Critique de Poltergeist (2015)

Avis:

Twitter : #Poltergeist @20thCFox_FR

Acteurs : Sam Rockwell, Rosemarie DeWitt, Kennedi Clements, Kyle Catlett, Saxon Sharbino, Jane Adams, Jared Harris

Réalisateur : Gil Kenan

Date de sortie : 24 juin 2015 – (1h34min)

Ah la la… Le difficile défi du remake, voilà dans quoi s’est jeté Gil Kenan sous houlette de la maison de prof de Sam Raimi avec Poltergeist, film devenu avec le temps un classique et donc ,de par son statut impossible, à refaire… Et pourtant ce Poltergeist réussi là où on ne l’attend pas en même temps qu’il se plante là où on l’attend.

Poltergeist critique2

En effet cette relecture propose le même type de film que l’original, à savoir un film qui comprend finalement peu d’effets mais reposant sur une ambiance assez intéressante bien que moins terrifiante aujourd’hui de par son côté numérique vis à vis des effets spéciaux du film original qui avaient un côté plus réel (Entre autre l’arbre). Reprenant pratiquement trait pour trait le film original en l’updatant quelque peu à coup d’outils modernes tels que l’iPhone et l’iPad, Poltegreist en mode 2015 va se contenter d’apporter une ou deux petites nouveautés à l’histoire originale , soit deux petites scènes bienvenues qui permettent ainsi aux fans du classique de Tobe Hooper de bénéficier aussi d’un peu de nouveauté. A noter également une nouvelle fin bien que celle ci soit moins efficaces d’un point de vue charge émotionnelle que la fin originale. (Dans cette relecture, l’aspect très fort entre la mère et sa fille est éliminée au profit d’une relation entre la soeur et le grand frère sans jamais atteindre la même impact)

On notera aussi le plaisir de retrouver le jeune prodige du film T.S Spivet, Kyle Catlett, très bon enfant acteur bien qu’on lui a donné quelques lignes de dialogues un peu ridicules. 

Kyle Catlett, n’est pas le seul bon acteur du film et se voit ainsi entouré d’un casting vraiment bon et ce essentiellement du côté familiale, ainsi la petite  Mady (Kennedi Clements) n’a rien à envier à notre bonne Carol-Anne (Heather O’Rourke) de 1982 d’un point d vue de son jeu très naturel.

Poltergeist est donc un peu comme ces classiques du jeu vidéo que l’on nous propose à nouveaux quelques années plus tard et dont le concept est de reprendre la même base dépoussiérée avec la technologie moderne et d’y ajouter quelques nouveautés, histoire d’offrir aux fans d’avoir quelques bonus. Ici et contrarient au film original, les moyens modernes permettent entre autre d voir ce qui se passe dans l’autre dimension.

Malgré tout j’apprécie vraiment le fait que le film de Tobe Hoopper soit respecté et que le titre Poltergeist ne soit pas simplement utilisé comme atout marketing cheap.

Poltergeist critique3

Mais alors si le film est bien, en quoi est-il perdant… ?

Selon moi, il est perdant,  car malheureusement pendant des années les studios ont habitué la jeune génération à deux types de cinéma d’horreur : l’accumulation de Jump Scares et le Found Footage. Si les deux styles sont aujourd’hui totalement usés jusqu’à la corde, il est malheureusement difficile à des films comme Poltergeist qui essayent de s’en éloigner pour proposer quelque chose de différent, de se faire une bonne place auprès du public actuel. Ce qui fonctionnait dans les années 80 peut difficilement fonctionner aujourd’hui.

On se retrouve ici donc avec un film entre deux eaux qui devrait plaire aux trentenaires qui apprécient les ambiances plus que les scènes trashs là où il se fera rejeter en bloc par ceux qui aujourd’hui trouve un chef d’oeuvre comme Halloween ennuyant car il ne s’y passe pas grand chose.

Concrètement donc Poltergeist ne devrait pas rencontrer le succès, la faute aux studios qui ont habitué depuis trop longtemps les jeunes à des films d’horreurs médiocres mais sera un bon bol d’air pour les amateurs du film original. Ce remake réussi arrive un peu tôt, coincé entre la médiocrité proposée actuellement et le renouveau qui arrive doucement mais sûrement…

Poltergeist mérite donc la note de 3 si on a plus de 30 ans et tout juste 1 si vous avez dans les 20 ans.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :