Dolemite : Musique du film

Par mis les films présentés à l’étrange festival cette année, il y a les deux films Dolemite et The human Tornado. Connus sous le nom de films dit de « Blacxploitation » à savoir des films créés au départ exclusivement pour un public black dans les années 70’s , ils sont devenus pour certains véritablement cultes de par le style mais aussi de par la bande originale de ceux ci.

Avec ses sons Funky et Disco, la saga Dolemite en fait définitivement partie. Retour sur le créateur de celle ci : Rudy Ray Moore

Véritable touche à tout, Rudy Ray Moore était à la fois musicien, acteur, producteur et chanteur. Appelé aussi « le parrain du rap » ou « le mac » en référence à son personnage dans la saga Dolemite, il proposera pas mal d’albums et de singles entre  1959 et 2002. Il décédera en 2008 à l’âge de 81 ans.

Rudy Ray Moore etrange festival Dolemite4

Bo très Funky, celle de Dolemite fait définitivement partie de ces bandes originales très agréables à écouter pour peu que l’on apprécie la musique Funck.

Rudy Ray Moore etrange festival Dolemite9

Voici quelques titres extraits de la bande originale dont le générique de début

Autre titre vraiment agréable et très funky présent dans l’album, Flatland

Il est intéressant de savoir que Rudy Ray Moore enregistrait la plupart des titres chez lui dans un premier temps et qu’il a financé lui même le film Dolemite avec l’argent qu’il récoltait en travaillant entre autre dans un magasin de disques.

Connu pour écrire des textes très explicites liés aux prostituées, l’exploitation de la femme et les Macs, il proposera même un album intitulé « This pussy belongs to me » à savoir en français « cette chatte m’appartient »  tout en proposant des pochettes de disques très équivoques.

Voici également le titre Mayor’s get away de la BO de Dolemite

Jugés trop provocants pour être montré dans les magasins de disques à l’époque, Rudy Ray Moore va essentiellement se faire un nom grâce au bouche à oreille et ainsi gagner en popularité aussi bien au près de la communauté black que blanche.

Rudy Ray Moore etrange festival Dolemite5

 

Très apprécié jusqu’à la fin de sa vie, il reprendra son rôle de Dolemite à plusieurs reprises au fil des ans et notamment dans l’album de Snoop Dogg de 1999 « No limit top Dogg » en proposant l’intro de l’album.

http://youtu.be/35bjZyEs-c8

De son côté Snoop Dogg n’hésitera pas à déclarer

« Sans Rudy Ray Moore, il n’y aurait pas de Snoop Dogg, et c’est une réalité« 

On terminera par le titre The human Tornado

http://youtu.be/KdiYUBcBc90

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :