Critique de Vendredi 13 – Chapitre 2 : Le Tueur Du Vendredi

Vendredi 13 - Chapitre 2 : Le Tueur Du Vendredi

7.2

Scénario

7.5/10

Casting

7.0/10

Réalisation

7.2/10

Bande originale

7.0/10

Les pour

  • Un bon casting
  • Une suite intéressante

Les contre

  • Quelques personnages un peu stupide

Twitter : #Vendredi13

Titre VO : Friday the 13th – Part 2

Réalisateur : Steve Miner

Acteurs : Amy Steel, Adrienne King, Kirsten Baker, Marta Kober

Durée : 1H27

Date de sortie : 13 janvier 1982

Non, il n’y a pas de nouveau film au cinéma et on a déjà consacré un C Comme culte à la saga dans son intégralité il y a quelques années, mais après avoir publié la critique du premier film pour ses 40 ans, j’ai eu l’envie de continuer à critiquer les autres films de la saga comme si on les découvrait aujourd’hui, sans connaitre les suites, ce que Jason devient etc…

Place donc ce soir à Vendredi 13, chapitre 2.

Alors que le premier film se terminait sur un cauchemar de notre héroïne finale, cette suite s’ouvre sur son retour. Un retour, certes de courte durée, mais qui fait néanmoins plaisir.

Rapidement on comprend que notre histoire se déroule quelques années plus tard et que le tueur est ce garçon (qui a bien grandit) supposé noyé dans le premier opus. Si aucune explication n’est vraiment donnée concernant sa réapparition soudaine, le film n’expliquera pas non plus son absence sur le premier opus alors qu’il devait déjà avoir plus de 20 ans au moment des faits. Passé ce manque d’explication, on va néanmoins suivre l’histoire sans trop s’en préoccuper.

Bien que l’on soit dans un Slasher traditionnel, l’une des forces de ce Vendredi 13 est de proposer une sorte de psychologie liéés aux Traumas. En effet on pose l’hypothèse d’un Jason qui agit de la sorte des suites d’un handicap, mais aussi par une méconnaissance du bien et du mal accentué par la mort de sa mère sous ses yeux ! Oui cela fait beaucoup, mais cela donne au moins une explication aux activés macabre de notre tueur préféré.

Mais cela va plus loin avec la fin où l’héroïne principale va justement jouer de psychologie pour essayer de s’en sortir. C’est culotté et original.

Du côté de la réalisation, le film est bien rythmé, alternant les moments calmes et les meurtres à bon rythme.

Le casting est réussi et surtout Amy Steel est une final girl plus intéressante que ne l’était Adrienne King sur le premier film. Son personnage est plus intéressant et définitivement plus intelligent.

Enfin la bande originale est classique et efficace.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :