Critique de Le dernier pub avant la fin du monde

Avis:

Twitter: @UniversalFR

Acteurs: Simon Pegg, Nick Frost, Paddy Considine, Martin Freeman, Eddie Marsan, Rosamund Pike

Réalisateur : Edgar Wright

Date de sortie : 28 aout (1H49)

le dernier pub

Bande annonce:

Et de 4 . Que ce soit Paul, Hot Fuzz ou Shaun of the dead, Peg, Frost, Wright ensemble ne donne que du bon et ce « World’s end » vient facilement s’ajouter à la liste malgré une fin un peu… Décevante.

Comme dans chacun de leurs films, le trio propose une comédie d’apparence classique en y ajoutant un twist tordu mais combien réussi. On a eu les zombies, les flics, l’extraterrestre et maintenant on a les robots (je ne spoil pas de trop car c’est sur l’affiche) et une fois encore ce twist permet à ce qui aurait été un simple film de potes de devenir un grand film totalement barré et unique en son genre.

le dernier pub

Les acteurs se donnent ainsi à cœur joie et nous délivrent une performance aussi dingue que d’habitude avec forcément le duo Pegg / Frost en tête. Nick Frost n’a jamais été aussi drôle et Simon Pegg aussi barré. Clairement ce duo est juste parfait une fois ensemble à l’écran. Pour le coup on en veut encore.

 

Petite ombre au tableau, la première fin un peu en dessous du reste du film.
En effet après un film avec pas mal de bonnes idées, la fin tombe un peu à plat et cette idée que les robots soient un produit extraterrestre n’est pas au même niveau que le reste du film.

le dernier pubC’est également le cas en ce qui concerne la manière dont le duo se débarrasse de cette entité car cela fait déjà vu (l’humain est indécrottable et au final la race extraterrestre préfère laisser tomber) et trouver autre chose comme première fin aurait pu permettre au film d’être parfait.

Bien entendu je parle ici de première fin car une seconde arrive juste derrière et celle là est bien plus drôle et plus intéressante même si elle nous laisse sur notre faim… On aurait bien aimé voir cette dernière évoluer vers un autre film (qui on l’espère se fera peut-être un jour)

Si Shaun of the dead est devenu pour moi un film culte, Hot Fuzz de son côté m’avait certes emballé mais pas autant. Ce World’s end finalement me permet de retrouver autant de plaisir que sur le 1er opus de la dite trilogie du cornetto.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :