Critique de Trainspotting 2

Trainspotting 2

7.4

Scénario

6.0/10

Réalisation

7.5/10

Acteurs

7.0/10

Musique

9.0/10

Les pour

  • Une excellente BO
  • Le plaisir de retrouver les personnages

Les contre

  • Une suite loin d'être indispensable.

#Twitter : #T2Trainspotting @SonyPicturesFr 

Réalisateur : Danny Boyle

Acteurs : Ewan McGregor, Jonny Lee Miller, Ewen Bremner, Robert Carlyle

Date de sortie : 1 mars 2017

Durée : 

Fallait-il réellement faire une suite à Trainspotting ?

Pas nécessairement et le premier film se suffisait amplement, mais voilà, au fil des ans, Trainspotting, premier du nom, est devenu une sorte de film culte et comme tous les films portant ce statut tant envié, les réalisateurs ou Les producteurs essayent régulièrement de surfer sur la vague de la nostalgie en proposant des comeback 10, 15 ou 20 ans plus tard, et ce,  avec plus ou moins d’insuccès.

Mais pour Trainspotting, pas question de faire un copié collé ou même de ne jouer que sur l’effet nostalgie (même si on n’y échappe pas totalement), mais bien de proposer une véritable suite comprenant une conclusion.

Ainsi on retrouve bien nos personnages favoris 20 ans plus tard et ce qui semblait une fin ouverte à notre imagination lors des dernières minutes du film original se referme totalement puisque chaque personnage est remis en avant et dispose d’une conclusion.

A la sortie du film, on ressent ainsi comme une volonté de Dany Boyle de clôturer une œuvre, presque dirions nous, son œuvre la plus marquante. Un peu comme à l’image des personnages,  il donne alors l’impression qu’il n’avait pas totalement terminé son périple et qu’il fallait conclure le tout. C’est simple, ce film aurait pu être le dernier Boyle que cela ne nous aurait pas étonné.

Les personnages ont vieilli, certains n’ont pas changé et d’autres vont finir par revenir au point de départ. On revient donc à l’effet boucle avec un point de départ et une arrivée, pas si éloignée que cela finalement. Et la question ici est de savoir… Que faire quand on a fait le tour de la question ?

On apprécie évidemment de retrouver les personnages et voir que finalement les apparences peuvent être trompeuses (certains ne sont pas si bêtes que ça) alors que d’autres sont à l’image d’eux-même et malgré les années restent de véritables méchants.

Du côté du casting, on retrouve les mêmes acteurs que le premier si ce n’est qu’ils ont pris de la bouteille, mais aucune ride au niveau de la qualité du jeu. Robert Carlyle est aussi excellent qu’il y a 20 ans tout comme Ewan McGregor bien que son personnage soit bien plus sage aujourd’hui qu’avant.

Le film met du temps à démarrer, hésite à plonger totalement dans l’effet « nostalgie » ou non mais parvient à s’en sortir grâce à ces différents protagonistes bien plus attachant encore aujourd’hui qu’hier. Transpotting 2 est un film pour les fans du premier opus, mais laissera de côté les autres spectateurs qui ne trouveront finalement rien de bien nouveau dans ce film.

Enfin et pour conclure… on se souviendra bien plus de l’excellente bande originale que du film, comme c’était déjà un peu le cas sur le premier volet.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :