Critique de Mandy

Mandy

8

Scénario

7.5/10

Réalisation

8.5/10

Casting

8.0/10

Les pour

  • Du gros délire WTF
  • Nicolas Cage en mode Nicolas Cage
  • Bande originale soignée

Twitter : #Mandy @etrangefestival #EtrangeFestival

Titre VO :

Casting : Nicolas Cage, Andrea Riseborough

Réalisateur : Panos Cosmatos

Durée : 2H01

Date de sortie :  ???

Depuis son passage à Cannes (et même un peu avant) on annonçait un film totalement déjanté et le moins que l’on puisse dire est que Mandy a bien mérité sa réputation.

Alors que le film commence gentiment, ce dernier évolue en mode WTF a chaque nouvelle minute qui passe. Entre des monstres venus d’on ne sait où, des disciples de dieu tordus, en passant par des dialogues totalement à la masse, Mandy devient un film frappé mais frappé à coups de blender !

Autant dire que les amateurs de films déjanté seront comblés ici tout comme les fans du Nicolas Cage en roue libre. L’acteur sait que aujourd’hui il est devenu une sorte d’icône dans le domaine du film WTF et s’en amuse visiblement. Montrant au début qu’il peut être un bon acteur, il se lâche au rythme du film pour devenir finalement la parodie de lui même que le public voit en lui aujourd’hui.

Faut-il y voir sa manière à lui de n’accepter son statut actuel tout en rappelant qu’il est capable de belles choses… on aurait envie d’y croire.

Concernant la réalisation et bien que le début soit un peu longuet, une fois l’action enclenchée, le film ne va jamais ralentir et va même plutôt enchaîner les scènes de combats sanguinaires saupoudrées de dialogues hilarants, de plans superbes et d’un Nicolas Cage à la masse.

Enfin la bande originale est soignée et de bonne qualité.

On notera évidement quelques clins d’yeux au cinéma d’horreur comme le lieu de résidence de Nicolas Cage et sa femme ou encore l’apparition d’une tronçonneuse.

Mandy est de fait un film totalement tordu, gore, WTF mais au final relèvent fun qu’il aurait sans doute terminé numéro 1 de la location de VHS le week-end en son temps.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :