Le Labyrinthe – Critique

Avis:

Twitter : #LeLabyrinthe @20thCFox_FR

Titre original : The Maze Runner

Acteurs : Dylan O’Brien, Aml Ameen, Will Poulter, Kaya Scodelario

Réalisateur : Wes Ball

Date de sortie : 15 octobre 2014 (1h54min)

Synopsis : Quand Thomas reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur, à part d’étranges rêves à propos d’une mystérieuse organisation appelée W.C.K.D. En reliant certains fragments de son passé, avec des indices qu’il découvre au sein du labyrinthe, Thomas espère trouver un moyen de s’en échapper.

Le-Labyrinthe

Nos avis étant similaire, cette critique regroupe à la fois les ressentis de David et de Chris

A la base, adapté du roman de James Dashner et premier tome de la trilogie « The Maze Runner », Le Labyrinthe est sans doute ce qui se fait de mieux dans le style « teenage movie » que l’on nous propose régulièrement des dernières années, dans le sens ou il se démarque des autres en étant beaucoup plus sombre, plus intelligent mais aussi en osant là où d’autres n’ont pas osés (genre la mort d’enfant, la violence, la mort d’une vedette…) . N’ayant pas lu les romans, ni Chris ni moi ne connaissions grand chose du projet au départ si ce n’est au travers de quelques news de ci de là et c’est réellement en découvrant la bande-annonce que l’on a clairement eu envie de voir ce film. Impatients, nous n’avons pas été déçu du rendu.

Même si l’on sent parfois venir quelques scènes par moment avec des gros sabots, ce n’est là qu’un petit détail sans grande importance, puisque Le Labyrinthe nous démontre tout d’abord un bon jeu d’acteurs sous la direction de Wes Ball, ainsi que de très beaux effets spéciaux, malgré le budget serré de celui-ci.

maze runner

Le film ne porte aucun message ou autre, mais il maintient le spectateur en haleine tout du long. Nous avons là des rebondissements à chaque scène, une intrigue sans cesse relancée, des séquences plus que maîtrisées et des personnages vraiment énergiques et parfaitement bien écrits.

Au final, nous avons été plus que surpris par ce grand labyrinthe, qui devrait enfin réconcilier le public ado et le public adulte. Dépassant toutes nos attentes, on en redemande encore et encore (Même si Chris n’est pas fan des fins en Cliffhanger de la sorte) et il ne nous reste plus qu’à attendre impatiemment la suite déjà mise en chantier.

Critique de Jonathan

Alors oui Le Labyrinthe est encore une énième adaptation d’un roman pour adolescents dans la veine d’Hunger Games ou encore de Divergente. Certes on est loin de la qualité d’Hunger Games mais par contre ce Labyrinthe est largement supérieur à Divergente. Bien que le film soit toujours prévisible, le rythme et l’intensité du long-métrage est rondement bien mené de bout en bout, sans aucun temps mort.

L’intrigue est quant à elle très intéressante et éveille constamment notre curiosité tout en nous tenant en haleine . A part quelques visages familiers tel que Dylan O’Brian (Teen Wolf), Thomas Brodie-Sangster (Game of Thrones), Will Poulter (Le Monde de Narnia) ou encore Kaya Scodelario (Les Hauts de Hurlevent), le casting est composé de jeunes acteurs quasiment tous inconnus et qui constituent certainement une partie d’une nouvelle génération de star en devenir.

J’ai vraiment trouvé chaque acteur très bon dans l’ensemble et ce malgré quelques dialogues parfois insipides. En bref, mise à part un scénario trop souvent prévisible, une musique parfois agaçante car bien trop présente et sans être un grand film, « Le Labyrinthe » est bourré de rebondissements et nous offres tellement de séquences haletantes et énergiques que l’on ne s’ennuie pas une seule seconde jusqu’à son final plutôt surprenant et annonçant également une suite qu’on se réjoui déjà de voir…

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :