Les pépites épicées des Spice girls !

Elles sont de retour… à 4, mais on a déjà vécu ça en 2000 lorsque Geri avait quitté le groupe alors pourquoi pas sans Victoria ?

Les Spice Girls sont bien de retour pour une tournée UK qui affiche déjà complète à l’heure d’écrire ces lignes et cela nous a donné envie de parler des chansons solo un peu oubliées ou jamais exploitées et qui surtout méritent le détour ! Oui Les Spice Girls ont une belle carrière au-delà du groupe.

Alors évidemment il y aura pas mal de titres de Mélanie C qui a quand même publié 9 albums solo en 19 ans contrairement à Victoria Backham qui n’en a sorti qu’un seul comprenant malgré tout d’excellents morceaux.

Alors débutons justement par elle puisque après tout, on n’entendra pas de si tôt ses chansons en live et c’est bien dommage.

Victoria a donc publié l’album VB en 2001, forte de son succès avec Dan Bowers et le titre Out of your mind des TrueSteepers.

Sur cet opus, on peut retrouver les très bons titres Not such an innocent girl et A mind of it’s own exploités en single, mais aussiI wish, No trix no game et Watcha Talkin’ Bout.

Des titres entre r’n’b et pop où la voix de Victoria est parfaite, n’en déplaise aux mauvaises langues !

En 2014, elle va revenir avec deux singles, le moyen This groove, mais surtout l’excellent Let your head goVictoria est enfin la véritable Victoria, à savoir une nana pleine d’humour, totalement déjantée et loin de l’image de nana coincée que la presse lui attribue. ! Après tout elle a cartonné en Angleterre avec ce titre avant de se faire incendier par la presse ! Le public était là, la presse non et depuis… Elle n’a eu de cesse de douter de ses capacités et c’est bien dommage !

A noter qu’il y a quelques années, son second album (du moins en partie) a leaké sur le web et à nouveau, ce dernier comprenait de très bons morceaux dont Baby boy, Resentment et That dude.

Place à Emma Bunton qui a eu plus de succès que sa copine Vicky et qui pourtant a décidé de changer totalement de direction après le flop d’un seul et unique single nommé All I need to know.

Détentrice de plusieurs gros tubes tels que What took you so long, Maybe, Free me ou encore « We’re not gonna sleep tonight« , Emma est depuis devenue animatrice radio très populaire en Angleterre sur Heart radio.

Fait assez amusant, Emma a été en confrontation directe avec Geri dans les charts UK alors que la première sortait son single « What I am » et la seconde, « Lift me Up« . Pour le coup Geri décrocha la première place et Baby Spice, la seconde…

Après plus de 10 ans sans rien… Emma est revenue en 2010 avec un nouvel album essentiellement composé de reprises dont son duo avec son mari Jade Jones.

Sur son nouvel album « My happy place« , on retrouve quand même deux inédits, à savoir « Baby please don’t stop » et « Too many teardrops« 

Emma a elle aussi offert quelques très bonnes chansons sur ses albums à l’image de Spell it O.U.T., Been there, done that, Breathing, Who the hell are you, Undressing you et évidement sa reprise de Downtown.

Melanie B de son côté était bien partie pour cartonner en réalisant de jolis scores sur sa reprise de Word Up et surtout son duo avec Missy Elliott : I want you back.

Fort de ce succès elle a sorti l’album Hot qui est assez bon et comprend de jolis titres tels que Hotter, Pack your shit, Feels so good et Lullaby. Pour les amateurs de R&B des années 2000.

Malheureusement le succès a rapidement décliné et comme Emma, après les faibles résultats de Lullaby, on ne lui a pas laissé de seconde chance… Jusqu’en 2005 ou elle a publié de manière indépendante le très bon album L.A. State of mind comprenant l’excellent titre Today, un des meilleurs singles solo à ce jour ! Etant un opus indé, l’album n’a évidemment pas été un gros succès malgré ses qualités. Enfin en 2015, elle a publié un dernier single « For once in my life« .

Place maintenant à Geri

Geri est un cas spécial puisque définitivement la Spice Girls la plus populaire, elle est celle qui a ce jour a le plus de n°1 à son actif en solo et en groupe cumulé. Elle avait tout pour devenir aussi puissante que Lady Gaga, mais malheureusement dès que le succès a été un peu plus faible, tout le monde dans le show business l’a lâché à commencer par sa maison de disque, montrant à nouveau que celles-ci n’étaient là que pour l’argent et non l’artistique !

Geri a donc enchaîné les tubes, à commencer par Look at me, Mi Chico Latino, Lift me up, Bag it up et son live iconique des Brit Awards, ainsi que sa reprise de It’s raining men !

Suite au carton de It’s raining men, évidemment que la suite allait être plus difficile si bien que Scream if you wanna go faster et la magnifique balade Calling (avec une version française) n’ont pu rivaliser.

La suite est arrivée avec l’album Passion, très bon mais plus du tout soutenu. Pourtant Ride it et Desire étaient de belles pépites pop tout comme Love never loved me ou le reggae Lovey dovey stuff.

Après ce troisième opus moins vendu, plus rien ou presque. Geri a essayé quelques retours avec entre autre le single Half of me, soldé par un gros échec malgré l’aspect fun et même son très bon hommage à George Michael « Angels in chains » n’aura pas cartonné !

Loin de baisser les bras, Geri a alors vu un troisième album totalement lâché sur le web nommé Man on the moutain au point donc d’être abandonné. Une belle déception, car ce dernier comprend certaines de ses plus belles chansons.

Sur ses albums, on retiendra les très bons Loving me back to life, Walkaway, Love is the only light digne d’un Madonna, le funky Deep down, à nouveau une balade, l’exquis Without love qui aurait mérité sortir tant celle chanson est magnifique. Toujours du côté des inédits, I’ve got a name est très bon aussi. Get involved avait de quoi devenir aussi un carton, mais comme sur l’opus Man on the moutain… Ne verra sans doute jamais le jour officiellement.

Geri a aussi de belles B-Side à commencer peut-être par sa plus belle chanson… « Breaking glass« . G.A.Y. est aussi de grand qualité de par sa musique dispo pop et sa thématique bien écrite.

Ne reste plus qu’une seule Spice Girls à mettre en avant et si j’ai gardé Mel C en dernier, c’est parce que évidemment elle a la plus longue et forcément la plus belle carrière solo de toutes les filles.

Totalement indépendante depuis son excellent troisième opus « Beautiful intention« , Mel C ne doit pas gagner des millions avec ses sorties indépendantes mais continue de proposer de nouveaux albums pour son plaisir et celui de ses fans. Son concept est simple, faire en sorte de gagner assez juste pour pouvoir continuer a faire des albums et des tournées.

Et cela fonctionne plutôt bien.

La carrière de Mélanie C débute en force en 1999 avec un single fort qui va directement marquer les esprits de par son aspect rock, loin de ce que propose alors les Spice Girls : L’excellent Goin’ down.

Annonciateur de l’incroyable premier album « Northen star » sur lequel on va retrouver de nombreux tubes, Melanie C va réellement marquer les esprits. Sur cet album se trouve le duo mythique avec Left Eye « Never be the same again« , le tube électro I turn to you et la superbe ballade If that were me.

L’album Nortern star est un opus très varié montrant la capacité de Mel C de voguer aussi bien dans le rock, la pop, l’électro ou les ballades à l’image du titre qui a donné son nom à l’album.

Le second opus de Mel C est Reason. Moins fédérateur que le premier album, c’est là que sa maison de disque va commencer à déconner et finalement pousser Mélanie a devenir une artiste indépendante… Et avec le recul, on se dit « Tant mieux ».

Reason n’est absolument pas mauvais comme album et comprend le très bon titre Here it comes again ainsi que l’agréable On the horizon.

Yeah yeah Yeah a un côté rock très réussi mais n’a pas été assez mis en avant au niveau promo là où Melt a été poussé et si la balade est de qualité, pousser l’autre titre en avant avec Melt en bonus aurait, selon moi été une meilleure stratégie dans la mesure où pendant longtemps Mel C était plus appréciée pour ses titres énergiques.

Des pépites, ce Reason en comprend évidemment à commencer par Lose myself in you et son style encore différend de ce que Mel a proposé jusqu’ici. Enfin, le titre qui aurait mérité une sortie et devenir un véritable carton, Positively somewhere restera à jamais une perle d’albums… Tout comme Let’s love !

Après Reason, Mel va donc lancer son label « Red girl records » dans le but de pouvoir sortir sa propre musique. Arrive en premier l’album qui à ce jour est pour beaucoup de fans, son meilleur opus : Beautiful Intention.

Au-delà son du titre ayant donné son nom à l’album et véritable pépite en live, on retiendra évidemment le rock et inspiré Next best superstar sur les dérives de la télé réalité et la célébrité trop rapide. You will see est aussi une perle pop rock tout comme Never say never en mode plus énervé. Little piece of me est aussi un des moments forts de cet album. Du côtés des balades, impossible de passer à côté du regelaient de compte avec Virgin qu’est Better alone ou des superbes Here and now et You’ll get yours.

On le disait, cet album est pratiquement parfait !

L’album suivant se nomme « This time » et sur ce dernier Melanie C est moins rock, moins énervée.. Plus pop !  cela est marquant sur la piste d’ouverture « Understand » qui est un peu le lien entre Rock Spice et Pop Spice !

Carolyna enfonce le clou et montre la nouvelle direction de Mel C, un son bien plus pop tout en restant efficace.

« This time » est un cran en dessous de « Beautiful intension » mais comprend quand même quelques très bons titres tels que Forever again et la ballade The moment you believe

en 2011, Mel C propose l’opus The sea, toujours dans le registre pop, mais de manière plus générale supérieure à « This time » sans jamais égaler « Northern star » et « Beautiful intension » bien que très proche d’y parvenir !

Le single Think about it est sympa mais n’a pas les épaule pour marquer la discographie de Mel C contrairement à l’excellent Rock me, semi pop rock electro et véritable machine de guerre ! Le titre Stupid game est aussi une des belles surprises de cet album et aurait mérité une sortie single. Petite bombe rétro 80’s ! Drown est une jolie ballade que l’on peut retrouver sur cet opus. Enemy est une des plus belles chansons de Melanie C est indiscutablement l’un des titres à écouter en boucle !

en 2012 et après une si belle carrière solo, Melanie C a envie de se faire plaisir et proposera alors un album de reprises composés de morceaux issus de comédies musicales. Bien qu’agréable, de « Stages » on retiendra surtout son duo avec Emma Bunton sur « I know him so well« 

Le dernier album en date de Mel C est marqué par un désir électro et de sonorités modernes. Version of me est une très grande réussite. Que ce soit son titre d’ouverture Dear life, Numb, le pesant Blame ou encore l’excellent Room for love, on ne peut qu’apprécier ce changement et le renouveau de Mel C.

Our history est aussi un très bon titre présent sur cet album, tout comme le superbe Something for the fire et le puissant single Anymore

Enfin Melanie C a aussi laissé quelques inédits ou single sou B-sides par ci par là. Ma B-Side préférée et peut-être même la chanson préférée de Mel C est I want you back remontant à 99.

Son remix de I turn to you est évidemment culte tout comme son duo avec Bryan Adams :  When you’re gone !

Everything must change est une belle B-Side aussi, tout comme Follow me, Runaway, One minute et Already gone !

Enfin, un des plus gros carton dans le monde de Mel C est le titre First day of my life.

Voilà, on a revisité un peu les carrières Solo avant le enlacement de la nouvelle tournée Spice World 2019 !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :