On a écouté Comme un Ours de Alexis HK

C’est le 5 octobre prochain que sortira l’album Comme un Ours d’Alexis HK. Un album que nous avons eu la chance d’écouter et qui en toute franchise, continuons d’écouter de manière assez régulière depuis.

Il faut dire que ce dernier est de très grande qualité comme on vous l’explique ci-dessous.

L’album débute par le titre Comme un ours parlant de la solitude d’un homme, qui selon les dire vis seul avec son ami imaginaire… Avant de nous parler d’un cas similaire féminin. Une bien jolie ouverture d’album offrant une chanson sur la solitude proposée sur une musique assez joyeuse finalement pour un morceau en rien dépressif ou triste.

Arrive par la suite Les pieds dans la boue qui fait déjà office d’un de mes morceaux préférés de l’album. Que ce soit d’un point de vue musical ou des paroles, ce titre est très agréable à l’écoute.

Plus apaisé, Je me suis assoupi n’est pas loin d’une berceuse originale. Ce genre de chansons que l’on fredonne en tanguant la tête de gauche à droite sur les « Oh oh – Oh oh » du refrain.

Le titre La chasse est différent de ce qui précède puisque il incorpore à la fois des sonorités plus électroniques et surtout Alexis HK parle plus qu’il ne chante. Chanson qui au départ semble parler de la vie de chasseurs, le titre dévie violemment sur la suite et fait clairement froid dans le dos ! Un texte horrible (de par le thème, pas d’un point de vue de l’écriture) mais malheureusement nécessaire.

Le titre Je veux un chien est vraiment intelligent puisque s’il fait l’apogée du meilleur ami de l’homme… La chanson est évidemment une manière plus subtile de parler de la ration entre les hommes et les femmes, ce besoin à un moment de se caser et d’avoir un ou une véritable partenaire nous aimant indiscutablement et ce malgré le temps qui passe, les blessures, les cicatrices de l’âge etc. Très jolie chanson d’amour

La fille à Pierrot fait mouche à nouveau en parlant des préjugés sur fond d’une histoire d’amour là où Salut mon grand évoque l’amour d’un père vis-à-vis de son fils et devant faire avec un monde qui n’est plus tel qu’il l’a connu dans sa jeunesse. Belle déclaration d’amour d’un père à son fils.

Marianne est à nouveau une jolie chanson, très agréable à l’oreille. Ce titre continue dans la lignée des textes forts qui débutent sur un thème d’apparence gentillet avant de dévier sur un thème fort, ici le terrorisme, car évidemment Marianne n’est pas celle que l’on croit. Une des plus belles chansons de l’album.

Enfin l’album se clôture par le nostalgique et tendre Le cerisier et le très bon Un beau jour que l’on avait eu la chance de découvrir il y a quelques mois déjà et que l’on écoute assez régulièrement.

Ce que l’on retient dès lors de cet album est qu’il est visuellement parlant et qu’il est facile de s’imaginer les chansons défiler devant nos yeux tels de petits courts métrages, mais aussi l’agilité qu’a Alexis HK à dévier les thèmes pour en faire des choses différentes tout en nous emmenant parfois dans des histoires sombres là où tout avait débuté dans la légèreté.

Comme un ours est un très bon album  qui plaira aux amateurs de belles chansons françaises et qui pour les plus jeunes, se rapproche d’une musicalité à la Olivia Ruiz. A ce sujet, un duo entre les deux artistes pourrait donner quelque chose de magnifique.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :