Critique du film « Blood Ties »

Avis:

Twitter: #BloodTies @BloodTies @guillaumecanet @MarsFilms

Acteurs:  Billy Crudup, Clive Owen, Marion Cotillard

Réalisateur : Guillaume Canet

Date de sortie: 30/10/2013 (2H07)

Affiche-BloodTies

Bande annonce: 

New York, 1974. Chris, la cinquantaine, est libéré pour bonne conduite après plusieurs années de prison pour un règlement de compte meurtrier. Devant la prison, Frank, son jeune frère, un flic prometteur, est là, à contrecœur. Ce ne sont pas seulement des choix de « carrières » qui ont séparé Chris et Frank, mais bien des choix de vies et une rivalité depuis l’enfance. Leur père Léon, qui les a élevés seul, a toujours eu pour Chris une préférence affichée, malgré les casses, la prison… Pourtant, Frank espère que son frère a changé et veut lui donner sa chance : il le loge, lui trouve un travail, l’aide à renouer avec ses enfants et son ex-femme, Monica. Malgré ces tentatives, Chris est vite rattrapé par son passé et replonge. Pour Frank, c’est la dernière des trahisons, il ne fera plus rien pour Chris. Mais c’est déjà trop tard et le destin des deux frères restera lié à jamais.

Alain Attal (Producteur), Guillaume Canet (Réalisateur) et Marion Cotillard (Actrice) lors de l'avant-première à l'UGC Ciné Cité Bercy
Alain Attal (Producteur), Guillaume Canet (Réalisateur) et Marion Cotillard (Actrice) lors de l’avant-première à l’UGC Ciné Cité Bercy

Guillaume Canet a sillonné les salles de cinéma ces dernières semaines pour présenter « Blood Ties » à un public nombreux. Notamment à l’UGC Ciné Cité Bercy (PhotosVidéos) et à l’UGC Ciné Cité Rosny (Photos et vidéos à suivre) où nous étions présents.

Chris (Clive Owen) refait sa vie avec Natalie (Mila Kunis)
Chris (Clive Owen) refait sa vie avec Natalie (Mila Kunis)

Chris sort de prison, après quelques années d’incarcération pour meurtre. A sa sortie, sa sœur Marie (Lili Taylor) et son frère Frank, policier, l’attendent. En retrouvant son ancienne compagne Monica (Marion Cotillard), il voit enfin ses enfants, qu’il n’a pas vu grandir. Puis il retrouve son père (James Caan) qui sort de l’hôpital et se trouve ragaillardi par le retour de son fils. Chris pourrait donc enfin se poser, reconstruire sa vie sur de bons rails, et oublier la délinquance et la prison. Son frère l’héberge et l’aide à retrouver un emploi. Mais on sent que les deux hommes, s’ils sont liés par le sang, ne partagent pas la même philosophie de vie. Et pour Chris, les vieux démons vont finir par ressurgir, malgré l’amour d’une jeune femme rencontrée sur son lieu de travail : Natalie. De son côté, Frank ne choisit pas la facilité en renouant avec une ex, Vanessa (Zoe Saldana). En effet, il vient tout juste d’envoyer en prison son mari, père de ses enfants, une brute épaisse : Anthony Scarfo (Matthias Schoenaerts). Les deux frères vont alors s’éloigner… Pour mieux se retrouver ?

Frank (Billy Crudup) tente de faire respecter la loi...
Frank (Billy Crudup) tente de faire respecter la loi…

J’aime beaucoup Guillaume Canet acteur. Et depuis « Ne le dis à personne » et « Les petits mouchoirs », il est aussi l’un de mes réalisateurs préférés. J’avais donc hâte de découvrir ce film, certes français mais tourné aux Etats-Unis avec un casting essentiellement américain. Un film qui, pour l’avoir lu dans plusieurs interviews, a demandé beaucoup de travail à Guillaume Canet et à son équipe, pour notamment s’adapter aux contraintes/habitudes de tournage en vigueur aux Etats-Unis. Le résultat est là ! Fidèle à son habitude, le réalisateur césarisé nous livre un film dont la durée dépasse allègrement les 2h. Et pourtant on ne s’ennuie pas. Le sujet est maîtrisé, on se retrouve plongés dans les années 70, et on savoure le jeu d’acteurs talentueux. Clive Owen n’est plus à présenter, et j’ai découvert en Billy Crudup un très bon acteur. On croit tout à fait à ces deux frères que tout oppose, mais qui sont liés par le sang. Un lien plus fort que tout… Les seconds rôles ne sont pas en reste, aussi bien les « locaux » (James Caan, Lili Taylor, Mila Kunis, Zoe Saldana) que les européens (Marion Cotillard, Matthias Schoenaerts). La musique (signée Yodelice) colle bien au film. Et on passe au final un bon moment.

Je n’ai hélas pas vu « Les liens du sang » (avec Guillaume Canet) et ne peut donc fournir aucun élément de comparaison, mais pour moi le réalisateur a brillamment passé son « examen de passage » outre-Atlantique. Un pari osé, fou (comme il l’affirme avec son producteur Alain Attal), mais du genre à apporter une autre expérience, enrichissante. Je n’ai vu que la version VOST, mais Guillaume Canet nous a assuré lors de l’avant-première à l’UGC Ciné Cité Rosny qu’il avait apporté un soin tout particulier à la VF, notamment dans le choix des doubleurs.

Critique de Jonathan

Après le chef-d’œuvre Ne le Dis à Personne et le fort sympathique Les Petits Mouchoirs, Guillaume Canet nous revient cette année, avec le remake américain du polar français Les Liens du Sang (véritable coup de cœur). Dans la version française, réalisée par Jacques Maillot, Guillaume Canet y interprétait le flic et François Cluzet le frère criminel.

Pour la version américaine Guillaume Canet a choisi les très bons Billy Crudup (Presque Célèbre, Watchmen) et Clive Owen. Mais pour moi le vrai coup de cœur du film, c’est bien Billy Crudup, car il fait preuve ici d’un indéniable talent dramatique que je ne lui connaissais pas. Le reste du casting est très bon lui aussi. Du très prometteur petit belge Matthias Schoenaerts, en passant par les impeccables Marion Cotillard et Zoe Saldana, et pour finir avec le légendaire James Caan.

Pour la réécriture de son scénario, Guillaume Canet a eu la très bonne idée de faire appel au spécialiste du genre, le réalisateur James Gray. Ainsi, vous pourrez reconnaître certains décors et lieux de tournage déjà vu dans La Nuit Nous Appartient de ce dernier, tels que le commissariat très facilement reconnaissable pour ne citer que celui ci. Par ailleurs, les décors ne sont pas la seule similarité avec le chef-d’œuvre de James Gray. En effet, la thématique du lien fraternel constamment contrarié par deux destins complètement opposés, est évidemment la similarité la plus flagrante. Bien sûr, Blood Ties est loin d’être du même calibre. Plutôt lent dans son rythme mais n’étant en rien handicapant, Canet nous livre un long-métrage très profonds, tout en se reposant suffisamment sur le talent évident de ses  interprètes, qui par leur jeu tout en nuances apporte une âme et vraie sensibilité au film.

En Bref ! Le casting est parfait, la mise en scène est soignée, la bande-son est impeccable (une habitude chez Canet), l’histoire parfaitement intégrée aux 70’s se veut très classique mais d’une efficacité absolue. Guillaume Canet à également eu la judicieuse idée de changer deux, trois choses dans le scénario par rapport à la version originale et principalement la fin… Tout cela fait que j’ai trouvé cette transposition américaine des Liens du Sang, vraiment très réussie !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :