Critique de Les Tuche 2 – Le rêve américain

Les Tuche 2

8.5

Scénario

7.5/10

Acteurs

9.0/10

Dialogues

9.0/10

Les pour

  • Un humour efficace
  • D'excellents acteurs
Avis:

Twitter : #LesTuche2 @PatheFilms

Acteurs : Jean- Paul Rouve, Isabelle Nanty, Claire Nadeau, Sarah Stern, Pierre Lottin, Theo Fernandez

Réalisateur : Olivier Baroux

Date de sortie : 3 février 2016 (1h34min)

Le premier film remonte à 2010 et pour être franc, je n’attendais pas de suite, non pas par manque d’envie, mais bien parce que je me disais, après 5 ans, Olivier Baroux est passé à autre chose si bien qu’à l’annonce d’un Tuche 2, une foule de souvenirs sont revenus à moi et dès lors je n’avais qu’une envie, retrouver cette famille déjantée, mais tellement attendrissante.

Les-Tuches2-head

Alors le 2 est-il bon ? La réponse est OUI dans la mesure où même si on pourra critiquer le fait de l’excuse du « voyage à l’étranger » comme trame de base, à savoir une trame que le cinéma français utilise dans 95% des cas au moment de créer une suite et bien Olivier Baroud ne tombe pas dans ce piège de la facilité et offre qui plus est une suite aussi drôle et touchante que le premier film.

Les Tuche 2 critique2Alors oui Les Tuche vont aux Etats-Unis mais Olivier Baroux évite le piège de faire l’histoire d’une famille paumée qui ne comprend rien et accumule les situations vues et revues dans tous les « 2″ de films français puisque finalement, les Etats-Unis servent plus de décors qu’autre chose dans la mesure où ce qui arrive à la famille aurait bien pu se dérouler ailleurs permettant finalement ainsi au film de se démarquer des autres suites faciles.

Mais les Tuche, et ce bien que l’on rigole de certains passages cocasses, est avant tout l’histoire d’une famille attachante que l’on a  appris à aimer en 2010 et que l’on aime toujours autant en 2016, car derrière cette bêtise se cache des personnages avec un coeur énorme et avoir Jean-Paul Rouve au casting, un acteur capable de vous tirer les larmes aux yeux à l’aide d’un simple regard, est quelque chose béni des dieux pou une comédie où il est important de mettre du coeur et des sentiments. Oui Jeff Tuche est idiot mais surtout Jeff Tuche est un personnage attendrissant et vraiment touchant, merci à l’interprétation parfaite de Jean-Paul Rouve.

Les Tuche 2 critique1

Mais Jean-Paul Rouve n’est pas seul et Isabelle Nanty est, elle aussi, parfaite en femme au foyer en manque d’amour dont les enfants sont tous plus idiots les uns que les autres si ce n’est le plus jeune de la troupe et véritable petit génie de la famille. Là aussi, les seconds rôles sont toujours aussi bien écrits et l’on prend un réel plaisir à les voir évoluer et pour certains faire des choix de vies étonnants.

Mais les Tuche, c’est aussi une histoire avec de bons dialogues et des dialogues qui ne cherchent pas obligatoirement à être tout clean pour plaire à la ménagère ou aux frustrés du net qui s’offusquent au moindre petit truc. Oui Jeff Tuche dit haut et fort ce qu’il pense et ce que beaucoup pensent tout bas, mais surtout Jeff Tuche le dit d’une manière naturelle et tellement décomplexée que l’on peut aisément rigoler sans se sentir gêné ou choqué. Ainsi la fin réserve quelques lignes de dialogues assez fortes qui risquent de réveiller certains râleurs et pseudos bons pensants qui visiblement ne sont plus capables de simplement s’amuser et rire.

Les Tuche 2 critique4

Passé les dialogues réussis, il y a les scènes cultes et laissez-moi vous dire qu’il y en a encore ici que je ne peux vous dévoiler sans gâcher la surprise, mais des fous rires j’en ai eu et plus d’une fois. Pour être franc avec vous, en écrivant ces lignes, je repense à une scène en particulier et je rigole encore bêtement devant mon ordinateur.

Vous l’aurez compris, Les Tuche 2 est une très bonne suite, drôle, touchante avec des acteurs excellents, une réalisation réussie et bon sang que cela fait du bien de voir une suite de cette qualité là !

Vivement Les Tuche 3 !

Les Tuche 2 critique3

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :