à la sortie du single « La secheresse« .

Aujourd’hui je viens vous en reparler puisque le duo montréalais va proposer sous peu leur premier album « Nuis plurielles » et le moins que l’on puisse dire est que si le single était bon, l’album dépasse clairement toutes les attentes.

Entre le magique « Comme la mer« , l’ouverture parfaite avec « Un geste » ou encore « Nuit utero 1 » et le coup de coeur « Si t’as raison » pour ne citer que ceux-ci, Bronswick offre un album électro des plus réussis.

Le mélange des deux voix est évidemment l’un des signes les plus marquants de l’opus puisqu’ici on a réellement un véritable duo avec deux voix bien identifiables et tellement complémentaires. Il ne fait aucun doute que ce duo devait se trouver et par chance c’est le cas.

Les pistes sont assez courtes, parfaitement calibrées pour les radios (entendez par là, souvent moins de 3 minutes trente), « Nuits plurielles » comprend ainsi de nombreuses chansons à même de trouver Son public et permettre ainsi l’album à atteindre le sommet des classements francophones.

L’album se termine par « Peupler le monde« , un autre coup de coeur instantané de par le texte, la voix et la musicalité incroyable.

Définitivement un album que l’on réécoutera régulièrement, « Nuits plurielles » est attendu pour le 6 septembre.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :