Critique de Ron Débloque

Ron débloque

8

Scénario

8.0/10

Doublage / Casting

9.0/10

Réalisation

8.0/10

Bande originale

7.0/10

Les pour

  • Un excellent humour
  • Un bon message
  • Très bon rythme

Twitter : #RonDebloque @20thCenturyFR @LSAnimation

Titre VO : Ron’s gone wrong

Réalisateur : Jean-Philippe Vine et Sarah Smith

Acteurs : Zach Galifianakis, Jack Dylan Grazer

Durée : 1H46

Date de sortie : 20 octobre 2021

Nouvelle sortie animation pour la 20th Century Studio et premier film de Locksmith Animation basé au Royaume-Uni et le moins que l’on puisse dire c’est que pour que première, c’est une réussite.

Proposant une animation 3D devenue à maturité pour ce qui est de la modélisation des personnages, le film bénéficie aussi de jolis décors même si souvent on constate un aspect très épuré, presque vide même parfois. Le film ne fourmille pas de 1000 détails ici et là, mais ce n’est pas gênant et joue même en la faveur du film qui finalement parle d’un « vide ».

Le scénario parle en effet de la recherche de l’ami idéal et nous plonge dans une parodie d’une société type Apple avec Keynote de fou et un patron un peu égratigné tout de même qui crée un robot parfait à même de TOUT savoir et apprendre de vous pour en permanence répondre à nos attentes et, de fait, être l’ami idéal. Sauf que notre héros Barney va se retrouver avec un robot qui débloque à plein tube !

On peut le dire, on se marre du début à la fin avec ce film qui enchaîne les moments classiques de l’humour avec aussi quelques folies bien déjantées comme la présence d’une chèvre et de poules qui de prime abord n’avaient pas vraiment leur place dans ce film. Mais ça fonctionne et très bien !

Qui dit film d’animation destiné à tous dit aussi message qui va bien et ici c’est le thème de l’amitié réelle et non virtuelle qui est mise en avant. Néanmoins, ce qui est très appréciable dans ce Ron Débloque est qu’il ne cherche pas un « ennemi » et au contraire montre bien que les deux sont possibles. Oui on peut s’amuser avec du virtuel, tout en appréciant les rapports réels et humains. Ce n’est pas incompatible.

Du côté de la bande originale, pas de chansons à tout va et le tout reste assez classique.

A noter que si la durée de 1H46 pourrait faire peur, le film est bien rythmé, ne comprend pratiquement pas de temps morts et parvient à bien espacer les doses d’humour ce qui permet une attention et l’absence d’ennui.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :