Critique «Django Unchained»

Django Unchained

8.8

Scénario

8.0/10

Réalisation

9.0/10

Acteurs

8.0/10

Musique

10.0/10

Les pour

  • Une BO incroyable
  • De bons acteurs
  • Un bon western

Les contre

  • Certains passages trop longs

Twitter: @SonyPicturesFr @UnchainedMovie @kerrywashington #DjangoUnchained @JonahHil @iamjamiefoxx

Acteurs: Jamie Foxx, Christoph Waltz, Leonardo DiCaprio, Kerry Washington, Samuel L. Jackson, Jonah Hill, Don Johnson…

Réalisateur: Quentin Tarantino

Date de sortie: 16 janvier 2013

Durée 2H44

Charly: 1,5/5

Avis: Ce film a été vu à la fois par moi même et par Charly et le moins que l’on puisse dire est que nos avis diffèrent un peu. Si pour Charly, le film lui a paru long, creux et vraiment banal, pour moi le film m’a paru il est vrai un peu long mais loin d’être creux et banal.

Charly a pensé de l’histoire qu’elle était bien trop encombrée de petites sous-intrigues n’apportant vraiment rien à l’issue du film. Presque la moitié des scènes inutiles et n’étant que pour combler du vide (c’est du moins ce qu’il a ressenti)

Charly: «Par exemple la scène de la chevauchée des cows-boys la nuit sur musique classique où ils vont commencer à se disputer de l’utilité de porter un masque ou pas (notons le caméo de Jonah Hill à ce moment là , juste inutile selon Charly). Eh bien tout le film est à peu près de ce gabarit là. Un humour pataud à travers des scènes de blabla très très longues (celle du dîner avec DiCaprio est juste interminable) , peu de scènes d’actions si ce n’est peut être à peine 10 minutes à la fin! Et encore , zigouiller des mecs sur limite du RAP US , ça fait pas vraiment pas western… Pour Kill Bill cela passait mais pas ici , car au contraire ce film se prend malheureusement bien trop au sérieux. «

Chris:

«Mon point de vue sur ces sous intrigues n’est évidemment pas le même que Charly, car selon moi, elles sont là pour montrer l’évolution du personnage de Django qui apprend le métier de chasseur de prime, lui permettant à la fin du film d’être ce qu’il est. Si dans la finalité elles ne sont aucunement liées à l’intrigue principale, elles sont selonmoi essentielles à la construction et au développement des personnages. De plus cela montre également les rapports entre les deux personnages principaux qui se situe un peu à la limite de la relation, père / fils»

La scène des cow-boys la nuit est à mon avis un clin d’oeil humoristique au devenir du ku klux klan et montre sur le ton de l’humour la bêtise de ces gens làqui selon Tarantino portent essentiellement un masque pour faire de l «effet». Personnellement cette scène là m’a fait hurler de rire devant tant de bêtises et certes le cameo de Jonah Hill peut sembler superflus mais n’est pas gênant au demeurant.

Là où je rejoins Charly est sur le fait que certaines scènes soient longues et en effet la scène du repas avec Dicaprio bien qu’intéressante puisqu’elle nous montre en réalité que Dicaprio le blanc est bien plus idiot que Samuel L Jackson le noir et qu’au final le véritable patron c’est bien lui peut sembler longuette puisque essentiellement composée de bla bla et pas toujours compréhensible (le rapport avec le crâne..)»

Arrive les personnages du film et là, on va être totalement en désaccord puisque Charly a trouvé le jeu d’acteur très mauvais à l’exception de Waltz qui il est vrai, offre une performance vraiment fun et sympa (il est extrêmement drôle dans le film) et trouve DiCaprio peut convainquant en méchant de service. De mon côté Dicaprio m’a bluffé, car il joue selon moi le méchant détraqué par excellence et ses excès de colères sont plutôt bien amenés. Le passage où il jette le marteau à son esclave avec un dédain incroyable ou encore le moment où il menace d’exploser la tête de l’épouse de Django avec à nouveau un marteau m’ont plutôt convaincu. Il est rare de voir Dicaprio dans un tel rôle.

Arrive le débat sur Samuel L Jackson avec cet avis de Charly «La palme de la catastrophe revient bien sûr à Samuel L. Jackson qui se ridiculise plus qu’autre chose en domestique nègre. Tellement que l’on en viendrait à se demander si le film n’est pas un minimum raciste»

J’ai envie de dire, «Non Charly, tu n’as rien capté sur son interprétation..». La transformation et le double jeu de Jackson est vraiment bonne et il est loin d’être le simple domestique nègre puisqu’il est grand manipulateur, il peut par exemple très bien se débrouiller sans sa canne, manipule à loisir son pseudo patron, est parvenu à être maitre des autres noirs esclaves a force de flatter Dicaprio etc... Il se comporte en vieux nègre, ex esclave pour mieux manipuler son monde et on ne voit rien venir jusqu’à la scène de la bibliothèque où il reprend le contrôle et le dessus de la situation en buvant son verre d’alcool installé dans le fauteuil du maître. Ce qui peut sembler selon moi être une caricature étant en réalité un jeu de manipulation du personnage bien plus cruel et sadique qu’il n’y paraît.

Arrive également la fin du film qui elle aussi nous divise puisque Charly est déçu de celle ci alors que selon moi elle est la fin parfaite et me rappelle parfaitement ces vieux westerns Italiens.

En résumé donc, j’ai adoré tout ce qu’a détesté Charly, reste à voir ce que vous penserez du film mais le mieux est encore de vous précipiter dans les salles et de vous faire votre propre idée et puis surtout de venir la partager avec nous

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :