L’étrange festival: L’autre monde

L’étrange festival aura été une excellente surprise me concernant cette année  puisque je suis parvenu à apprécier tous les films qu’il m’ait été donné de découvrir… Tous ou presque !

En effet il faut toujours un vilain petit canard et cette année celui ci est l’autre monde signé Richard Stanley!

autre monde01

Plus un reportage qu’un film, cet autre monde ressemble à un long épisode de l’émission Striptease avec son lot d’illuminés, de gens totalement à l’ouest avec des idées on ne peut plus barrées. Mais si ce genre de chose fonctionne et amuse sur 10′, cela en devient lourd et pénible sur 1h30 d’autant que le réalisateur propose un gros mélange incohérent comme s’il se sentait obligé de faire durer son projet plus de 30′.

On revient souvent sur les mêmes personnes qui racontent leurs histoires vraiment sans grands intérêts puisque rien n’est vraiment décrypté.  Ainsi on va découvrir le maire de la supposée ville de France qui devaient être épargnée à la fin du monde et plutôt que s’intéresser aux problèmes rencontrés, on va simplement retenir qu’en gros il a trouvé ces gens plutôt cons.  Après 10′ de film, on l’aurait bien compris nous aussi.

autre monde02

Un film qui ne dépassera sans doute jamais le stade de « film de festival » à moins qu’Arte ne trouve une case vide bien tard dans la nuit.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :