Critique de Mister Babadook

Mister Babadook

9

Scénario

9.0/10

Acteurs

9.0/10

Musique

9.0/10

Les pour

  • Plusieurs lectures possibles
Avis:

Twitter : @WildBunch #MisterBabadook

Titre original : The babadook

Acteurs : Essie DavisNoah WisemanDaniel Henshall, Hayley McElhinney

Réalisatrice : Jennifer Kent

Date de sortie : 30 juillet 2014 (1h34min

Reportage Q&A vidéo

babadook critique1Annoncé comme le nouveau Conjuring, comme le film qui va vous glacer le sang et redonner un coup de fouet au genre, est-ce que Mister Babadook répond à toutes ces promesses… La réponse est non et ce n’est pas plus mal !

Le problème quand on a un film tel que Conjuring, véritable oeuvre angoissante et réussie et qui plus est a rencontré le succès, c’est que tous les distributeurs vont forcément essayer de nous annoncer « Le nouveau… » afin d’attirer les spectateurs. Cette méthode existe depuis toujours et continuera d’exister bien au delà de ce film mais pour le coup, on est tellement loin de Conjuring que cette annonce est quelque peu mal placée.

Est-ce que Mister Babadook fait peur ? Cela va dépendre de votre sensibilité au genre et si certaines personnes risquent d’avoir quelques sueurs froides, il n’en aura été absolument rien pour moi.  Mais faut-il obligatoirement faire peur ou être effrayant ? C’est justement là que Mister Babadook est très fort c’est que son thème et son approche est extrêmement effrayant. Bien entendu chacun est libre d’interpréter le film tel qu’il le souhaite et la vision que je vais exposer ci dessous peut être perçue comme vraiment personnelle mais représente totalement ce qui m’a plu dans ce film.

babadook critique4

Le film débute avec un enfant très difficile, vraiment énervant et ce pendant de longues minutes si bien qu’un moment on ne souhaite qu’une chose, lui mettre une claque.  Excellent travail de mise en scène et de direction d’acteurs ici car c’est exactement ce que recherchait Jennifer Kent, à savoir nous faire détester le petit gamin et nous permettre de comprendre comment cette mère célibataire va en venir à se créer un alter ego (Babadook) la poussant de plus en plus vers la folie et l’envie de meurtre sur son fils…

babadook critique5Car pour moi, mister Babadook n’existe aucunement et l’on assiste plus à une projection inavouable d’envie d’infanticide.  L’héroïne du film sombre ainsi de plus en plus dans la folie et ne s’en rend pas compte directement. C’est ainsi que son fils va la prévenir petit à petit du « monstre » qui sommeil en elle et de sa peur de voir sa mère basculer totalement. Il aime tellement sa mère qu’il ne peut se résoudre à la rejeter et même quand il risque pour sa vie, il va se battre pour essayer de la sauver. le petit garçon bien énervant du début devient dès lors le seul recours pour que cette femme ne sombre pas totalement.

La montées en crescendo de l’histoire est excellente et parfaitement emmenée par les acteurs dont Essie Davis dans le rôle de la mère totalement différente à la fin du film qu’au début. Il en est de même avec Noah Wiseman plutôt doué et parfait dans le rôle du fils énervant capable de vous pousser à bout.

babadook critique3Certes, Mister Babadook n’est pas le premier film sur l’infanticide mais Jennifer Kent y apporte un côté « Frisson » comme pour nous montrer réellement ce qui peut se passer dans la tête d’une mère totalement à bout et ne supportant plus cet enfant qu’elle aime et déteste en même temps.

La fin du film pourra en laisser plus d’un perplexe mais là aussi si je vais en faire mon interprétation, je dirais que même si elle semble plus équilibrée et si elle a appris à aimer à nouveau son enfant, sa guérison n’est pas complète et partir dans cette cave nourrir Babadook (sa propre haine) avec l’idée de contrôler celui ci nous laisse comprendre qu’une fois basculée dans l’horreur il est difficile de s’en remettre totalement.  On notera ainsi l’horrible promesse qu’elle fait à son fils, à savoir q’un jour il pourrait bien rencontrer à nouveau le Babadook… Lui laissant comprendre qu’il ne sera jamais à l’abri face à sa mère.

4 commentaires sur Critique de Mister Babadook

  1. Le film repose en quelque sorte sur un twist qui est spoilé en toute quiétude, merci beaucoup d’avoir gâché une grande partie de ma découverte, la critique n’est visiblement pas votre métier !

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :