Critique de « The Front Runner »

The Front Runner

6.1

Scénario

6.0/10

Casting

7.0/10

Réalisation

6.5/10

Bande originale

5.0/10

Les pour

  • Très intéressant d'un point de vue du journalisme

Les contre

  • Trop de personnages
  • Un poil complexe

Twitter : #TheFrontRunner @TheFrontRunner @SonyPicturesFR

Titre VO : 

Réalisateur : Jason Reitman 

Acteurs : Hugh Jackman, Vera Farmiga, J.K Simmons, Alfred Molina etc…

Durée : 1H52

Date de sortie : 16 Janvier 2019

C’est en train de devenir une tradition : tous les thrillers politiques et/ou films inspirés de faits réels dans l’histoire des U.S.A sortent en début d’année. Regardez Jackie il y’a deux ans de cela et The Post, l’année passée. Et bien, jamais deux sans trois, puisque The Front Runner fait également parti de la famille. Et tant certains peinent sérieusement à convaincre le public,  d’autres y’arrivent parfois en grandes pompes. Le dernier film de Jason Reitman (Juno, ou le récent Tully) se situe entre les deux.

H

Subtilement réalisé à bien des niveaux (beaucoup de plans séquences, celui d’ouverture en tête), avec le choix de commencer par déblatérer toutes les complexités et jargons politiques dès les premiers instants, le film a de quoi effrayer le spectateur lambda qui ne saurait pas à quoi s’attendre, au premier abord mais parvient très rapidement à captiver grâce à des séquences d’espionnage et de filature assez intéressantes.

Hugh Jackman incarne le candidat Gary Hart avec brio même si on sent que l’acteur est retenu par quelques limites dans son jeu, ce qui peine à faire de ce rôle, un de ses plus importants. Complètent le casting, une Vera Farmiga qu’on aimerait voir plus souvent autre que dans des rôles secondaires et un J.K Simmons très bon mais aux abonnés absents la plupart du film… le casting est bon mais étrangement, ils ne font office que de simples figures dans le dénouement de l’histoire, ce sont les jeunes acteurs et autres comédiens dont on ne connaît pas tous les noms et qui jouent ces journalistes et pigistes, qui sont au cœur de l’histoire et font réellement avancer les choses, au milieu d’un flot de nombreux personnages qui freine quelques passages.

Parce que parlons-en justement, le film porte un regard très pertinent sur la notion du journalisme ainsi que sur les choix de respecter ou non l’éthique et la déontologie de ce métier. Bien évidemment, les amateurs d’Histoire ou de politique américaine s’y retrouveront toujours un peu plus que le plus simple des curieux mais on y apprend pas mal de choses, le tout étant subtilement réalisé et avec de sacrés idées de narration.


Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :