Critique de Vendredi 13 (2009)

Vendredi 13 (2009)

8.5

Scénario

8.6/10

Casting

8.4/10

Réalisation

9.0/10

Bande originale

8.0/10

Les pour

  • Un excellent remake / Reboot
  • Jason, plus flippant que jamais

Les contre

  • Une intro un peu expéditive

Twitter : #FridayThe13th #vendredi13

Titre VO : Friday The 13th

Réalisateur : Marcus Nispel

Jared Padalecki, Amanda Righetti, Derek Mears

Durée : 1H37

Date de sortie : 11 février 2009

Non, il n’y a pas de nouveau film au cinéma et on a déjà consacré un C Comme culte à la saga dans son intégralité il y a quelques années, mais après avoir publié la critique du premier film pour ses 40 ans, j’ai eu l’envie de continuer à critiquer les autres films de la saga comme si on les découvrait aujourd’hui, sans connaitre les suites, ce que Jason devient etc…

En voilà un Comeback comme il y en a peu…

Alors que l’on pensait la saga Vendredi 13 terminée pour de bon, Paramount et new Line s’associent pour proposer un remake (même si cela ressemble plus à un reboot) de la célèbre saga.

Et le coup de génie ici a été de confier le film à Marcus Nispel, celui qui était déjà parvenu à remettre a goût du jour Massacre à la tronçonneuse.

Et la touche Nispel se ressent rapidement avec la même recette qui a fonctionné pour Leatherface. Une ambiance un peu plus poisseuse, des meurtres violents (bien que plus sages que sur son massacre…) et un Jason à nouveau effrayant.

En parlant de Jason, car il est évidemment la vedette de ce film, ce dernier n’a rien à voir avec les précédentes incarnations. Il est rapide, violent, un peu sadique aussi et surtout véritablement flippant !

Evidemment les fans de la saga regretteront un peu l’intro expéditive et on aurait bien aimé avoir une bonne demi-heure de film sur les origines de Jason avec justement sa mère en vedette, ici reléguée à une intro, mais le film étant relativement court et le grand public venu pour Jason et non Pamela, le tout est expédié. Autre chose qui mériterait un développement… Les années de Jason avant ce film, car on fait un sacré bon dans le temps et même si on sous-entend qu’il y a eu d’autres disparitions avant (mais dont on ne saura rien).

Le casting est relativement solide avec des jeunes qui tiennent la route et surtout le choix de Derek Mears en Jason est une superbe idée. On a ici le meilleur Jason et ce malgré le travail fou de Kane Hodder sur les épisodes 7, 8 et 9.

La réalisation est soignée et digne d’un grand film. le rythme est excellent également.

Enfin la bande originale évite l’aspect « film d’ados » et joue dans la retenue.

Clairement ce remake est ce qui pouvait arriver de mieux à Jason et la saga Vendredi 13.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :