Critique du film « De toutes nos forces »

De toutes nos forces

10

Scénario

10.0/10

Casting

10.0/10

Réalisation

10.0/10

Bande originale

10.0/10

Les pour

  • Un sans faute !

Twitter: #DeToutesNosForces @PatheFilms @Alexandra_Lamy @Fabien_Heraud

Acteurs: Fabien Héraud, Jacques Gamblin, Alexandra Lamy

Réalisateur : Nils Tavernier

Date de sortie: 26/03/2014 (1H30)

Affiche-DeToutesNosForces

Bande annonce: 

Comme tous les adolescents, Julien rêve d’aventures et de sensations fortes. Mais lorsqu’on vit dans un fauteuil roulant, ces rêves-là sont difficilement réalisables. Pour y parvenir, il met au défi son père de concourir avec lui au triathlon « Ironman » de Nice: une des épreuves sportives les plus difficiles qui soit. Autour d’eux, c’est toute une famille qui va se reconstruire pour tenter d’aller au bout de cet incroyable exploit.

J’ai découvert le film lors d’une projection blogueurs organisée chez Pathé Films, qui a été suivie d’un long et passionnant débat (près d’une heure) en compagnie du réalisateur Nils Tavernier, des acteurs Alexandra Lamy, Fabien Héraud et Jacques Gamblin, et du co-producteur Philip Boëffard. Une vidéo de ce débat sera prochainement mise en ligne (il vaut mieux voir le film avant).

Julien (Fabien Héraud) et son père Paul (Jacques Gamblin), enfin complices
Julien (Fabien Héraud) et son père Paul (Jacques Gamblin), enfin complices

Dans la famille Amblard, beaucoup de choses tournent autour du petit dernier, Julien. Le jeune adolescent vit dans un fauteuil, et passe ses journées dans un centre adapté. Claire, sa maman, consacre beaucoup de temps, avec amour et patience, à son fils. Sophie, sa soeur, lui rend visite dès qu’elle le peut et ils sont très proches. Julien vit bien son handicap, sourit à la vie, plaisante et se chamaille avec ses camarades, notamment son ami Yohan. Mais il lui manque quelque chose : la présence de son père. Paul consacre beaucoup de temps à son travail et quand il a du temps libre il est également pompier volontaire. Il reste donc bien peu de choses pour sa famille. Lorsque Paul se retrouve au chômage, Julien espère que son père va enfin s’occuper de lui, qu’ils vont enfin passer du temps ensemble, partager des choses. Mais Paul est toujours aussi distant. Un jour, en cherchant un outil, Julien découvre que son père faisait beaucoup de triathlon il y a quelques années, ramenant quelques trophées, et participant même au célèbre Ironman de Nice. En se renseignant sur Internet au sujet de cette épreuve, Julien tombe par hasard sur un article racontant les exploits d’un père et de son fils handicapé, comme lui en fauteuil, qui participaient ensemble à ces épreuves réputées pour leur difficulté. Pour le jeune homme c’est le déclic : il veut s’inscrire à l’Ironman de Nice et le faire avec son père, et ainsi partager quelque chose de fort avec lui. Il va pour cela devoir combattre les réticences de Paul et de Claire, ses parents. Mais Julien est tenace et a de la suite dans les idées…

Claire Amblard (Alexandra Lamy), une maman dévouée et une femme un peu délaissée par son mari distant…

C’est au Showeb 2014 que j’ai découvert pour la première fois la bande-annonce de ce film. Je l’ai aussitôt noté dans mes priorités. La présence de Jacques Gamblin, le sujet, l’aperçu alléchant donné par la bande-annonce m’avaient conquis. J’en ai par la suite entendu beaucoup de bien, pendant la tournée de promotion du film. Et c’est sans surprise donc que j’ai eu un gros coup de coeur pour ce film. Beaucoup d’émotions, mais sans lourdeur. On n’est pas dans le registre « Intouchables », il ne s’agit pas d’une comédie. Mais le film ne s’apitoie pas pour autant sur le handicap de Julien. On sent qu’il souffre parfois, que sa vie n’est pas rose tous les jours, mais on le voit surtout vivre « normalement », comme un adolescent, bien entouré, rayonner. Je ne souhaite pas dévoiler le dénouement du film, mais vous l’aurez compris en regardant la bande-annonce, Julien finit par convaincre son père de faire l’Ironman ensemble. Ce qui donne lieu à de belles scènes de sport, où l’on voit le père et le fils s’entraîner dur, souffrir, parfois douter, mais sans jamais lâcher. Et finalement disputer la fameuse épreuve. Jacques Gamblin est comme à son habitude impeccable, un acteur plutôt discret en dehors des films mais une vraie valeur sûre du cinéma français. Il parvient à s’imprégner de son personnage, et à nous transmettre son « malaise » par rapport à sa famille au début du film, ses doutes, puis sa motivation à l’entraînement. Alexandra Lamy est elle aussi impeccable dans ce rôle de mère dévouée à son fils, à sa famille, qui fait sa vie sans se plaindre, gère le quotidien de son fils mais souffre aussi de l’attitude de son mari. L’actrice est convaincante, elle aussi imprégnée de son personnage, on y croit en permanence. Deux têtes d’affiche au rendez-vous donc, je l’ai déjà dit impeccables, touchants, mais que dire de la performance du jeune Fabien Héraud ? Le jeune homme, handicapé, joue là son premier rôle au cinéma. Et il crève l’écran, tout simplement. On ressent ses doutes, sa tristesse, sa colère lorsque son père le rejette, mais dès qu’il se met à sourire, c’est comme un immense rayon de soleil, il nous transmet instantanément sa joie, son bonheur. Tout comme lors de ce débat, où nous avons tous ressenti le bonheur qu’il avait de venir à notre rencontre, il nous a fait rire, nous a impressionnés par sa maturité et la façon dont il se moque de son handicap. Et on a senti une réelle complicité avec le reste de l’équipe. Une interprétation au top donc, et une réalisation particulièrement soignée par Nils Tavernier. Habitué aux documentaires, Nils nous offre là un vrai film de cinéma, avec le souci du détail, une musique particulièrement bien choisie, bref une belle réussite.

Un film à (re)voir donc, dès mercredi 26/03. Il n’y a pas que Marvel qui parle de super-héros et d’Ironman… Et là, pas d’effets spéciaux, c’est la vraie vie ! (Et pourtant je suis fan des films de super-héros). Un grand merci à Pathé Distribution pour cette projection et ce débat ! Et un grand merci à l’équipe du film pour leur sympathie et leur disponibilité.

Nils Tavernier, Jacques Gamblin, Alexandra Lamy, Fabien Héraud et Philip Boëffard

  Nils Tavernier, Jacques Gamblin, Alexandra Lamy, Fabien Héraud et Philip Boëffard

3 commentaires sur Critique du film « De toutes nos forces »

  1. Mon gros coup de coeur du cinéma pour cette année. De plus on ne tombe pas dans des clichés larmyants, le jeu d’acteur est impeccable on est vraiment en train de « vivre » le film. Dommage que je n’ai pas pu assister au débat avec les acteurs et le réalisateur.

    • Ravi que le film vous ait plu ! J’ai plus de 40min de vidéo du débat, je n’ai pas encore eu le temps de faire le montage (ni donc de mettre en ligne) mais je vais essayer de le faire pendant mes vacances, cela devrait vous intéresser 😉

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. » « De toutes nos forces » – musiques du film et de la bande-annonce

Laissez nous un commentaire