Critique de Ma mère est folle

Ma mère est folle

7.1

Scénario

5.5/10

Réalisation

7.2/10

Casting

8.5/10

Bande originale

7.0/10

Les pour

  • La révélation Vianney

Les contre

  • Scénario un peu en dessous

Twitter : #MaMereEstFolle @RezoFilms

Titre VO :

Réalisatrice : Diane Kurys

Acteurs: Fanny Ardant, Vianney, Patrick Chesnais, Arielle Dombasle

Durée: 1h35

Date de sortie : 5 décembre 2018

Petite comédie sans prétention, Ma mère est folle sera essentiellement retenu à l’avenir pour avoir été le film qui aura lancé la carrière d’un grand acteur… Et cet acteur est Vianney !

Si le jeune homme est rapidement devenu une valeur sûre de la musique grâce à deux albums seulement, il entame avec ce film une carrière de comédien en allant simplement proposer l’une des plus belles prestations de l’année pour un acteur.

Véritable révélation, il est juste dans chacune de ses scènes, charmant quand il faut l’être, drôle quand il est nécessaire de l’être et touchant également sur certains passages. Partageant la vedette avec des grands noms bien établis du cinéma français tels que Fanny Ardant, Patrick Chesnais ou encore Arielle Dombasle, c’est pourtant lui que l’on retient et retiendra quand on évoquera le film de Diane Kurys. Il faut dire que la réalisatrice lui a offert ici un très beau rôle lui permettant de déployer une jolie palette d’émotions et de fait, véritable carte de visite pour les prochains réalisateurs qui chercheraient un grand acteur. A l’image d’une Vanessa Paradis, d’un Patrick Bruel ou encore d’une Virgine Efira, Vianney montre qu’il est aussi à l’aise dans son métier principal tout comme dans ce nouvel exercice qu’est le cinéma. Et à l’image des trois personnes cités précédemment, il ne fait aucun doute qu’il, s’il le souhaite, a le potentiel pour naviguer dans les deux mondes sans problèmes.

Face à lui, Fanny Ardant est plutôt bonne dans son rôle de mère un peu folle, même si elle a tendance à en faire un peu trop parfois. Bien qu’une comédie, c’est dans les moments plus intimes que l’actrice performe le mieux. Du côté des seconds rôles, Patrick Chesnais et Arielle Dombasle font du Patrick Chesnais et du Arielle Dombasle et c’est aussi pour cela qu’on les aime avec une petite préférence pour la folie naturelle d’Arielle.

Petite ombre au tableau de cette comédie familiale : Son scénario. En effet l’histoire part un peu dans tous les sens et ne parvient jamais à rendre intéressant le voyage entrepris par Fanny Ardant là où il y avait un réel potentiel que l’on ressent lors de la dernière scène du film où Fanny Ardant offre une scène magnifique en compagnie de Vianney. L’alchimie entre les deux acteurs fonctionne très bien et l’on regrette finalement que ce film soit une comédie un peu folle là où plus de coeur aurait élevé ce dernier d’un cran et ce notamment grâce au potentiel vu en toute fin !

Le rythme du film est plutôt équilibré et l’on ne s’ennuie jamais, mais le manque d’attachement aux péripéties encourues par Fanny Ardant pourrait lasser certains.

Quoi qu’il en soit, Ma mère est folle se regarde, s’oublie un peu après là où Vianney parvient à masquer les esprits…

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :