Critique de Riddick

Avis:

Twitter:  #Riddick @Metropolitan_Fr

Acteurs: Vin Diesel, Karl Urban, Katee Sackhoff

Réalisateur :  David Twohy

Date de sortie  18 septembre (1H59)

riddick

Bande annonce: 

Neuf ans après l’échec commercial des «Chroniques de Riddick », le duo David Twohy / Vin Diesel nous revient avec ce troisième opus beaucoup plus proche du premier film. Vin Diesel s’est énormément impliqué dans son personnage de Riddick, certainement le rôle le plus emblématique de sa carrière. Etant propriétaire des droits, mais également  producteur, il est même allé jusqu’à hypothéquer sa maison pour permettre au tournage du film de commencer. C’est dire à quel point il souhaitait faire renaître des ses cendres notre cher héros nyctalope !

Alors, est-ce que la renaissance du phénix est réussie ? Oui et non… Oui, car les vingt premières minutes du film ressemblent à un sublime survival où l’on suit un Riddick devenu trop civilisé dont le but est de retrouver sa sauvagerie et son animalité perdue face à une faune et une flore hostile et il faut bien avouer que toute cette partie du film est vraiment fun et intéressante. En effet, on retrouve dès les premières minutes l’ambiance sombre et angoissante qui faisait tout le charme du premier film.

riddick

 

Non, car le film expédie beaucoup trop vite le lien avec le précédent opus et s’éloigne de ce que l’on pouvait attendre de ce troisième film, c’est-à-dire une épopée intergalactique on l’on aurait pu assister au règne du Furien et enfin découvrir l’« Anteverse » cette autre dimension négative que seuls les Necromongers peuvent arpenter. Mais c’est un mal pour un bien, puisque c’est un vrai plaisir de retrouver notre célèbre anti-héro plus badass que jamais.

riddickEt c’est finalement l’occasion d’un retour aux sources bien jouissif qui se déroule sous nos yeux ! Même si, avec l’arrivée de mercenaires un rien patibulaires et quelques lenteurs, le film perd un peu de sa flamboyance, il nous réserve tout de même encore de bons moments de baston et d’action héroïque dont le summum étant la très belle et longue séquence d’action de nuit sous une pluie battante où Riddick doit au départ affronter des chasseurs de primes, dont certains deviendrons de potentiels alliés face à l’apparition de grosses créatures belliqueuses. Certes tout cela est très classique, mais tellement efficace qu’il serait dommage de gâcher son plaisir, surtout qu’avec ce troisième film, on ressent vraiment l’envie du réalisateur et de son acteur principal de poser de nouvelles bases à leur franchise qui pourrait peut-être reprendre son envol si le succès commercial est au rendez-vous… Et ça, cela serait plutôt une bonne nouvelle !

En bref, malgré les espoirs perdus d’assister à une grande épopée spatiale, étouffée par un retour aux sources plutôt sympathique et réjouissant, « Riddick » n’en est pas moins  un très bon film de science-fiction crépusculaire et bourré de scènes d’actions bien badass.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :